ELLE DENONCE.ET INTERPELLE LE PREMIER MINISTRE ET DES MEMBRES DU GOUVERNEMENT.INTERVIEW EXCLUSIVE.

 

Evêque Chantal Yologaza, merci de nous recevoir  chez vous ce samedi 25 février 2012.  Le vol de bébés devient récurent et inquiétant au Cameroun, mais l’église semble indifférente. Êtes-vous complices ?

Non. On ne peut pas parler de complicité. Si c’est de l’histoire de la jeune Vanessa que vous voulez parler, je dirai qu’elle n’est pas une affaire de religion, c’est une histoire qui concerne un être humain qui a été affecté. Particulièrement je ne peux pas prendre position par ce qu’il faudrait que je la rencontre et que je discute avec elle, avoir sa version des faits car comme vous le savez beaucoup de choses se disent et s’écrivent sur cette affaire, et c’est à partir de sa version  des faits que nous pouvons savoir exactement comment lui apporter le soutien. Mais je dois vous dire que j’ai été blessée en tant que maman de cinq enfants. J’essaye d’imaginer si l’on venait me dire qu’on a volé l’un de mes enfants. C’est la pire de choses qui puissent arriver à une maman. En attendant je prie et je me répands.

\"jocy2\"

L\’Evêque Jonas Chantal Yologaza \ » j\’ai été blessée

en tant que maman\ ».

 

Qu’est ce qui peut expliquer ces vols de bébé ?

Vous savez il ya des femmes stériles qui ne peuvent pas faire d’enfants mais qui veulent à tout prix en avoir. Au Cameroun, les structures d’adoption des enfants fonctionnent dans une mafia très compliquée. J’avais essayé de le faire pour une amie qui voulait adopter un enfant. C’est un lobby dangereux. Le vol des bébés peut aussi être l’œuvre des gens qui font des pratiques très compliquées et qui volent des nouveaux nés pour faire ce que je ne voudrai pas citer ici parce que c’est vraiment affreux. Mais si une femme tient à adopter un enfant elle peut le faire pas forcement au Cameroun, il ya des pays voisins des pays en guerre etc  où on peut adopter  des enfants

 

A votre avis que faut-il faire pour stopper ce phénomène ?

Les responsables des hôpitaux devraient faire attention, doubler de vigilance. Moi-même j’ai failli être victime car on  a failli  échanger mon fils à l’hôpital Enongal au sud Cameroun. Je crois qu’il faudrait revoir le système sécuritaire dans nos hôpitaux. Je suis sûre qu’il ya des gens aujourd’hui qui ont des enfants qui ne sont pas les leurs. Dès la naissance d’un enfant avant même qu’on ne coupe le cordon ombilical  qu’on lui mette un bracelet au bras pour éviter des échanges et confusions des bébés.je dirais aux femmes que le Seigneur est capable de leur donner un bébé. Mais il arrive que Dieu ne donne pas le même don à tout le monde. Si vous n’avez pas reçu le don de faire les enfants vous avez certainement un autre don.Et puis si vous ne pouvez pas adopter les enfants vous pouvez élever des enfants d’une manière ou d’une autre sans même les adopter .N\’oubliez pas que  nous sommes en Afrique.Il yaura toujours les enfants des soeurs, frères, tantes etc à élever.Mais il faut que les gens fassent plus attention car lorqu\’un pays comme le Cameroun où règne la paix et la stabilité atteint déjà ce seuil avec d’autres déviances comme l’homosexualité l’impunité le vol de bébé, ça devient très inquiétant. 

\"jocy1\"

 

Evêque Chantal Yologaza, la deuxième partie de cet entretien sera réservée au paysage musical camerounais de plus en plus envahi par des chansons très obscènes. Vous les écoutez aussi ici chez vous ?

