DES HAUTES PERSONNALITES IMPLIQUEES DANS DES SCANDALES-DES REVELATIONS-UN MINISTRE ET UN MINISTRE DELEGUE SE DONNENT DES COUPS-DES INFORMATIONS A COUPER LE SOUFLE.BONNE LECTURE A TOUS.

Commençons cette revue de presse par la ville de N’Gaoundéré où il ya eu « affrontements sanglants entre policiers et transporteurs tchadien » annonce le quotidien l’Actu. Selon ce journal il y eu des « dizaines de blessés graves dont le commissaire central de la ville ». Le journal précise que la bagarre a déclenché sur la plateforme de la gare ferroviaire après la dénonciation d’un motor-boy ».Le Popoli indique que les tchadiens ont découpé « douze policiers ».Le journal satirique précise que « Le commissaire principal de la ville, le commissaire central et leurs éléments (ont été) taillés à la machette et internés  dans des hôpitaux ».

Difficile collaboration au ministère camerounais de l’administration territoriale et de la décentralisation. Le journal  la Météo a démontré « comment René Sadi et Jules Doret Ndongo se donnent des coups ».Selon  ce journal, « A peine nommés et installés, les deux ex secrétaires généraux du RDPC et des services du premier Ministre s’étripent déjà. Au centre de la discorde, la refonte du fichier électoral ». Pour ce journal « la guerre ne fait que commencer » entre le Ministre et le ministre délégué. le journal l’Anecdote lui voit une « déstabilisation  au sommet de l’Etat » et parle de la « Première victoire de Marafa Hamidou Yaya ».Selon ce journal, « Après des révélations sur son commando de plus de 6000 hommes et son implication dans l’affaire Albatros, un citoyen de la diaspora démontre(dans ce journal) comment le réseaux Bolloré-Sarkozy-Marafa ont piégé le pouvoir de Yaoundé, à travers la refonte des listes électorales dont le but inavoué est de plomber le processus des futures élections jusqu’à la réélection probable de Sarkozy et d’Obama ».Le journal L’Indépendant pour sa part est allé « au cœur des réunions secrètes », et écrit que « les faucons s’activent dans l’ombre pour la conquête  du pouvoir en sabotant l’action des nouveaux hommes du Président Biya ».Quant au Satellite qui s’est intéressé au processus de renouvellement des organes de bases du RDPC(au pouvoir), il annonce que « 700 millions (sont mis à contribution) pour chasser Françoise Foning ».Le journal écrit que « les spécialistes des messes de minuit et autres adeptes du double jeu, soutenus par  des pontes insoupçonnés du parti au pouvoir veulent obtenir la tête de Françoise Foning ».C’est aussi le cas de Antoine Ntsimi que la RCA veut « évincer » écrit le quotidien l’Actu. Selon ce journal « Le Président centrafricain (François Bozizé ndlr) prépare deux challengers pour battre le camerounais. » et ce sera au cours de l’élection qui « aura lieu en mai prochain en marge du sommet des Chefs d’Etats à Brazzaville ». Le quotidien Mutations précise que François Bozizé reproche au Camerounais de « faire de CEMAC une affaire personnelle ».Le Président Centrafricain accuse aussi Antoine Tsimi de « bloquer cette institution sous régionale » écrit Mutations.

\"V.E

 VIVIANE ETIENNE EN SPECTACLE

LE 10 MARS 2012 EN BELGIQUE.

Votre Annonce ici contact Tel: 00237 99843976.


Le Journal Le Courrier lui s’est intéressé aux hydrocarbures et est allé « Au cœur des Réseaux mafieux de la SOCAEPE ».Selon le journal de Olivier Mbele « La société de Jean Claude Bekolo Mbang bénéficierait de la complicité du DG de la SONARA, Charles Metouck dans les procédures obscures d’approvisionnement des produits pétroliers ».

