VOICI LES OBJECTIFS ET LA FINALITE DE CET ATELIER ORGANISE LE 05 SEPTEMBRE 2012 PAR LE PROJET OBSERVATEUR INDEPENDANT.

 

Le gouvernement du cameroun  est préoccupé par la bonne gouvernance forestière. C’est dans ce  cadre que s’inscrit l’atelier organisé le 05 septembre 2012  à la salle des conférences du jardin Zoologique et Botanique de Mvog Betsi à Yaoundé, par le Projet Observateur Indépendant au contrôle forestier et au suivi des Infractions Forestières du Cameroun.

\"OI

Joseph Claude Abena, Inspecteur Général du Ministère des

Forêts et de la Faune(Minfof) présidait les travaux.


Cet atelier d’un jour organisé en collaboration avec la Brigade Nationale de Contrôle du Ministère des Forêts et de la Faune(MINFOF), sur le thème « Contrôle et contentieux forestiers», regroupait toutes les parties prenantes du processus de relecture de la loi et de la politique forestière du Cameroun.

Selon le Chef de Mission du Projet Observateur Indépendant(Projet  mis en œuvre par le Consortium AGRECO-CEW), Dr. Marie Mbolo, l’objectif général de cet atelier était de « présenter, discuter et  valider le Document de synthèse des propositions relatives au contrôle forestier et à la répression des infractions forestières dans le cadre du processus de relecture de la politique et de la législation forestière camerounaise ».

\"OI1-copie-1\"

Voici les participants à cet important atelier.La photo de famille.


Mais de manière plus large, il était également question de rappeler les objectifs et la finalité du processus de relecture de la politique et de la législation forestière et la démarche suivie par le Projet Observateur Indépendant et la Brigade Nationale de Contrôle, de présenter le Document de synthèse des propositions relatives au contrôle forestier et à la répression des infractions forestières ,discuter et valider le Document de synthèse des propositions relatives au contrôle forestier et à la répression des infractions dans le cadre du processus de relecture de la politique et de la législation forestières camerounaise. Pour Patrice Bigombe, adjoint au chef de Mission du Projet Observateur Indépendant, « la loi qui  va sortir du processus de relecture devra avoir un certain nombre de dispositions qui répriment les infractions forestières sur l’ensemble du territoire ». L’Inspecteur Général du Ministère des Forêts et de la Faune, Joseph Claude Abena  indique pour sa part qu’il s’agit à terme d’avoir « une loi qui tienne compte de l’environnement actuel de l’exploitation forestière au Cameroun ».

EPN et PLN

MESSAGE:

Faites publier vos annonces commerciales ici

Contact Rédaction: Tel: 00237 99843976.

email: yaoundeinfos@yahoo.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.