VOICI LES DECISIONS DE JUSTICE QUI FRAPPENT ET CONDAMNENT CET ANCIEN ADMINISTRATEUR DE LA SOCIETE CIVILE DE L\’ART MUSICAL(SOCAM).

Raymond Tchengang n’a plus le droit de parler au nom de la Société Civile de l’Art Musical(SOCAM). Selon les décisions du Tribunal de Première Instance de Yaoundé Centre Administratif , audience  du 23 août 2012.

\"Odile3\"

En parcourant ces importants textes, il est bien indiqué que « Sommation et interdiction formelles sont faites  au requis Tchengang Raymond  de se servir désormais et à quelque moment que ce soit , du titre de Membre du Conseil d’Administration de la SOCAM dont il est statutairement déchu depuis le 07 mars 012 ».

\"Odile2\"


Les mêmes décisions de justice précisent que « Injonction est également faite à sieur Tchengang Raymond, de cesser la campagne de désinformation et de calomnie qu’il a engagée à travers certains médias au préjudice de la SOCAM ».Enfin la justice rappelle à Monsieur Raymond Tchengang « que de tout refus d’obtempérer , la société requérante tirera toutes les conséquences statutaires et légales nécessaires, notamment la saisine des instances disciplinaires et répressives conformément aux textes en vigueur ».

Par ailleurs l’Ordonnance N° 583/C du 23 août 2012 de la Chambre des référés du Tribunal de Première Instance de Yaoundé Centre Administratif de la Cour d’Appel du Centre  est on ne peut plus claire là dessus (Voir document).

\"ODILE




Ces décisions viennent donc mettre un terme au bras de fer que Raymond Tchengang voulait faire avec madame Odile Ngaska la Présidente du Conseil d’Administration(PCA) de la Société Civile de l’Art Musical (SOCAM).Madame la PCA dont le souci constant et permanent est de rassembler tous les acteurs du secteur de l’art musical au Cameroun, avait ouvert ses bras et son cœur à Raymond Tchengang afin de travailler ensemble que lui. Un poste important de membre du Conseil d’Administration de la SOCAM lui sera même attribué. Poste que Raymond Tchengang va lui-même abandonné. Il annoncera même en grande pompe au cours d’une conférence de presse à Yaoundé, son départ de la SOCAM. Sans que l’on ne comprenne véritablement comment et pourquoi cet homme à  qui la PCA de la SOCAM a tellement fait confiance s’est retourné contre cette dame de cœur qui ne veut que le bien-être des artistes. Certains médias seront mis à contribution pour ainsi ternir outre l’image de la PCA mais aussi celle de toute la SOCAM. Certains artistes, affamés et manipulés, vont jouer ce jeu malsain avant de retrouver le droit chemin. Certains iront même jusqu’à présenter des excuses officielles à Madame Odile Ngaska, avouant avoir été victime de la pire manipulation. La SOCAM est régie par des textes et règlements : Tout administrateur, personnel ou artiste devrait s’en approprier. L’on ne saurait diriger ou chercher une certaine légitimité par des actes ou actions qui ont pour seuls objectifs la division. Aujourd’hui, Madame Odile Ngaska est sur la voie de la réconciliation, de la construction et de la préservation des acquis. La preuve, avec la configuration de son actuel conseil d’administration  dans lequel siègent aujourd’hui ses adversaires d’hier. Preuve que la PCA de la SOCAM prône et prime une politique d’ouverture, gage de paix, de progrès et du bien-être des artistes. Et malgré les coups tordus dont elle est injustement victime, madame Odile Ngaska est toujours prête à pardonner  et à accueillir les brebis égarées. Qui ne savent pas souvent ce qu’elles font.

Ericien Pascal.

                                                                         MESSAGE

                                                      FAITES VOTRE PUBLICITE ICI.

             contact Rédaction Tel: 00237 99843976.email:yaoundeinfos@yahoo.fr

 

One Reply to “CAMEROUN: AFFAIRE RAYMOND TCHENGANG-ODILE NGASKA-SOCAM:LA JUSTICE TRANCHE CONTRE RAYMOND TCHENGANG.”

  • le socameur
    le socameur
    Reply

    les gens de la socam la ont l’art de s’agiter pour rien qu’ils gere d’abord leur sous fifre qui bagarrent dans les radio de yaounde avec leur sg qui est epingle dans la mauvaise gestion de la
    socinada c’est  grace a lui que ngaska a pu acheter les votes pour s’assurer trois bonnes annes de vol bien organise

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.