L\’ANCIEN DIRECTEUR DE L\’INFORMATION  RECLAMME AU DIRECTEUR GENERAL DE CETTE CHAÎNE, 4 MILLIONS 640.000 FCFA.L\’AFFAIRE EST DEJA EN JUSTICE.VOICI L\’HISTOIRE.

C’est Michel Mombio, en ses qualités de Directeur du Cabinet Didascalie Conseil, Directeur de publication du site www.louestrepublicain.com et d’ancien Directeur de l’information de West Tv(Télévision privée basée à Bafousam à l\’Ouest Cameroun ndlr), qui a saisi le commandant de Brigade des Recherches de Bafoussam (BRB). Dans sa plainte, il expose un certains nombre de griefs à l’égard de son ancien partenaire. Le plaignant souligne que « courant Mai 2011, en tout cas dans le temps de poursuites non couvert par la prescription, il a été contacté par le sieur Guy Blondel KAKEU, commerçant demeurant à Bafoussam quartier Ndiendam ; Qu’à la suite de cet état de choses il a marqué son accord et lui a proposé un projet de contrat de partenariat pour matérialiser l’accord de partenariat entre leurs deux structures. »

\"Michel

Voici Michel Mombio.Il veut son argent…


Il s’agit donc d’un partenariat entre le Cabinet Didascalie Conseil, et West Tv. Le premier est ainsi chargé de concevoir la charte éditoriale et le plan de formation de la chaîne qui émet alors par câble. Sans signer le projet de contrat, « sieur KAKEU lui a demandé de commencer le travail et ce conformément à l’offre de service à lui proposé préalablement ; Que plusieurs mois après et sans parapher ledit document, le requis l’a nommé au poste de Directeur de l’Information et ce en conformité à l’offre de service  ci-dessus stipulée; » Michel Mombio rédige dont la Charge éditoriale et le Code de conduite de West Tv, et commence la formation des jeunes trouvés sur place, dont certains ignoraient tout du journalisme, bien que s’arrogeant ce titre. La clause de rétribution proposée par le contrat de partenariat est le pourcentage. « J’ai demandé à être payé sur les rentrées que je produirai, étant donné qu’il ne pouvait pas m’employer, tout comme je ne souhaitais pas être son employé. » Explique le plaignant.

                                                   Malhonnêteté

Il ajoute que c’est sur ces entrefaites que, conformément à ses propositions de partenariat, il est nommé Directeur de l’information. « Que quelques temps après et agissant toujours dans l’esprit du même contrat, il a commencé la production de ses émissions, qui étaient diffusées au gré des humeurs du sus désigné ; Que courant Juin 2011 il a fait des démarches auprès du Fonds National de l’Emploi aux fins d’obtenir une insertion publicitaire ; démarche réussie et ayant donné lieu à une facture de FCFA 100 000 par lui signée après obtention du cachet de la structure auprès de la secrétaire du requis, déposée ensuite auprès de la structure sus indiquée ; » Première rentrée de fonds, premier couac. Ainsi, selon le plaignant, « curieusement et contre toute attente, Sieur Kakeu va se présenter à son insu quelques jours plus tard au guichet du FNE pour entrer en possession de ladite somme et ne lui donnera rien mais pire, l’accusera au cours de plusieurs réunions par lui organisées dans sa structure, d’avoir touché cet argent en utilisant un faux cachet. »

En clair, Guy Blondel Kakeu va toucher des sous prospectés par son partenaire, et l’accuse de l’avoir touché, frauduleusement. Mais sa gourmandise ne s’arrête pas là. « Qu’au surplus, il produira une facture de FCFA 130 000 (Cent trente mille) de son journal en ligne www.louestrepublicain.com à la Chambre de Commerce en règlement d’une prestation, mais sera surpris  de ce que le sus requis enverra sa collaboratrice entrer indûment en possession de cet argent, arguant du partenariat entre les deux structures ; Qu’en dépit de toutes les tentatives et négociables entreprises aussi bien par lui que les responsables de ladite Chambre de Commerce pour voir remettre cette somme entre ses mains, Sieur Kakeu refusera de s’exécuter ; » Le Dg de West Tv va donc toucher de l’argent ne lui appartenant pas, et refuse de le remettre. « Ce qui est la preuve flagrante de sa profonde malhonnêteté. Et la manifestation patente de son infantilisme, car il se croit au dessus de la loi. Mais je lui prouverai qu’il n’en est rien. » Se confie Michel Mombio.

                                        L’esbroufe comme mode de gestion.

 Il ajoute, que n’étant pas assez loin à l’école, il ignore  « Que ces faits et gestes qui sont constitutifs de délits d’abus de confiance, d’escroquerie, d’injures, de chantage, de rétention sans droit de la chose d’autrui, de dénonciation calomnieuse, prévus et punis par le Code Pénal en plusieurs de ses articles, peuvent le mener loin.  Il est évident que je ne me laisserai pas gruger par cet individu de peu de foi.» Guy Blondel Kakeu, qui ne défère aux convocations que selon ses humeurs, risque en effet gros. Pour le travail effectué dans la chaine, Michel Mombio lui a en effet adressé une facture de 4 640 000 F Cfa. Auxquels il faut ajouter les sommes touchées indûment. « Le temps qui passe joue contre lui, car il me payera des dommages et intérêts. Et je sais qu’il me versera jusqu’au dernier centime. » Promet Michel Mombio.

Créée il y a quelques années, West Tv a suscité beaucoup d’espoir dans la région. Le passage de Michel Mombio lui a permis de gagner en crédibilité et en professionnalisme. « Mais son promoteur, avec ses fausses lunettes de faux intellectuel, a choisi le mensonge, la prétention, la calomnie, le mouchardage, l’esbroufe et l’escroquerie comme mode de gestion. Ce qui ne le mènera qu’à la ruine. A moins qu’il change…» Prédit l’ex DI. Le rythme de passage du personnel dans cette structure n’augure en effet pas des jours sereins. « Il peut rouler les enfants, pas moi… » Prévient Michel Mombio. Et pour qui le connait…


(Source louestrepublicain.com)

PULICITE: publiez vos annonces à petits prix ici.

Contact Tel: 00237 99843976.

email: yaoundeinfos@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.