AU COURS DE LA CONFERENCE DE PRESSE LE 11 OCTOBRE 2012 A YAOUNDE,LES PHARMACIENS ONT ANNONCE DE FORTES MESURES DE REPRESSIONS.CONTRE LES CHARLATANS.


« Le médicament est dangereux. Ne vous laissez pas raconter n’importe quoi par les amateurs, les apprentis sorciers et les vendeurs d’illusion ! ».C’est le principal message de l’Ordre des Pharmaciens du Cameroun à l’occasion  de la Journée Africaine de lutte contre les faux médicaments célébrée le 12 octobre 2012.Au cours de leur conférence de presse organisée le 11 octobre 2012 à Yaoundé en prélude à cet évènement, les pharmaciens ont indiqué que de nombreux « charlatans » ont envahi leur secteur.

\"Dr.Abong

Dr.Abong Bwemba Thérèse,Présidente de l\’Ordre des pharmaciens

du Cameroun.Objectif:Démasquer et chasser les charlatans.


Des « docteurs en tout » qui proposent aux populations des « poudres miraculeuses » qui soigneraient « toutes sortes de maladies » mettant ainsi en danger la vie de pauvres populations.

 Dans la rue, les vraies fausses « cliniques », et même dans les bus,de nombreux charlatans proposent des « médicaments » dangereux qui soigneraient des maladies telles que « les faiblesses sexuelles, l’éjaculation précoce, le diabète, le chlamydia, la typhoïde, les MST le Sida ».Ce commerce dangereux est amplifié par certains médias qui, motivés par le goût du lucre,diffusent à outrance des annonces publicitaires de ces aventuriers et charlatans de la médecine dont l’objectif est de gagner de l’argent sur des personnes naïves prêtes à tout pour trouver une guérison. Le Dr. Abong Bwemba Thérèse la Présidente de l’Ordre des Pharmaciens du Cameroun prévient d’ailleurs qu’ « Un médicaments est un produit de santé et ne doit pas faire l’objet de publicité par les charlatans ».Tout comme il est « interdit de faire la publicité des pharmacies. Ce sont de mauvaises pratiques » précise la Présidente de cet Ordre. Les médias ont ainsi été interpellés et invités à « barrer la voie » aux charlatans. A cet effet, le Ministre de la communication a déjà été saisi pour qu’il sanctionne les médias qui font la publicité de ces  charlatans. Pour protéger la santé publique au Cameroun.

Les professionnels de la santé ont donc décrié la vente de  faux médicaments, surtout le mauvais usage de ceux-ci qui peut conduire à des résistances comme l’a relevé le Dr Effila Ebe Catherine Célestine, la Présidente ce l’Ordre National des Chirurgiens dentistes du Cameroun, présente à cette conférence de presse tout comme le Dr. Otabela (Ordre National des Médecins du Cameroun) et Dr. Dawa (Ordre des Vétérinaires du Cameroun).

Plusieurs médicaments vendus au Cameroun ne respectent pas les normes en vigueur. « Pour qu’un médicaments soit vendu au Cameroun, il doit être passé par la Direction de la pharmacie du Ministère de la santé publique. Ce n’est pas le cas avec les médicaments de la rue » déclare le Dr. Effila. Et « tout médicament qui n’est pas contrôlé est un faux médicament tant pour les humains que pour les animaux » ajoute le Dr. Abong Bwemba. Il est donc urgent d’éviter  que des aventuriers prennent les Camerounais pour des cobayes, des cibles  et victimes de certaines expériences cliniques.

Le 12 octobre 2012 marque donc le lancement de la campane de sensibilisation de lutte contre les faux médicaments. Une campagne qui se tient au lendemain de l’opération dénommée COBRA contre le médicament contrefait et la criminalité pharmaceutiques dans trois Régions du pays. Les résultats de cette campagne ont d’ailleurs révélé que « Sur le plan qualitatif, 97% de produits saisis étaient de faux médicaments » et que « Sur le plan quantitatif, un montant évalué à 2 milliards 350 Millions de Francs CFA en 03 jours de saisie ».On espère donc que des conférences,débats,des interventions dans les médias et la campagne de sensibilisation de proximité, retenus comme principales activités de la journée africaine de lutte contre les faux médicaments, auront pour finalité, une véritable prise de conscience des populations face au danger de la consommation de faux médicaments.

Ericien Pascal Nguiamba.

 

                                                                    PUBLICITE:

                                           Annonceurs, inserez votre publicité iciu

                                                                 Contactez-nous

                              Tel: 00237 99843976. email: yaoundeinfos@yahoo.fr

 

 

 

 

 

 

 

One Reply to “CAMEROUN:L\’ORDRE DES PHARMACIENS DU CAMEROUN EN GUERRE CONTRE LES FAUX MEDICAMENTS.”

  • isidore wabo
    isidore wabo
    Reply

    bonsoir,
    besoin d’agrment pour production et vente oxygene et azote à usage medicale;

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *