ELLE A TENU SA 12è SESSION LE 27 JUIN 2012. VOICI LE COMMUNIQUE FINAL PARVENU A NOTRE REDACTION CE 28 JUIN 2012.

 

 

DOUZIEME SESSION ORDINAIRE DE LA CNDHL

 

PALAIS DES CONGRES DE YAOUNDE,27 JUIN 2012

 

Communiqué Final

 

**********

 

La Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés a tenu sa douzième session ordinaire le 27 juin 2012 au Palais des Congrès de Yaoundé sous la présidence du Dr Chemuta Divine BANDA, Président de cette institution.

Dans son discours d’ouverture, et s’agissant des activités  menées depuis la dernière session, le Président a relevé :

           la mise en réseau de la Commission avec diverses institutions nationales, régionales et internationales de promotion et de protection des droits de l’homme ;

          l’accroissement du nombre de requêtes enregistrées sur les violations de droits de l’homme, signe du dynamisme de la Commission ;

          la visite des lieux de détention, notamment dans les régions de l’Est, du Centre et du Littoral.

Au sujet de l’implantation de la Commission, le Président a mis en relief la construction de l’immeuble siège et  l’ouverture prochaines des antennes régionales de l’Extrême-Nord, le Sud, inscrites au budget d’investissement 2012.

Au cours des travaux, diverses résolutions et recommandations ont été adoptées, notamment sur :

          l’amélioration de la qualité des outils de vulgarisation des droits de l’homme ;

          le rapport d’activités et le rapport sur l’état des droits de l’homme au Cameroun en 2011 dont la publication est envisagée au cours du troisième trimestre de cette année ;

          l’exploration des voies et moyens pour donner plus d’impact à l’action de l’institution vis-à-vis des individus qui ne déférent pas à ses convocations et des administrations qui ne répondent pas à ses correspondances ;

          l’actualité judiciaire et sociale en vue d’interpeller certains organes de presse sur le respect de la déontologie et de l’éthique professionnelles.

En clôturant les travaux, le Président  a invité les membres à contribuer activement à l’atteinte des objectifs nécessaires à l’émergence du Cameroun à l’horizon 2035 en matière de droits de l’homme.

 

Le Secrétaire Général de la CNDHL

 

 

Barthélemy OBONGONO EYE’E


Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.