ELLES ONT PARTICIPE DU 20 AU 21 JUIN 2012 A UN SEMINAIRE-ATELIER ORGANISE PAR LE BARREAU DU CAMEROUN AU SIEGE DE TRANSPARENCY INTERNATIONAL CAMEROON A YAOUNDE.LES ENSEIGNEMENTS RECUS.

 

Même en prison, tout homme  devrait jouir de ses droits. Les volontaires de prison qui travaillent à soulager les peines morales et parfois matérielles des détenus, se devaient donc d’avoir une bonne connaissance des droits  légaux et humains de ceux-ci.

\"Volontaires1\"

Les volontaires de prison.Silence on est en \ »classe\ ».


Le séminaire –atelier organisé à leur intention par le Barreau du Cameroun dans le cadre du Projet PRIDE (Protecting the Rights of Inmates and detainees) était donc salutaire. Grâce à l’expertise du Magistrat Joseph Nkeng du Ministère de la Justice, qui leur a servi des enseignements édifiants sur les droits légaux, et du magistrat et consultant en droits de l’homme, Philippe René Nsoa dont l’exposé  portait sur les droits des détenus ou des condamnés, Les volontaires de prison ont ainsi pu renforcer leurs capacités dans ces domaines.

Ces hommes et femmes sont à présent outillés pour mieux  aider les détenus en terme de conseils dans l’appropriation du code de procédure pénale, en terme d’information sur leur statut judiciaire et de recherche des informations et de la communication dont les détenus auraient besoin.

\"Volontaires2\"

Le Magistrat Philippe René Nsoa(à droite)pendant l\’exposé.


Selon Monsieur Dupleix Kuenzob, chargé du projet PRIDE au Catholic Relief Services(CRS),« Il est important que tous les acteurs sociaux qui interviennent dans le milieu social soient en phase avec les dispositions légales et réglementaires d’où la nécessité de renforcer les capacités de ces intervenants à la connaissance du cadre juridique ».Ce séminaire atelier organisé par le barreau du Cameroun (représenté par Me Atangana Ayissi),  en partenariat avec le catholic relief Services dans le cadre du projet PRIDE est l\’une des réalisations de ce  projet  qui, pour sa mise en œuvre, bénéficie du concours financier des Etats Unis à travers le bureau américain des droits de l’homme et de la démocratie.

Abou Bébé.


Contact Rédaction.Tel:00237 99843976. Email:yaoundeinfos@yahoo.fr

 

 

 

 

 

 

 

One Reply to “CAMEROUN:PRISON DE KODENGUI:RECYCLAGE DES COMMUNAUTES DE FOI AUX DROITS DES DETENUS.”

  • write a research proposal
    write a research proposal
    Reply

    En collaboration coordonnée et planifiée des éléments, l’organisation est en mesure de résoudre des tâches qui dépassent les capacités des éléments simples.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.