A Sangmélima selon le journal Chrono, Louis Paul Motazé (est) coincé dans 25 milliards d’investissements fictifs ».Selon ce journal, « C’est dans l’arrondissement de Sangmélima Région du Sud département du Dja et Lobo que le forfait a eu lieu. Un financement injustifié de près de 25 milliards en 4 ans. L’ex Minepat(Actuel Secrétaire Général des Services du Premier Ministre) et quelques amis dont le maire de Sangmélima André Essiane au cœur du scandale ».Un autre scandale est signalé par la Météo qui a trouvé « Mgr Tonye Bakot dans la mafia des marchés publics ».Selon ce journal « Les sociétés écrans de l’archevêque métropolitain de Yaoundé ont abandonné leur partie du chantier de construction de 10.000 logements sociaux à Yaoundé ».L’affaire Vanessa est revenue à la Une de Le Messager qui a parlé d’une « plainte en vue contre la magistrate soupçonnée ».Le Messager explique que « L’avocat de la victime a obtenu l’autorisation du bâtonnier de l’ordre des avocats du Cameroun de trainer la présumée receleuse au tribunal ».Et la nouvelle expression signale plutôt l’enlèvement d’une autre fille à Yaoundé. Selon ce journal, « L’épouse de l’ancien ministre Dakaï Kamga soupçonnée d’avoir enlevé Audrey Eken. L’affaire est pendante dans un commissariat de la ville ». Le popoli lui est allé fouiné au projet du port en eau profonde de Kribi où « le nouveau Directeur est contesté par les Batanga et les Mabi ».Selon ce journal satirique « La dispute des terres est à l’origine du refus de l’originaire de Bipindi par les ethnies locales ».Le même journal est revenu sur l’affaire Koffi Olomidé et écrit que « Le chanteur congolais s’évade du palais de justice de Nanterre en France poursuivi qu’il est pour viol et séquestration » de trois de ses anciennes danseuses. Le quotidien gouvernemental cameroon tribune a constaté qu’il existe « toujours le flou sur le contrat de Denis Lavagne »Le journal qui revient sur les sélectionnées du prochain match Cameroun -Guinée Bissau, constate  des absents tels que Assou Ekotto, Makoun, Angbwa et que Eto’o et Eyong sont toujours suspendus. Le même journal a également annoncé l’arrestation d’un « faux lieutenant » de gendarmerie  dans une buvette à Yaoundé. Le faux lieutenant a déclaré avoir obtenu tous ces attributs sur le marché.

La Rédaction.


IMPORTANTE ANNONCE:OFFRE D\’EMPLOI.

BUREAU FAIRMED DE LA REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

B.P. 3365 BANGUI RCA

Tél. +236 75 04 35 12

E-mail : info.rcapp@fairmed.cm

 

OFFRE D’EMPLOI

*******

Poste : Coordonnateur RBF (H/F)

Lieu d’affectation : Bangui, République Centrafricaine

Contrat : CDD

Date de clôture :Quatre semaines après la date de publication

Description du poste

La Fondation FAIRMED a lancé depuis juin 2010, le projet dénommé « Santé Primaire Lobaye » dont le but est d’améliorer l’état de santé des populations les plus démunies avec leur pleine participation (population cible : 50’000).

En plus de la Fondation FAIRMED, d‘autres partenaires interviennent dans la même région et dans autres régions de la RCA, notamment CORDAID, avec un financement de l’Union Européenne. CORDAID soutient le développement de l’offre des soins à travers un système basé sur la performance « PBF ». Le PBF consiste a en l’achat de certains indicateurs, c’est à dire leur réalisation complète contre paiement de subsides. Ce système a amélioré de façon significative la motivation du personnel de santé ainsi que le plateau technique des formations sanitaires. Mais faut t-il le signaler, l’accès aux soins des populations démunies et notamment les Aka s’est aussi amélioré comparativement aux années antérieures à travers le remboursement des frais médicaux opéré en leur faveur.

Dans ce contexte la Fondation FAIRMED s’est proposée de renforcer la mobilisation de la demande dans la zone du projet à travers une approche de financement basé sur les résultats « en anglais : result based financing – RBF) » qui va largement améliorer la demande pour ce qui concerne la santé maternelle d’une part et renforcer financièrement les besoins des prestataires au niveau des FOSA d’autre part.

La RBF est une approche qui se veut plus globale que le PBF. Cette approche a montrée de grands succès dans plusieurs pays anglo-saxons notamment le Kenya, l’Ouganda et la Zambie pour ne citer que ceux la.

Dans le cadre du projet de la Lobaye, le RBF va s’appuyer sur un système de bons (Voucher) qui seront distribués gratuitement aux femmes Aka et vendus à un prix très abordable aux femmes bantous de la zone du projet et qui sont présentés dans les formations sanitaires contre le service sollicité. Les bons sont présentés aux bailleurs de fonds pour paiement des services reçus. Il sera aussi question d’améliorer le transport des patients vers les formations sanitaires.

L’objectif visé sera de contribuer à la réduction du taux de mortalité maternelle en se focalisant surtout sur la santé materno-infantile des populations notamment les Pygmées Aka, dans la zone du projet.

En vue de mettre en œuvre l’approche RBF (Financement Basé sur le Résultat), comme volet additionnel au sein du projet « Santé Primaire Lobaye », la Fondation FAIRMED recherche un(e) coordonnateur/ une coordonatrice de ce volet du projet.

