CETTE CHAÎNE SERA LANCEE EN 2013.MAIS DES VOIX S\’ELEVENT DEJA POUR DIRE QUE CE PROJET DU DG AMADOU VAMOULKE EST IRREALISABLE.ENQUÊTES ET REVELATIONS.

Comment s’appellera cette nouvelle chaîne de télévision de la CRTV ? C’est la question que bon nombre d’observateurs se posent depuis l’annonce de cette nouvelle  au journal télévisé du 02 décembre 2012. La seule information fiable, selon le Directeur Général de l’Office de Radio diffusion et télévision nationale, Amadou Vamoulké, est que la nouvelle chaîne de télévision sera lancée en 2013 à Douala, capitale économique et deuxième ville du pays.

\"Amadou

M.Amadou Vamoulké, Directeur Général de la CRTV.


Le Directeur Général de la CRTV avait déjà fait cette annonce en novembre 2012 au cours de la tranche d’information matinale à la radio nationale. Lors de l’une de ses multiples interventions radiophoniques pour  manifester sa joie suite au prix de « Meilleur Directeur général » à lui décerner par une  organisation locale. A la station Régionale CRTV Littoral à douala, la nouvelle a été accueillie avec beaucoup de joie preuve de l’envie (enfin dévoilée ?) du personnel de cette station de rompre avec la politique informationnelle, de divertissement et de marketing de la « maison mère » à Yaoundé.

Mais des voix s’élèvent déjà pour dire que ce projet du Directeur Général Amadou Vamoulké est irréalisable. Approché, un journaliste de la CRTV à Yaoundé n’y croit même pas : « C’est une bonne annonce. Mais la CRTV  n’a pas d’argent en ce moment pour lancer ce genre de projet. Il y a le problème de matériel et de financement » lance notre confrère.

On se souvient que l‘ancien Directeur Général, Gervais Mendo Ze, avait initié un projet similaire à la station Régionale du Sud à Ebolowa, Région natale du Président de la République.Gervais Mendo Ze voulait doter cette partie du Cameroun voir de la Région des trois frontières Cameroun-Gabon-Guinée Equatoriale, d’une chaîne de télévision et d’une chaîne de radio de proximité, baptisée KAZE FM. Malheureusement, ces chaînes de télévision locale et  de Radio FM n’ont pas vu le jour. Alors que des responsables de ces structures avaient même déjà été nommés. Aucune raison officielle n’avait été donnée sur l’arrêt de cet ambitieux projet. Conséquence la ville d’Ebolowa a tout simplement hérité d’un impressionnant immeuble (qui devait servir de siège) et que la seule station du Sud peine à entretenir aujourd’hui.

Le nouveau Directeur Général de la CRTV va-t-il tenir à cette lourde promesse ?au regard de l’ambiance et du climat tendu qui règne actuellement dans cette entreprise ?Rétablir une  cohésion définitive après le limogeage de la Directrice de la CRTV marketing and communication Agency(CMCA), et de la Directrice du Centre de Formation Professionnel de l’Audiovisuel, l’épineux problème de manque de véhicules de reportage à la Direction de l’information Radio et Tv,le plateau technique vétuste de la télévision nationale, la gestion des effectifs pléthoriques, le manque des programmes de qualité à la radio et à la télé, des recrutements des agents peu qualifiés au rendement approximatif à l’antenne et la forte concurrence des jeunes chaînes privées, sont autant de problèmes auxquels M .Amadou Vamoulké et son équipe devraient peut-être d’abord apporter des solutions urgentes. Avant de se lancer dans une nouvelle aventure. Dans une ville de Douala où déjà la CRTV « maison mère » a d’énormes difficultés à se faire accepter dans les ménages à cause de ses programmes de plus en plus peu compétitifs.

Ericien Pascal.

 

                                                            MESSAGE

 

                                       Insérez vos publicités à petits prix ici

                                                        Contactez-nous

                                                     Tel: 0023799843976

                                           email: yaoundeinfos@yahoo.fr


 

 

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.