La chanteuse camerounaise s’engage à rehausser d’avantage cette musique dans son pays.

 

Son engagement musical et sa passion pour le gospel ne sont plus à démontrer. Et malgré ses hautes fonctions de Présidente du Conseil d’Administration de la Société Civile Camerounaise de l’Art Musical (SOCAM), Odile Ngaska n’a jamais oublié  qu’elle est avant tout une artiste. Du Gospel.

\"Odile

Odile gaska.Elle n\’est pas charmante à votre avis?


Depuis la sortie, en 1996, de son premier album baptisé « Dieu tout puissant », Odile Ngaska s’est engagée à donner une grande dimension au Gospel. Elle a ainsi su rehausser et  propulser cette musique en lui redonnant ses lettres de noblesse au Cameroun. « J’ai voulu apporter une autre coloration à cette musique qui a longtemps été considérée comme une musique d’église. J’ai donc fait du gospel la fête de l’évangile de Dieu » dit-elle. Pour s’en convaincre, Odile Ngaska indique que ses clips ont toujours été « bien travaillés ».En outre, « J’ai introduit les danseurs du Rnb dans le gospel et les belles tenues. Ce qui a apporté un plus à la chanson gospel, et rehaussé l’image de cette musique qui devient aujourd’hui une musique à part entière» dit Odile Ngaska qui lance fièrement qu’aujourd’hui « la vedette du chant choral n’a plus rien à envier à la vedette de la chanson populaire et mondaine ».

\"Odile

Odile Ngaska.Tenue relaxe.Comme… une vraie artiste.


Et c’est d’ailleurs avec amour et passion,qu’Odile Ngaska a offert un show mémorable au public lors du concours des chorales organisé au Palais des sports de Yaoundé le 16 décembre 2012.Le 25 décembre, elle enflamme la scène de la foire culturelle « Yaoundé en fête (YA-FE) ».On comprends donc pourquoi le promoteur de YA-FE, Pierre Zumbach lui a adressé ses remerciements: « Je voudrais également vous remercier pour votre disponibilité à ouvrir la soirée Gospel du dimanche 25 décembre dernier sur le podium de YA-FE qui a été appréciée par les membres de notre Conseil » écrit Pierre Zumbach, le président de la Fondation Inter-Progress le 27 décembre 2012.

\"ODILE\"

 Odile Ngaska sur le Podium de YA-FE.

Magnifique.


Aujourd’hui Odile Ngaska se donne un nouveau challenge : faire du gospel une musique qui« doit prendre le pouvoir au Cameroun ».Un Gospel modernisé qui devra intéresser d’avantage les mélomanes. Même si cette musique fait face à un manque de sponsor, de manager et de producteur au Cameroun, Odile Ngaska estime que « Le Gospel doit s’acheminer vers le professionnalisme. Le gospel a besoin de plus de créativité. Il faut qu’on élève le niveau de cette musique pour qu’on tienne la route. Tout doit être rénové car nous sommes dans un monde de la compétition. D’où la nécessité  d’un travail méthodique » dit cette femme qui, pour mieux valoriser cette musique, a créé en 2003 tout un centre de formation baptisé ALAMBA. Pour Odile Ngaska La musique Gospel a un esprit. Et c’est un pouvoir qui doit s’établir à notre génération. Le Gospel doit s’imposer comme « une musique incontournable » au Cameroun conclut-elle.

Ericien Pascal.

 

Pour contacter notre Rédaction

Tel : 00237 99843976

Email : yaoundeinfos@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.