C’est une initiative qui s’inscrit dans le cadre du Projet d’Action Citoyenne pour la Transparence et l’Equité Electorale au Cameroun.

 

Selon l’Organisation Non Gouvernementale (ONG) Un Monde Avenir, les processus électoraux au Cameroun connaissent des problèmes depuis les inscriptions sur les listes électorales jusqu’à la proclamation des résultats. Pour cette ONG dont le coordinateur est Philippe Nanga, depuis 1992, les conditions d’organisation ainsi que les résultats proclamés des différents scrutins organisés au Cameroun ont été suivis de contestations venant des partis politiques de l’opposition.

\"Nanga

Philippe Nanga


A cela s’ajoutent des irrégularités et des dysfonctionnements majeurs, ainsi que la couverture disproportionnée du processus électoral par les médias tant publics que privés, le parti au pouvoir contrôlant l’essentiel de l’espace médiatique national.

C’est fort de ce constat que l’ONG Un Monde Avenir est monté au créneau en organisant les 7 et 8 janvier 2013 à Yaoundé,un atelier d’harmonisation d’une part des contenus de formation des observateurs électoraux et d’autre part des outils d’observation électorale selon les standards internationaux. L’objectif de cet atelier était donc de confronter les expériences et les expertises des différents acteurs de la société civile intervenant sur la question électorale afin d’harmoniser les outils d’observation d’un  processus électoral selon les standards internationaux. Selon le facilitateur de cet atelier M. Isaac Justin Mabou il était question de « mettre sur pied un outil consensuel qui pourrait être utilisé par toute organisation de la société civile qui le souhaite lors des prochaines élections législatives et municipales ».Il ajoute que l’autre objectif visé était de « montrer que la société civile a sa contribution à apporter dans la construction d’une société démocratique véritable au Cameroun ».Une vingtaine de leaders issus des Organisations de la Société Civile camerounaise venus de plusieurs Régions, porteurs d’un projet sur les élections ou ayant une expérience et une expertise à la question électorale notamment l’observation du processus électoral, ont pris part à cette rencontre qui s’est achevée par deux fortes retombées :La conception d’un Outil consensuel de collecte des données lors de l’observation d’un processus  électoral et permettant une exploitation harmonieuse et la mise en place d’une synergie d’action portée par les acteurs de la société civile intervenant sur la question électorale,en vue d’une bonne coordination des prochaines observations du processus électoral au Cameroun.

Ericien Pascal Nguiamba.

 

Pour contacter notre Rédaction

Tel : 00237 99 84 39 76

Email : yaoundeinfos@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.