M.NGOLE PHILIPE NGWESSE A SIGNE LE 23 NOVEMBRE 2012 A YAOUNDE DES MEMORANDA D\’ENTENTE ET LES CAHIERS DE CHARGE AVEC LES MAIRES DE CINQ COMMUNES RIVERAINES DES AIRES PROTEGEES.OBJECTIFS…

Ces memoranda d’entente assortis de cahier de charges signés entre le Ministère des Forêts et de la Faune et  cinq communes riveraines des aires protégées du Cameroun, « ont pour objet de fixer le cadre d’intervention de chacune des parties dans la collaboration visant à promouvoir l’écho tourisme à l’intérieur et à la périphérie des aires protégés de notre pays » a indiqué le Ministre Philipe Ngole Ngwesse aux Maires des communes de Pette et waza toutes deux riveraines du parc national de waza, dans la région de l’Extrême nord, au Maire de la commune de Tcholiré, riveraine du parc national de la Benoué dans la région du Nord et enfin aux Maires des communes de Campo et AkomII,riveraines du parc national de Campo Man dans la région du Sud.

\"Minfof

Un engagement mutuel.Par la signature.


Il s’agit des cinq premières communes d’une longue série qui reste ouverte, « dans l’optique d’une participation plus accrue des communautés de base  et des collectivités à  la gestion durable de nos ressources forestières » précise le Ministre des Forêts et de la Faune. Selon M.Philipe Ngole  Ngwesse, « une telle plate forme de collaboration constitue une solide assise pour la mise en place des stratégies de développement à travers la création d’emplois  et d’activités stimulatrices de la croissance à l’échelle locale ». Il faut dire que les avantages de cette collaboration sont multiples notamment le transfert et le partage progressif de la prise de certaines décisions sur la gestion durable des ressources fauniques, la mise en place des mécanismes destinés à créer localement des emplois des opportunités d’affaires, appuyer des œuvres sociales et contribuer à la croissance.


En invitant les communes à prendre une part active dans des activités éco touristiques  autour et  dans les aires protégées au Cameroun, l’Etat entend également apporter une réponse à l’indifférence  souvent remarquée des populations riveraines face au phénomène de braconnage (cas du parc national  Bouba Ndjida).

\"Minfof

Le Ministre Ngole Philipe Ngwesse.Sur la voie de l\’Emergence…


Chacun devrait donc se sentir investi d’une mission, de protection de promotion de la faune et de son habitat à quelques niveaux que ce soit. La mise sur pied de cette base de collaboration  est une activité inscrite sur  la feuille de route de l’exercice en cours au Ministère des Forêts et de la Faune. Qui a convenu de développer des aires protégées du pays avec la collaboration et l’appui de ses partenaires de l’assistance technique et financière.

\"Minfof

Les Maires des Cinq Communes signataires et les invités.

Autour du Ministre des Forêts et de la Faune.Souvenir…


Cette nouvelle collaboration entre le Ministère des Forêts et de la Faune et ces 5 premières communes montre à suffisance que le Cameroun vient de faire  « un pas de géant sur la route qui nous mène vers une gestion  beaucoup plus efficace et efficiente de nos aires protégées » a dit le Ministre Ngwesse pour  qui « Le processus que nous entamons(…) à travers l’implication des communes dans des activités éco touristiques  au sein des aires protégées s’inscrit en droite ligne de la politique de décentralisation en cours et constitue une contribution non négligeable de chacune des parties au grand chantier de l’émergence ».

Ericien Pascal Nguiamba.

                              POUR VOS ANNONCES PUBLICITAIRES

                                                           Contactez-nous

                                                        Tel: 00237 99843976.

                                                email: yaoundeinfos@yahoo.fr

 

 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.