VOICI LA CHRONIQUE N°1 DE TELESPHORE MBA BIZO DIFFUSEE LE 12 MARS 2012 SUR LE POSTE NATIONAL DE LA CAMEROON RADIO TELEVISION,CRTV.

\"A0004\"

Telesphore Mba Bizo.

Bonjour à tous et surtout au ministre de l’Education de base. Des salutations pour s’indigner des arnaques diverses dans les salles de classes et même en dehors.

Bientôt la fin des classes, bientôt aussi la fin des grâces dans les poches des enseignants du primaire. Jamais l’école primaire publique n’aura été aussi couteuse et désastreuse dans les caisses familiales. Chaque matin, une fillette exige de son père de lui verser 100 francs. Le parent a requis l’anonymat. C’est l’argent des frais de photocopies. L’enseignent tient à les avoir en mode recto-verso. La classe accueille une 50taine d’écoliers. Il s’agit d’un bénéfice net de 5000 francs par jour à la calculette ; soit un forfait mensuel de 120 000 francs, week-end exclus. Les observateurs oublient le net à percevoir des cours de répétition du samedi matin. Ils sont libres dans le principe, mais obligatoires en pratique. Les écoliers entre guillemets « indélicats » courent vers drames et désastres scolaires, l’échec avec fracas en l’occurrence. Ils ont zéro en suivi en classe. Les gains, toutes rentrées financières confondues, vont voir vers des sommets de 150 000 francs. C’est plus de 4 fois la valeur du salaire officiel de 35 000 francs.

Mais les instituteurs pointés du doigt disent être en droite ligne avec la construction du pays. Elle commence par l’édification en termes de formation maternelle et primaire. Sans elle, l’homme reste un primat du type bon sauvage. Les instituteurs coincés affirment servir le pays. Les écoles disposent rarement des budgets de fonctionnement. Par conséquent, l’écolier mérite de donner sa quote-part. Aussi offre-t-il des bâtons de craie et même de cigarettes pour solliciter l’indulgence du maître sur les heures d’absence et les cas de retard. C’est encore bien peu. En effet, il faudra des tables-bancs à la rentrée. Mais ce n’est ni le lieu ni le moment. Le temps actuel se consacre aux larmes à verser sur le sort des enseignants. Très bientôt, ils seront orphelins de la présence des élèves.A samedi prochain.


Contact Rédaction centrale

Tel: 00237 99843976. Email: yaoundeinfos@yahoo.fr

                                         

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.