AU LENDEMAIN DE CE PREMIER RENDEZ-VOUS, LE PROMOTEUR, LE Dr. BISSOU MAHOP SE DIT SATISFAIT.SES RAISONS.


« Je suis satisfait des résultats de ce projet, après avoir obtenu la caution du Ministère  de l’enseignement supérieur et le soutien de l’Université de Yaoundé2.Je suis satisfait à double titre d’abord par ce que les différents participants ont enregistré un certain nombre de connaissances et à travers ces connaissances, ils pourront être mieux outillés pour préparer leurs athlètes pour cogérer leur entrainement et aussi assurer une bonne sérénité pour gérer les lésions de traumatologie. Satisfait également d’avoir été informé que les universiades deviendront un concept au ministère de l’enseignement supérieur et ce concept doit être vulgarisé ».Propos  du Dr. Bissou Mahop promoteur des Premières Universiades de Médecine du Sport qui se sont tenues du 19 au 20 juin 2012 à l’Université de Yaoundé II à Soa.

\"Bissou

Le Dr.Bissou Mahop, ici à l\’ouverture des travaux.


Le thème choisi pour cette première édition était « Bilan des traumatismes des sportifs : Impact sur la performance ».Après une cérémonie d’ouverture présidée par Madame  Nnomo Marceline, Représentante personnelle du Ministre de l’enseignement supérieur, Chancelier des Ordres Académiques, le Pr Jacques Fame Ndongo, par ailleurs président d’honneur du Comité  d’Organisation de ces Universiades, C’est le Dr Bissou  Mahop, Chirurgien traumatologue du sport et médecin agréé FIFA, qui avait donné le coup d’envoi des exposés. « Le titre de mon premier exposé était l’impact de la médecine de sport sur la performance. J’ai voulu montrer que la médecine du sport repose sur un certain nombre de paramètres qui pourraient générer  et améliorer la performance » dira t-il. Le  Dr Bissou Mahop, ajoute que « j’ai commencé par la sélection et l’orientation, la prophylaxie  puis  les soins curatifs, la préparation athlétique des sportifs et enfin la recharge énergétique et j’ai ajouté qu’il ya une dernière mission du médecin du sport, la sécurisation de l’athlète ».Selon lui, tous ces éléments  concourent à  l’amélioration et à la protection de la performance. Il faut dire qu’à l’ère de l’émergence, ces universiades  étaient adressées aux sportifs, encadreurs techniques et au corps médical  fédéral et universitaire participant.

\"SG

Madame Lisette Elomo Ntonga, Secrétaire général de l\’Université

de YaoundéII à la clôture de l\’évènement.


On a eu droit à des exposés comme celui de madame Mimbo’o Pascale enseignante à l’Institut National de la Jeunesse et des Sports(INJS) et Doctorant en Sciences Alimentaires et Nutrition à l’université de Ngaoundéré qui  a exposé sur « les boissons pour les sportifs et l’évaluation des paramètres physico-chimiques et nutritionnels et la toxicité d’une boisson traditionnelle que nous voulons mettre au profit des sportifs ».Bref un programme scientifique attractif et de portée certaine d’éducation et d’information a été établi regroupant des communications orales en plénière et des travaux en ateliers dans le domaine de la traumatologie du sport, des urgences cardiaques, de l’entrainement et du dopage et toxicomanie dans le sport. D’autres exposés portaient sur les traumatismes des sportifs, la contribution de la prise en charge aux gros genoux traumatique, notamment comment se comporter face à un gros genou traumatique sur les stades, les  entrainements, les urgences et premiers secours, le dopage et la toxicomanie dans le sport. Rendez-vous a été pris pour la deuxième édition dont la date reste encore inconnue.

EPN

 

Contactez notre Rédaction Tel: 00237 99843976. Email: yaoundeinfos@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.