Non, je n’écoute pas ces chansons obscènes.Cependant il arrive que parfois dans mon véhicule quand je cherche une station de radio que je tombe sur l’une de ces musiques. Mais Il n’ya  pas qu’à la radio,à la télévision aussi on observe des danses et tenues qui choquent. Je crois que ces artistes font ce que le public aime. Quelqu’un a chanté le « le mari d’autrui est sucré », un autre  a chanté le « caleçon » et voilà comment ce phénomène se développe. Dans les écoles primaires et maternelles on fait danser aux petits enfants  des ballets avec des chansons telles que « ça là  je te donne cadeau » et l’enfant montre son sexe. Et puis il y a les médias qui encouragent ces obscénités. Regardez ceux à

qui ces médias décernent les distinctions en fin d’année. Je pense que même si ces artistes viennent payer la promotion dans vos médias vous devez refuser de les diffuser. Vous devez payer le prix pour vos enfants puisque vos parents ont également payé leur prix pour que vous soyez ce que vous êtes aujourd’hui. Et vous quel est le prix que vous avez payé pour que vos enfants puissent être des modèles de leurs propres enfants?

 

Vous semblez accuser le public et vous oubliez les auteurs de ces chansons obscènes à savoir les artistes ?

Les artistes sont responsables c’est vrai. Et je crois même que nous sommes déjà à l’ère de la pornographie. Car  avec la montée en puissance de ces musiques obscènes et choquantes, ne soyez pas surpris que ces artistes dans leur désir de monter plus « haut », d’être plus « fort » plus « dangereux »,nous chantent désormais comment les animaux font l’amour avec les femmes, comment les hommes feront l’amour avec les bêtes avec les coqs et les poules…

 

C’est une prophétie ?

Non ce n’est pas une prophétie. C’et tout simplement un constat. Je suis avertie. Ce qui est grave est que ces chansons se chantent et se dansent partout et on trouve tout cela logique. Pourtant c’est très grave. Ces artistes qui écrivent ces textes ont-il des pasteurs ? Vont-ils à l’église ? Que font leurs pasteurs ou leurs prêtres ? Si ces gens là ne m’avaient que pour peuple, je crois qu’ils allaient déjà cesser de vendre ces œuvres obscènes et déviantes et savoir  quel type de textes écrire dans la musique. Si  moi j’apprends que l’un de mes chrétiens a fait certaines choses, je suis capable de mettre un terme à cela.

 

Evêque Jonas Chantal Yologaza, ce sont les artistes femmes qui excellent dans cette débauche musicale. Comment l’expliquez-vous ?

Ecoutez dans Genèse chapitre 3 DIEU  dit que c’est la postérité de la femme  qui va écraser la tête du diable(le serpent)  et ce serpent va la mordre au talon c\’est-à-dire que la femme va frapper mortellement le serpent mais le diable lui fera mal en la blessant. Cela veut dire en claire qu’en réalité  DIEU a honoré la femme en permettant que par la femme le diable entre, et en permettant que par la femme le diable sorte. Donc la femme est la porte d’entrée c’est pour cela que vous allez vous rendre compte qu’on présente toujours l’image de la femme quand on veut promouvoir ou vendre un produit. Aujourd’hui ces femmes sont manipulées par le diable qui sait qu’en les laissant elles seront très dangereuses pour lui. Alors il faut les dépraver pour qu’elles deviennent n’importe quoi et c’est aux femmes de le savoir et de le comprendre. Contrairement à l’homme, la femme a le pouvoir de rassembler ou de détruire une nation, de lier l’homme et DIEU ou les désunir. Voilà pourquoi la femme est manipulée par le diable pour qu’elle ne joue pas son véritable rôle dans l société.

\"jocy3\"

L\’Evêque devant ses fidèles(Photo souvenir.)

 

Evêque, ces artistes femmes qui chantent des obscénités sont pour la plupart mère d’enfants. Alors quel avenir pour leur enfants ?

Je suis sûre que leurs enfants dansent et chantent bien ces chansons. Vous savez on dit telle mère telle fille. Vous êtes ce que votre mère est. Jadis lorsqu’on voulait épouser une femme on cherchait d’abord à savoir qui était sa mère, comment vit-elle combien de fois elle s’est mariée ou divorcée etc.?Vous savez que l’enfant est l’enfant de la mère et non celui du père (car ici il faut encore bien le prouver).Donc ces chanteuses là créent déjà un chemin à leurs enfants qui feront certainement pire que leurs mamans. Chez nous par exemple toutes les filles de ma mère sont allées en mariage. Notre maman n’a jamais parlé de quitter le mariage. Nous aussi on  grandi avec l’idée selon laquelle une femme doit être casée. Même si on a eu des petits problèmes dans nos foyers chacune y  est restée car notre maman nous avait déjà préparé le chemin.