Cahier de charge du coordonnateur/ de la coordonnatrice :

Il/elle sera le/la responsable de la gestion et de la mise en œuvre du volet RBF.

Il/elle devra designer des stratégies de la mise en œuvre du volet RBF y compris du système de bons.

Il/elle devra représenter le volet RBF au comité du projet ainsi qu’auprès des partenaires du projet.

Il/ elle devra coopérer étroitement avec l’équipe cadre de Fairmed du projet, en particulier avec le coordonnateur du projet.

Il/elle devra superviser la mise en œuvre du système de distribution.

Il/elle devra sélectionner les formations sanitaires bénéficiaires du volet RBF en fonction de leur qualification et de leur certification (FOSA reconnue par l’Etat).

Il/ elle devra superviser le flux des moyens financiers (la circulation des bons et le remboursement des frais).

Il/ elle devra coordonner le contrôle de la qualité des prestations de services.

Il/ elle devra coordonner la promotion du système RBF et des bons ainsi que la sensibilisation des communautés et des prestataires de services.

Il/ elle devra assurer la gestion administrative et financière du volet RBF.

Tâches

Le (la) coordonnateur (coordonnatrice) aura pour tâches :

développer des stratégies pour l’identification des cibles au niveau des communautés, des fournisseurs qui vont distribuer les bons et des associations locales (qui vont jouer le rôle de vérificateurs communautaires) ;

élaborer des protocoles et régimes thérapeutiques de prise en charge pour la sécurité des femmes enceintes et nourrissons avec l’appui des spécialistes médicaux de l’équipe du projet en se basant sur les directives nationales et de l’OMS et s’assurer que les cibles comprennent et appliquent les régimes ;

s’assurer que la supervision et le monitorage  sont qualitativement et quantitativement réalisés par les entités concernées ;

valider les niveaux de remboursement ;

contracter des fournisseurs qui vont appliquer le schéma de RBF et s’assurer qu’ils sont formés sur les procédures et qu’ils auront reçu autres formations spécifiques par les institutions compétentes dans les domaines ;

tester d’abord l’utilisation des bons avant de les appliquer sur le terrain. A cet, effet, elle s’assurera que les caractéristiques des bons se suivent, les numéros de série, la validité, de belles images pour que les cibles les acceptent ; il faut éditer de véritables cartes que des cartes en papier ;

rendre les bons disponibles et développer une stratégie de distribution pour que toutes les clientes connaissent les lieux de distribution ;

mettre en place un système de contrôle pour éviter les fraudes à chaque niveau du processus basé sur les réclamations par les autres parties ;

s’assurer que les fournisseurs agréés examinent et traitent la situation des clientes qui présentent les bons gratuits.

animer la communication interne et externe.

 

Qualifications requises

Maîtrise en sciences économiques ou diplôme équivalent (BTS en comptabilité, gestion) ;

Maîtrise obligatoire du français (écrit et parlé), et de l’anglais (écrit et parlé) ;

Maîtrise MS Office (WORD, EXCEL, POWERPOINT) et de l’INTERNET ;

Capacité de soutenir et de développer de bonnes relations professionnelles avec les partenaires et le personnel du projet ;

Aptitudes à travailler dans un environnement multiculturel et d’établir des relations harmonieuses et efficaces de travail ;

Aptitudes à communiquer ;

Expériences en administration, gestion financière et économique, planification, suivi et évaluation dans le contexte d’un projet;

Une expérience de cinq ans au même poste constitue un atout.

 

Candidatures

Chaque dossier doit contenir les éléments suivants :

Une lettre de motivation manuscrite ;

Un curriculum vitae détaillé et précis ;

Un extrait de casier judiciaire datant d’au moins de trois (03) mois ;

Les copies certifiées conformes des diplômes obtenus ;

Les copies de lettres de référence, attestation de travail ou tout autre document attestant de bonnes prestations de service dans les emplois précédents.

 

‘Les candidatures féminines sont particulièrement encouragées’

 

Les dossiers constitués doivent être adressés à:

thomas.vonstamm@fairmed.ch/thomas.vonstamm@yahoo.fr

umboock@fairmed.cm/umboock@yahoo.fr

etiennedolido@fairmed.cm/etiennedolido@yahoo.fr

 

 

One Reply to “CAMEROUN:REVUE DE PRESSE DU 19 FEVRIER 2012.INFOS ET SCANDALES.”

  • website
    website
    Reply

    I read the article which you shared here, very hard worker you are and i am much satisfied with your opinion.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.