VOICI LES OBJECTIFS ET LES RESULTATS DE CES DEUX JOURNEES D\’ECHANGES ET D\’INFORMATIONS SUR LE C2D TENUES LES 31 OCTOBRE et 1er NOVEMBRE 2012.

Cette rencontre coordonnée par la Centrale Syndicale du Secteur Public (CSP) est une initiative de la Plateforme d’Information et d’Action sur la Dette du Cameroun.

\"C2D\"

Des participants…photo de famille…souvenir.


Organisées sur le thème « Le dialogue  citoyen sur la mise en œuvre du C2D au Cameroun », ces journées avaient pour objectif général d’harmoniser la compréhension des différentes parties prenantes (coopération française, gouvernement du Cameroun et Organisations de la Société Civile) par rapport au C2D(Contrat de Désendettement et Développement) et contribuer à une meilleure appropriation du mécanisme et des actions de cette initiative par la société civile.

Aux cours des travaux, il a été question d’informer échanger et débattre  sur le dispositif institutionnel, les mécanismes et procédures de mise en œuvre du C2D, de permettre à tous les intervenants de présenter leur rôle, leurs réalisations et les contraintes subies dans le cadre des activités menées.

\"Bikoko

Jean-Marc Bikokoa assuré la coordination des travaux.


Il était aussi question de contribuer à une meilleure connaissance et compréhension des rôles respectifs  de chaque partie prenante dans le C2D et aplanir les divergences et faciliter le dialogue entre les parties prenantes institutionnelles du C2D afin  d’accroître son niveau d’efficacité.La rencontre de Yaoundé a également permis d’apprécier et d’établir  le niveau d’alignement du C2D à la Déclaration de Paris. Chaque partie intervenant dans le processus du C2D a donc présenté son rôle ses réalisations et les contraintes subies dans le cadre des activités menées. Par ailleurs le dialogue entre les parties prenantes institutionnelles  est devenu une’ réalité grâce à l’aplanissement des divergences.

\"C2D1\"

Des experts en pleins travaux.


Ces journées d’information et d’échanges ont ainsi permis aux représentants des Organisations de la Société Civile d’avoir une meilleure connaissance  des mécanismes et des activités du C2D.

Pour Jean-Marc Bikoko, Président de la Centrale Syndicale du Secteur Public, qui a assuré la coordination, cette rencontre de deux jours a atteint son objectif. « Nous avons bon espoir que le deuxième C2D ne va plus connaître les mauvaises fortune du premier » a-t-il déclaré. Reste maintenant aux différents acteurs, chacun à son niveau, de jouer sa partition.

Ericien Pascal Nguiamba.

 

                                                           MESSAGE

                                  Annonceurs insérez votre publicité ICI

                                                   Contactez-nous

                                               Tel: 00237 99843976.

                                        email: yaoundeinfos@yahoo.fr

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.