LEUR OBJECTIF EST DE DESTABILISER LA FAMILLE DU CHEF DE L\’ETAT A TRAVERS SON FILS M.FRANCK BIYA.AU SUJET D\’UNE HISTOIRE DE 100 MILLIARDS.ILS SONT DEMASQUES.VOICI DES REVELATIONS EDIFIANTES.

Ils « avancent masqués », mais leur « identité est connue ». Ecrit le Professeur Jacques Fame Ndongo (Secrétaire national à la communication du RDPC, au pouvoir) au sujet de ces individus et autres apprentis sorciers qui ont décidé de diaboliser outrancièrement M. Franck Emmanuel Biya, le fils du président de la république. Qui appartient pourtant à la classe de ces jeunes camerounais dynamiques qui, loin des affres de la politique politicienne et riches  de leurs seuls talents et de leur probité congénitale, mènent une existence paisible et honnête.

\"Franck

M.Franck Biya, le Fils du Président de la

République Son Excellence M.Paul Biya.


Depuis quelques jours, M.Franck Biya est pratiquement victime d’une véritable campagne de dénigrement et de sabotage relative à sa supposée implication dans l’obtention des obligations du trésor de près de 100 milliards de Fcfa. Ses détracteurs parlent même d’un détournement.

Interrogé par nos confrères du journal l’Action (édition n°873 du mercredi 28 novembre 2012) au sujet de l’affaire des 100 milliards qu’aurait détourné le fils du Chef de l’Etat », Me Jacques Mbuny, avocat au barreau du Cameroun a éclairé la lanterne de l’opinion nationale et internationale : « On ne peut pas parler de détournement car ce sont des opérations un peu complexes, mais légales. »Selon ce spécialiste du droit des affaires, la transaction telle que présentée entre Camtel et Afrione de M.Franck Biya c’est-à-dire l’achat des titres du trésor et session avant échéance « est régulière ».Et c’est même «  une action  publique d’une visibilité irréprochable dans la finance internationale. Car on peut facilement se rendre compte que tel ou tel a des titres concernant telle ou telle banque ou opération. Tout cela est clair comme l’eau de roche » dit l’avocat qui conclut dans l’interview dirigée par notre confrère Simon Meyanga que  concernant cette affaire Franck Biya, « en réalité ce n’est pas lui qui est recherché dans cette affaire, mais l’objectif est plutôt  de ternir l’image de son père qui est le président de la république. Cela rejoint la tentative d’il y a quelques temps avec l’affaire des biens mal acquis du chef de l‘état qui a littéralement foiré ».Cette vaste campagne de dénigrement et de sabotage contre M. Franck Biya a  donc tout simplement pour but de jeter l’opprobre  sur le Chef de l’Etat et sa famille.

Comme l’écrit le Professeur Jacques Ndongo, M.Franck Emmanuel Biya est « un jeune homme brillant et pondéré qui a suivi ses cycles maternel, primaire et secondaire au Cameroun (CEPE, BEPC, Probatoire, Baccalauréat) et a poursuivi ses études supérieures  aux Etats-Unis d’Amérique, avec notamment l’obtention du Bachelor c’est-à-dire de la Licence, puis du Master of Business Administration. Un parcours classique sans faute remarquable ». Contrairement aux autres fils de Présidents africains, M. Franck Biya a toujours mené une vie discrète, presque effacée. On ne le voit presque pas dans les rues de Yaoundé et dans des milieux festifs faisant des « boucans » comme certains « Fils à papa ». Ses proches disent que le fils du Président de la République du Cameroun est un jeune homme Courtois. Au regard de son statut de « Fils du Président » M. Franck Biya aurait pu être arrogant, insolent, outrecuidant, condescendant. Mais il a choisi d’être un homme intègre. Montrant à suffisance, qu’il a reçu une bonne éducation de ses parents. C’est un travailleur méticuleux, voire pointilleux, qui se serait contenté d’un important poste dans le gouvernement ou dans une grande entreprise étatique. Mais M .Franck Biya a choisi la voie de l’effort, celle du travail. Il a su oser. Avant même que son illustre papa, le Chef de l’Etat le demande à ses jeunes compatriotes. M.Franck Biya a décidé de se frayer son chemin en créant sa propre entreprise. Pour gagner dignement sa vie. A la sueur de son front et de sa compétence. Au lieu de vouloir le saboter et le diaboliser, on devrait même le présenter comme un modèle pour la jeunesse camerounaise. Il paie ses impôts. Et en bon opérateur économique, il honore les traites à échéance lorsqu’il bénéficie d’un crédit à la banque. « Monsieur propre » pourrait-on dire. Aujourd’hui M.Franck Emmanuel Biya donne des emplois à d’autres jeunes, accompagnant ainsi le Chef de l’Etat dans sa politique de lutte contre le chômage et la pauvreté. Des individus mal intentionnés veulent donc ternir l’image de ce jeune camerounais qui contribue à sa manière et de manière significative à l’essor de son pays. Déjà  lancé sur la voie de l’émergence. M. Franck Emmanuel Biya a déjà prouvé qu’il fait partie de ces camerounais qui aiment véritablement leur pays. Et tous ceux qui s’engagent à vouloir le salir aujourd’hui sont tout simplement des « fossoyeurs » du renouveau national, des « ennemis » de la République.

Ericien Pascal Nguiamba.

 

                                                             MESSAGE

                                Annonceurs, insérez votre publicité ici

                                                      Contactez-nous

                                                Tel: 00237 99843976.

                                       email: yaoundeinfos@yahoo.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.