 

Evêque Chantal Yologaza à quel niveau situez-vous la responsabilité de l’Etat dans tout ça ?

Je crois que les politiques doivent jouer un rôle majeur dans l’assainissement des mœurs. Si je fais un enfant je n’ai plus le droit de le tuer car  ôter la vie à un être est contraire aux normes et lois de l’Etat qui est la Représentation de DIEU sur terre. C’est pourquoi j’ai dit que si la famille l’église et l’Etat échouent alors on sera comme à l’ère de Sodome et gomore. J’interpelle surtout l’Etat qui a le pouvoir d’interdire la diffusion de toutes ces musiques dans les médias. Le Ministre des Arts et de la Culture, le Ministre  de la promotion de la femme et de la famille, le Ministre des affaires sociales etc. doivent réagir face à ce phénomène. Le Premier Ministre est plus que jamais interpellé  pour assainir ce secteur, C’est lui le chef du gouvernement. Le Président Paul Biya avait demandé un jour, quel avenir pour nos enfants, quel Cameroun voulons-nous pour nos enfants ? C’est une interrogation qui doit interpeller chaque camerounais.

Entretien avec Ericien P.Nguiamba


                              IMPORTANTE ANNONCE:OFFRE D\’EMPLOI:

BUREAU FAIRMED DE LA REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE

B.P. 3365 BANGUI RCA

Tél. +236 75 04 35 12

E-mail : info.rcapp@fairmed.cm

 

OFFRE D’EMPLOI

*******

Poste : Coordonnateur RBF (H/F)

Lieu d’affectation : Bangui, République Centrafricaine

Contrat : CDD

Date de clôture :Quatre semaines après la date de publication

Description du poste

La Fondation FAIRMED a lancé depuis juin 2010, le projet dénommé « Santé Primaire Lobaye » dont le but est d’améliorer l’état de santé des populations les plus démunies avec leur pleine participation (population cible : 50’000).

En plus de la Fondation FAIRMED, d‘autres partenaires interviennent dans la même région et dans autres régions de la RCA, notamment CORDAID, avec un financement de l’Union Européenne. CORDAID soutient le développement de l’offre des soins à travers un système basé sur la performance « PBF ». Le PBF consiste a en l’achat de certains indicateurs, c’est à dire leur réalisation complète contre paiement de subsides. Ce système a amélioré de façon significative la motivation du personnel de santé ainsi que le plateau technique des formations sanitaires. Mais faut t-il le signaler, l’accès aux soins des populations démunies et notamment les Aka s’est aussi amélioré comparativement aux années antérieures à travers le remboursement des frais médicaux opéré en leur faveur.

Dans ce contexte la Fondation FAIRMED s’est proposée de renforcer la mobilisation de la demande dans la zone du projet à travers une approche de financement basé sur les résultats « en anglais : result based financing – RBF) » qui va largement améliorer la demande pour ce qui concerne la santé maternelle d’une part et renforcer financièrement les besoins des prestataires au niveau des FOSA d’autre part.

La RBF est une approche qui se veut plus globale que le PBF. Cette approche a montrée de grands succès dans plusieurs pays anglo-saxons notamment le Kenya, l’Ouganda et la Zambie pour ne citer que ceux la.

Dans le cadre du projet de la Lobaye, le RBF va s’appuyer sur un système de bons (Voucher) qui seront distribués gratuitement aux femmes Aka et vendus à un prix très abordable aux femmes bantous de la zone du projet et qui sont présentés dans les formations sanitaires contre le service sollicité. Les bons sont présentés aux bailleurs de fonds pour paiement des services reçus. Il sera aussi question d’améliorer le transport des patients vers les formations sanitaires.

L’objectif visé sera de contribuer à la réduction du taux de mortalité maternelle en se focalisant surtout sur la santé materno-infantile des populations notamment les Pygmées Aka, dans la zone du projet.

En vue de mettre en œuvre l’approche RBF (Financement Basé sur le Résultat), comme volet additionnel au sein du projet « Santé Primaire Lobaye », la Fondation FAIRMED recherche un(e) coordonnateur/ une coordonatrice de ce volet du projet.

