DANS LE CADRE DE LA LUTTE CONTRE LES ACTIVITES CRIMINELLES IMPLIQUANT LES JEUNES, LA DIRECTION DE LA JEUNESSE DU CEPCA A, A TRAVERS UNE CONFERENCE PUBLIQUE ORGANISEE LE 04 MAI 2012 A YAOUNDE, INTERPELLE LES JEUNES.


« Les jeunes et la loi : pour une approche collaborative entre les jeunes et institutions publiques de maintien de l’ordre et de répression pour la lutte contre la criminalité », c’est le thème choisi pour cette  conférence publique. Qui avait pour but de créer un cadre d’échanges et de discussion entre les jeunes et les institutions publiques en charge de l’ordre et de la répression dans le cadre de la lutte contre les activités criminelles impliquant les jeunes.

\"Cepca\"

M.Yvon Mabote,Juriste et expert en droits de l\’homme. L\’un des

intervenants.


Dans les quartiers à forte agglomération et où se manifeste une certaine promiscuité, les jeunes se livrent à des  activités telles que  l’alcoolisme  la consommation des drogues, la prostitution, les vols et arnaques, les abus de confiance, avec en prime le manque d’une certaine identité pour certains. Ainsi ces jeunes, exposés et impliqués, entrent généralement en conflit avec la Loi et courent le risque de faire l’objet d’une altercation avec la police, pouvant déboucher sur un emprisonnement. Ils ont donc été édifiés sur le rôle de la police, des municipalités et autorités traditionnelles dans la lutte contre la criminalité. Yvon Mabote, juriste et Expert en droits de l’homme du Ministère de la justice, a dans un exposé intéressant, montré aux jeunes comment leurs droits sont protégés dans le code de procédure pénale. Selon Bertrand Tientcheu le Directeur de la Jeunesse, il s’est agit au cours de cette conférence de « présenter aux jeunes la loi non seulement comme un instrument de répression mais aussi comme un instrument de protection de leur dignité et de leur intégrité. Car en se livrant à des activités criminelles, ils détruisent leur personnalité leur intégrité et leur dignité ».

\"Bertrand

M.Bertrand Tientcheu.Le Directeur de la Jeunesse du CEPCA \ »Il est

important de sensibiliser les jeunes\ ».


Il faut souligner que cette conférence publique est l’une des matérialisations du projet « Action pour l’éducation à la citoyenneté et à l’intégrité des jeunes des quartiers défavorisés de Yaoundé », initié par le Conseil des Eglises Protestantes du Cameroun(CEPCA).Ce projet qui a bénéficié du micro-financement du Catholic Relief Service(CRS), vise à sensibiliser les jeunes des quartiers de Komkana et de Melen à Yaoundé, afin qu’ils adoptent des comportements civiques et responsables, qui les évitent de faire face à la police avec des risques d’une garde à vue ou d’un emprisonnement. Mais au-delà de ces jeunes, c’est toute la jeunesse camerounaise qui est ainsi interpellée comme l’a reconnu le Secrétaire Général du CEPCA, Rev. Philippe Nguete. Les jeunes présents à cette conférence ont également visionné un film court métrage de 30 minutes : « A qui la faute » présente le calvaire de deux jeunes gens enrôlés dans les activités illicites telles que la prostitution et la vente de la drogue. Bertrand Tientcheu, le Directeur de la Jeunesse protestante ajoute que ce film sera « un instrument de sensibilisation des jeunes »  à travers des causeries éducatives, des discussions, des projections dans des quartiers, des églises.IL sera bientôt diffusé dans une chaîne de télévision camerounaise.

Ericien Pascal Nguiamba


PUBLICITE: POUR L\’INSERTION DE VOS ANNONCES ICI

Contactez nous: Tel: 00237 99843976.Email: yaoundeinfos@yahoo.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.