Nommé vendredi dernier par un décret du Chef de l\’Etat Paul Biya, ce Chef de Bataillon a pris les commandes de la Garde Présidentielle(GP) hier lundi 28 janvier 2013 au Palais de l\’Unité.Qui est-il réellement?


Le 28 janvier 2013, Raymond Jean Charles Beko’o Abondo a été installé à ses nouvelles fonctions de commandant de la garde présidentielle (Com gp) au Cameroun. La cérémonie a eu lieu à l’esplanade au Palais de l’Unité. Celle-ci survient quelques jours après sa nomination par décret présidentiel.Il y a été nommé vendredi 25 janvier dernier en remplacement du colonel Raymond Etoundi Nsoé muté comme adjoint chargé des forces terrestres au commandement territoriaux à la 3ème région militaire inter armées.

\"raymond

Le nouveau Commandant de la GP. \ »Honneur et

Fidélité\ » au Président Paul Biya.


Le chef de bataillon qui accède à la tête de ce corps par intérim, était avant sa nomination l’assistant du Conseiller Technique à la Présidence de la République chargé des forces spéciales. Poste qu’il occupe depuis février 2009. A 40 ans, il devient le cinquième Com Gp, depuis la création de corps délite le 21 mai 1985.

Cet officier qui prend les commandes dans une maison qu’il connaît bien, et au sein de laquelle il travaille depuis 1999 après avoir été officier d’encadrement dans la Compagnie d’Etat-Major de l’Armée de Terre et chef de Section et Instructeur à la Batterie d’Instruction du RASS (Régiment d’artillerie sol-sol) à Nkongsamba. Mais c’est à la Gp qu’il va occuper le plus de postes de commandement. Ainsi, l’on note qu’il a été tour à tour: commandant de la Compagnie d’Appui du 1er Groupement d’Intervention (1999-2001); Commandant de la Compagnie d’Appui du 2e Groupement d’Intervention pendant un an; Commandant de la Batterie d’Artillerie Sol-Air de la Gp. C’est d’ailleurs à la tête celle-ci qu’il a passé le plus de temps de temps soit cinq ans. En 2007, Raymond Jean Charles Beko’o Abondo est nommé commandant par intérim du Groupement de Reconnaissance et d’Appui de la GP. Après quelques mois passé à la tête de ce groupement, il est appelé à faire valoir ses compétences comme chef du Bureau des Ressources Humaines à la Gp. Puis comme commandant du Centre d’Instruction Commando de la GP et avant sa dernière affection comme assistant du Conseiller Technique à la Présidence de la République chargé des forces spéciales.

                                                               Engagement

Après l’obtention d’un baccalauréat D, c’est donc tout normalement que Raymond Jean Charles Beko’o Abondo rentre dans la faculté des Sciences de l’Université de Yaoundé. Mais après un passage à l’Université, il s’engage dans l’armée le 08 septembre 1992 et suit une formation de base d’Officier d’Armées à l’Académie Militaire d’Evelpidon à Athènes en Grèce pendant cinq ans.

Titulaire d’un Brevet Parachutiste du BTAP (bataillon des troupes aéroportés de Koutaba) et d’un Certificat d’Etat-Major (Cem) à l’Ecole Militaire Inter armées (Emia) de Yaoundé, Raymond Jean Charles Beko’o Abondo va effectuer plusieurs stages de perfectionnement en terre étrangère. L’on note par exemple, le stage de perfectionnement Artillerie au Centre d’Instruction de l’Armée Royale de Fès au Maroc entre 2000 et 2001, sa prise effective au stage de Perfectionnement aux Opérations Spéciales de lutte contre le Terrorisme en Floride aux Etats Unis d’Amérique en 2011, ou encore celui de Commandant de Bataillon de l’Armée de Terre à l’Ecole du Commandement Militaire de Chine l’année dernière. C’est tout dire de l’homme qui dorénavant va conduire aux destinées de ce corps d’élite qu’est la garde présidentielle.

Josephine Abiala


                                                               PUBLICITE

                            VOS ANNONCES PUBLICITAIRES A PETITS PRIX ICI

                                                     Contactez-nous

                                                   Tel:00237 99843976

                                         email: yaoundeinfos@yahoo.fr

 


 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.