AU COURS DE SA CONFERENCE DE PRESSE D\’HIER 23 MAI 2012,LE PRESIDENT DE L\’UGTC, ISAAC BISSALA A ETALE LES REVENDICATIONS DE SA CONFEDERATION.CAUSES DE CE MOUVEMENT D\’HUMEUR.


Yaoundé sera secouée par un mouvement d’humeur ce samedi 26 mai 2012.Selon Isaac Bissala, le Président confédéral de l’Union Générale des Travailleurs du Cameroun(UGTC) qui était face à la presse nationale et internationale hier mercredi 23 mai à son siège sis au marché central de Yaoundé, ce mouvement d‘humeur aura lieu à la place de l’indépendance du Cameroun face CNPS à Yaoundé.

\"Bissala

Isaac Bissala,Président confédéral de l\’UGTC au cours de la

conférence de presse: \ »Nous restons  ouverts au dialogue\ ».


Discours, tamtam, banderoles aux multiples messages vont marquer ce sit-in en plein cœur de la capitale. Le Président confédéral de l’UGTC a indiqué à la presse que toutes les délégations sont déjà en état d’alerte et devront rallier Yaoundé ce vendredi 25 mai 2012.

Ce mouvement d’humeur intervient après les échecs des négociations entre  les syndicats et le gouvernement à qui ils ont fait des doléances. A travers les documents remis à  la presse l’UGTC propose les augmentations du taux de cotisation de la part des travailleurs de 2 ,8 à 5% et des employés de 4,2 à 5 % ; le renforcement des recouvrements des cotisations avec la participation des Syndicats la création des emplois nouveaux. L’UGTC parle aussi de l’indemnité de fin de carrière, de la prime de bonne séparation, la réduction de l’IRPP de points par tranche ; l’augmentation de 1000 à 2500 FCFA de la taxe aéroportuaire nationale ; la création d’une taxe ferroviaire de 500 FCFA pour les wagons-lits et celle de 300 FCFA pour la première classe.

Pour ce qui concerne l’harmonisation de l’âge de départ à la retraite, l’UGTC pense que tous les travailleurs, fonctionnaires agents de l’Etat et travailleurs du secteur formel doivent aller à la retraite à  60 ans. Issac Bissala ajoute que cet âge peut même aller jusqu’à 65 ans pour ceux qui le souhaitent. En faisant juste une demande. De même que l’employé qui souhaite encore bénéficier des services de son employé pourra en faire la demande. L’UGTC demande aussi la remise au niveau de 1993, des salaires des fonctionnaires et agents de l’Etat. Le président Isaac Bissala demande aussi la réduction du train de vie de l’Etat. Il explique que pour la création des emplois au Cameroun, l’Etat peut réduire  sa subvention sur les produits pétroliers de 400 à 300 milliards pour l’année 2013.Les 100 milliards récupérés pourraient être utilisés de la manière suivante : 20 milliards pourront être octroyés à la SODECAO (pour la création des champs cacaoyers dans certaines régions du pays, la SODECAO recrutera 2.500 jeunes pour travailler dans ces champs.)Le Président Bissala ajoute que 20 milliards pourront être octroyés à la Chambre d’Agriculture, des Pêches, de l’Elevage et des Forêts (CAPEF) ; 25 milliards à l’ANAFOR pour lutter contre la désertification ; 35 milliards aux communautés urbaines de Yaoundé et de Douala pour renforcer le transport public. Dans son analyse le Président confédéral de l’UGTC pense qu’avec tout cela ; l’essence augmentera de 569 à  600fcfa, le gasoil de 520 à 550 FCFA, le prix du pétrole lampant restera inchangé. Le transport par bus coutera 200 FCFA. Les prix du taxi devront aussi subir des modifications. En attendant de voir ce que va décider le gouvernement, les membres de l’Union générale des Travailleurs du Cameroun et leur président se disent prêts pour manifester pacifiquement samedi à Yaoundé.

 Ericien Pascal Nguiamba.


Contact Rédaction: Tel: 00237 99843976

Email: yaoundeinfos@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.