JOSEPH ANGOULA LE TRAITE DE TOUS LES NOMS DANS SON JOURNAL.VOICI CE QUI A ETE ECRIT.LA REACTION DE ROMEO DIKA ATTENDUE.LA GUERRE EST OUVERTE…

 

« Roméo Dika ou l’art de la roublardise : Ses armes : la calomnie, la diffamation et le mensonge ». C’est l’un des  titres de  la Une du journal L’Espoir. Un hebdomadaire qui vient brusquement de réapparaître après une longue période d’absence dans les kiosques. Et dont le Directeur de Publication(DP) n’est autre que Joseph Angoula Angoula, Promoteur de la Radio Sky One à Yaoundé et actuel chargé des affaires courantes de la Cameroon Music corporation(CMC).

\"Dika

Roméo Dika.


Toute la page 8 de ce journal,édition n°023 du Mercredi 21 novembre 2012 est consacrée à Roméo Dika, président du « Soi-disant Syndicat camerounais de musique(Sycamu) » , qui selon le journal de Joseph Angoula a organisé « la marche d’une dizaine d’artistes musiciens dans un rayon de cent mètres » le 8 novembre 2012 à Yaoundé. Pour « protester contre la récente perception de 40 millions de FCFA par la Cameroon Music Corporation ». Joseph Angoula a ainsi laissé écrire dans son journal que « Dans son rôle triste de maître chanteur,Roméo Dika a tenté d’organiser une marche de protestation contre le Port Autonome de Douala ».Une manifestation « dispersée par les forces de l’ordre ».Qui selon le journal a permis de constater que « Force est revenue à la Loi » .Car lit-on dans L’Espoir « cette marche a été réprimée au regard de son interdiction par l’autorité préfectorale du Mfoundi pour vice de forme de la déclaration ».Dans cet article qui s’assimile à un véritable règlement de compte, il est écrit que « Les récriminations de ce soi-disant Sycamu, qui est méconnu des registres du ministère du travail et de la sécurité sociale et dont le siège se trouve dans la mallette  de son fameux président ,Roméo Dika,illustrent,pour tout dire, la puissance d’égarement de ce dernier dont la perversité des discours est à l’opposé du droit ».

\"Angoula\"

Joseph Angoula Angoula


L’auteur de cet article , une certaine Sergine Aboudi Ngongo s’interroge sur les agissements du Président du Sycamu : « Combien d’artistes musiciens  Roméo Dika va-t-il encore continuer à manipuler,perturber,détruire,avec comme armes la calomnie,la diffamation et le mensonge éhonté ? ».Seuls les principaux acteurs de ce conflit ouvert peuvent trouver une véritable réponse à cette interrogation. Même si cet article porte la signature de la journaliste Sergine Aboudi Ngongo, des indiscrétions indiquent que son véritable auteur s’appelle Joseph Angoula Angoula. Les mêmes sources disent sous cape qu’il aurait été rédigé par ses soins. Info ou intox ?Mais le moins que l’on puisse dire est qu’en sa qualité de Directeur de Publication, Joseph Angoula est le principal Responsable éditorial du contenu de son journal. Cet article sur Roméo Dika indique tout simplement qu’une véritable guerre est ouverte entre les deux hommes. Et remet au goût du jour l’éternel conflit sur la légitimité et la légalité de la  SOCAM et la CMC.

Si Joseph Angoula a choisi la voie de la presse écrite pour « tirer » sur Roméo Dika, ce dernier, propriétaire depuis quelques mois d’une radio, pourrait faire une réplique forte sur son antenne. Le nouveau Vice-président de la Fédération Internationale des Musiciens (FIM) n’aura pas le choix. Pour soigner son image ainsi ternie et sa dignité bafouée.

Wait and see.

Ericien Pascal.

 

                                             Contact Rédaction pour vos publicités

                                                           Tel: 00237 99843976

                                                 email: yaoundeinfos@yahoo.fr

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.