Cahier de charge du coordonnateur/ de la coordonnatrice :

Il/elle sera le/la responsable de la gestion et de la mise en œuvre du volet RBF.

Il/elle devra designer des stratégies de la mise en œuvre du volet RBF y compris du système de bons.

Il/elle devra représenter le volet RBF au comité du projet ainsi qu’auprès des partenaires du projet.

Il/ elle devra coopérer étroitement avec l’équipe cadre de Fairmed du projet, en particulier avec le coordonnateur du projet.

Il/elle devra superviser la mise en œuvre du système de distribution.

Il/elle devra sélectionner les formations sanitaires bénéficiaires du volet RBF en fonction de leur qualification et de leur certification (FOSA reconnue par l’Etat).

Il/ elle devra superviser le flux des moyens financiers (la circulation des bons et le remboursement des frais).

Il/ elle devra coordonner le contrôle de la qualité des prestations de services.

Il/ elle devra coordonner la promotion du système RBF et des bons ainsi que la sensibilisation des communautés et des prestataires de services.

Il/ elle devra assurer la gestion administrative et financière du volet RBF.

Tâches

Le (la) coordonnateur (coordonnatrice) aura pour tâches :

développer des stratégies pour l’identification des cibles au niveau des communautés, des fournisseurs qui vont distribuer les bons et des associations locales (qui vont jouer le rôle de vérificateurs communautaires) ;

élaborer des protocoles et régimes thérapeutiques de prise en charge pour la sécurité des femmes enceintes et nourrissons avec l’appui des spécialistes médicaux de l’équipe du projet en se basant sur les directives nationales et de l’OMS et s’assurer que les cibles comprennent et appliquent les régimes ;

s’assurer que la supervision et le monitorage  sont qualitativement et quantitativement réalisés par les entités concernées ;

valider les niveaux de remboursement ;

contracter des fournisseurs qui vont appliquer le schéma de RBF et s’assurer qu’ils sont formés sur les procédures et qu’ils auront reçu autres formations spécifiques par les institutions compétentes dans les domaines ;

tester d’abord l’utilisation des bons avant de les appliquer sur le terrain. A cet, effet, elle s’assurera que les caractéristiques des bons se suivent, les numéros de série, la validité, de belles images pour que les cibles les acceptent ; il faut éditer de véritables cartes que des cartes en papier ;

rendre les bons disponibles et développer une stratégie de distribution pour que toutes les clientes connaissent les lieux de distribution ;

mettre en place un système de contrôle pour éviter les fraudes à chaque niveau du processus basé sur les réclamations par les autres parties ;

s’assurer que les fournisseurs agréés examinent et traitent la situation des clientes qui présentent les bons gratuits.

animer la communication interne et externe.

 

Qualifications requises

Maîtrise en sciences économiques ou diplôme équivalent (BTS en comptabilité, gestion) ;

Maîtrise obligatoire du français (écrit et parlé), et de l’anglais (écrit et parlé) ;

Maîtrise MS Office (WORD, EXCEL, POWERPOINT) et de l’INTERNET ;

Capacité de soutenir et de développer de bonnes relations professionnelles avec les partenaires et le personnel du projet ;

Aptitudes à travailler dans un environnement multiculturel et d’établir des relations harmonieuses et efficaces de travail ;

Aptitudes à communiquer ;

Expériences en administration, gestion financière et économique, planification, suivi et évaluation dans le contexte d’un projet;

Une expérience de cinq ans au même poste constitue un atout.

 

Candidatures

Chaque dossier doit contenir les éléments suivants :

Une lettre de motivation manuscrite ;

Un curriculum vitae détaillé et précis ;

Un extrait de casier judiciaire datant d’au moins de trois (03) mois ;

Les copies certifiées conformes des diplômes obtenus ;

Les copies de lettres de référence, attestation de travail ou tout autre document attestant de bonnes prestations de service dans les emplois précédents.

 

‘Les candidatures féminines sont particulièrement encouragées’

 

Les dossiers constitués doivent être adressés à:

thomas.vonstamm@fairmed.ch/thomas.vonstamm@yahoo.fr

umboock@fairmed.cm/umboock@yahoo.fr

etiennedolido@fairmed.cm/etiennedolido@yahoo.fr

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.