VOICI COMMENT ET POURQUOI LE CAMEROUN ENTEND DESORMAIS ASSURER UNE GESTION SAINE DES DOCUMENTS ET DES ARCHIVES DES ADMINISTRATIONS.

Il était important pour le Cameroun d’assurer une bonne conservation de la mémoire collective nationale. Un impératif majeur de doter le pays d’un système moderne de gestion des documents et des archives des administrations. Voilà pourquoi en qualité de Représentante du Premier Ministre, Chef du gouvernement M. Yang Philémon, la Ministre des Arts et de la Culture (Minac) Ama Tutu Muna a supervisé du  08 au 10 octobre 2012 au Palais des Congrès de Yaoundé, un atelier national de validation des composantes du système national de gestion des documents administratifs et des archives.

\"AMA\"

La Ministre des Arts et de la Culture Ama Tutu Muna.Le sourire

d\’une Ministre engagée.


Cet atelier  s’est imposé comme la matérialisation des directives du Premier Ministre, à l’issue du Conseil de cabinet du 28 juillet 2011 au cours duquel madame la Ministre des Arts et de la Culture avait exposé sur l’état du système national de gestion des archives, relatives à la révision du cadre juridique et normatif des archives.

Les 200 participants de ces importantes assises, venus des administrations publiques, certaines administrations privées et des intervenants importants dans le domaine, ont travaillé pendant trois jours  de manière synergique et consensuelle pour produire des avant projets de textes modernes, arrimés aux standards internationaux.

Car jusque là l’état du patrimoine archivistique du Cameroun ne permettait  pas une meilleure lisibilité et une bonne traçabilité de l’action gouvernementale. Pourtant une saine gestion des archives et des documents administratifs contribue, cela va sans dire, à l’assainissement des mœurs  publiques. Il était donc important que le Cameroun préserve les traces de son passé, consolide celles du présent et bâtisse un bel avenir pour les générations présentes et futures. Selon la Ministre des Arts et de la Culture Ama Tutu Muna « La préservation, la conservation et la promotion  de notre patrimoine archivistique, élément essentiel du patrimoine national mérite de bénéficier de l’attention nécessaire dans la dynamique des grandes réalisations impulsées par Son Excellence Monsieur Paul Biya, Président de la République, Chef de l’Etat ».

L’atelier qui s’est achevé le 10 octobre 2012 et dont la coordination générale était assurée par M. Mouhtar Ousmane Mey, le nouveau Secrétaire Général du Ministère des Arts et de la Culture et la coordination exécutive par le Directeur des archives M. Michael Ngwang, a constitué un tournant décisif dans le processus de valorisation du patrimoine national. Son objectif global était de relire et de valider de manière consensuelle, les règles, politiques et procédures devant régir le système national de records management et de gestion des archives, imposables à toutes les administrations publiques et autres institutions et entreprises de l’état. Il était question, en claire de doter le Cameroun d’un système national qui garantisse une meilleure préservation, une meilleure conservation et une meilleure diffusion de son patrimoine archivistique.

Ericien Pascal Nguiamba.

 

                                                                   PUBLICITE:

                                          Annonceurs insérez votre publicité ici

                                                               Contactez nous

                              Tel: 00237 99843976. email: yaoundeinfos@yahoo.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.