\ »MBOA\ » EST UNE GALETTE MUSICALE CONCOCTEE PAR LA FONDATION SOLOMON TANDENG MUNA.SOUS L\’IMPULSION DE MAÎTRE AKERE MUNA.

 

Le groupe Mor’eh vient d’enrichir la musique camerounaise d’une belle œuvre. L’album « Mboa ».Qui signifie « Chez nous » en Douala, l’une des multiples langues locales. « Mboa » est donc une belle oeuvre à travers laquelle le groupe Mor’eh amène les locuteurs de Douala à apprécier les paroles des mélodies qu’ils reconnaîtront et les anglophones qui connaissent les paroles à apprécier la variété et le caractère palpitant de la musique camerounaise.

\"More\'h\"

Mor\’eh.Ici sur scène à la Fondation Muna.


L’album « Mboa » est une prouesse de Thierry Sandio le chef d’orchestre qui, avec une créativité exceptionnelle a arrangé les tubes légendaires sous la coloration des rythmes camerounais. La sonorité, fruit du génie artistique par lequel « Fields of gold » devient « Myonga ma Gold » ne peut être écoutée assis.

L’album offre un son Jazz avec notamment la chanson « Dumele »,une adaptation de « Killing me softly » de Roberta Flack. Et la chanson « misso » une adaptation du titre intemporel « l’encre de tes yeux «  de Francis Cabrel, met en valeur le vocal de charme d’Annette avec le saxophone alto d’Alain Oyono. Avec le jeu cool de la guitare bass de Jean Paul, le son époustouflant parfois agrémenté des couleurs rock que produit la guitare de Mayo, créent une harmonie avec le beat de Steve Ndzana à la batterie qui, emporte les mélomanes. Le charme de ce premier album de Mor’eh réside aussi sur la voix douce et veloutée d’Annette et le chœur  mélodieux de Michelle .Mor’eh est le fruit d’une idée de Maître Akere Muna. Et la Fondation Tandeng Muna qui se réjouit d’avoir  eu l’opportunité de concocter cette galette musicale, demande au public de la consommer sans modération.

Ericien Pascal.

 

                                                     Contactez notre Rédaction

                                                        Tel: 00237 99843976.

                                                  email: yaoundeinfos@yahoo.fr

 

5 Replies to “CAMEROUN:MUSIQUE:VOICI LE NOUVEL ALBUM DU GROUPE MOR\’EH.

  • my credit processor
    my credit processor
    Reply

    The specialty about Cameroonian music is the music and the style of singing. Apart from the other African countries, their music is bit slow and so similar to lullabies. Even If you do not understand the word meanings, you could easily get the feel of it from the music.

  • La REDACTION
    La REDACTION
    Reply

    BONJOUR CHER MONSIEUR, MERCI POUR L’INTERET QUE VOUS PORTEZ A NOTRE MEDIA EN LIGNE.NOUS VOUS INVITONS A ALLEZ POSER CE PROBLEME AU PRODUCTEUR DU GROUPE MOR’EH QUI A INVITE LA PRESSE A SON SHOW
    CASE.CE N’EST PAS A NOUS DE RECTIFIER NOTRE ARTICLE.POSEZ VOTRE PROBLEME A QUI DE DROIT…QUI SAISIRA SANS DOUTE A NOUVEAU LA PRESSE.CORDIALEMENT, LA REDACTION.

  • nganda elie
    nganda elie
    Reply

    merci kampoer effectivement nous sommes les peres fondateurs du groupe moreh il faut dire que ce nom nous avait ete propose par billy ngomane encore appele billy koban , nous etions encore dans nos chambres du ghetto a ngoa ekelle il faut egalement precise que sous ce nom nous avon ete l un des groupes sinom le seul groupe a tutoyer les morceaux du groupe ultra marine de notre competriote etienne mbappe une fois de plus merci pour ton eclairage . keynes nganda chef de division des affaires generales a SOCSUBA cameroun tel 99 96 16 26 / 77 34 71 58

  • nouemssi
    nouemssi
    Reply

    Salut kampoer et merci pour cette reconnaissance . c’est aussi un plaisir de te retrouver .

    Andre Nouemssi ancien du YUM et du MOREH ( 1990 -1995 ) Enseignant
    Nouemssi@yahoo.fr

  • Claudel KAMPOER
    Claudel KAMPOER
    Reply

    Chers tous,

    je voudrais réagir par rapport à l’article sur le nouvel album du groupe MOR’EH, pour apporter un petit éclairage, par rapport à la genèse de ce groupe. Tout en félicitant ce chef d’oeuvre commis
    des mains de maîtres par des virtuoses de la musique Camerounaise que nous connaissons et que les mélomanes de la capitale respectent, j’avais néanmoins souhaité qu’on nous présentât l’historique
    de ce groupe.

    On se souviens que ce groupe avait fait parler de lui à Yaoundé il y a belle lurette, même sans aucun album sur le marché discographique. Il est à noter que, le MOREH est un groupe né au campus
    de l’Université de Yaoundé dans les années 80. C’était à l’initiative d’un groupe d’amis musiciens du Yaounde University Music (YUM) qui, avaient créé un groupe musical au sein du campus, mais,
    pour des jam privées.

    Les pères fondateurs et membres de ce groupe qui faisait peur aux autres musiciens du YUM étaient : Thierry SANDIO (Claviers), Dr. Blaise NKENNE (Guitare rythmique, actuel DASEC au Ministère des
    Arts et de la Culture), François Xavier OWONA (Guitare Solo, actuellement journaliste à La Nouvelle), Elie KEYNES NGANDA (Guitare basse, actuellement DG SOCSUBA Mvog Mbi), Alain BAMPEL (Chant),
    NOUEMSI (Batterie, actuellement enseignant). J’ai été un peu éberlué de savoir que, le MOREH (qui signifie en langue Babouté: la peur), est comme mentionné dans l’article en question, « une
    initiative de Me AKERE MUNA ». Je souhaite qu’un rectificatif soit apporté à cet article. Car « à tout Seigneur, tout honneur ».

    Et vivement, que la belle aventure du groupe MOREH continue !

    Je vous remercie !

    Claudel KAMPOER, Ancien Président du Yaounde University Music I (1993 – 1995), Enseignant des IPES – Consultant en communication. Tél.: 75 28 67 55 / 94 90 14 18 E-mail:
    kampoer1@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.