Il invite les camerounais à s’inscrire massivement sur les listes électorales. Mais qui est-il réellement ? Révélations.


Sosthène Médart Lipot veut être député. Ou maire. A Yaoundé. Il vient de le faire savoir à travers une annonce transmise à certaines rédactions. Cette annonce rédigée dans un style simple a certainement pour cible principale la jeunesse camerounaise. Extrait : « Salut à toi ! Je tiens à te dire toute l\’estime que j\’ai pour toi, raison pour laquelle je t\’annonce que je serai candidat aux prochaines élections (Législatives, municipales) dans la circonscription stratégique de Yaoundé, pour le MRC. Je sollicite ton soutien, tous azimut. Je te convie donc, dans un premier temps, à t\’assurer que tu es inscrit sur une liste électorale ; et dans un second temps, à aller voter pour moi, puis dans un troisième temps à t\’assurer que ton vote n\’a pas été volé. Reçois, ici, l\’expression de ma profonde gratitude. Cordialement ! ».

\"Sosthène

Sosthène Médart Lipot. Journaliste compétent et homme

intègre.Bientôt Député?

 

Interrogé par la rédaction de yaoundeinfos.com, le journaliste précise qu’il va se battre pour conquérir la circonscription de « Yaoundé 4 – (Nkoldongo, Anguissa, Emombo, Mimboman, Odza, Biteng, Mvog-mbi, etc… »

Sosthène Médart Lipot est un militant convaincu, Responsable de la communication et Conseiller du président national du Mouvement pour la Renaissance du Cameroun (MRC), l’ancien ministre, le Pr. Maurice Kamto (qui avait claqué la porte du gouvernement).

Sosthène Médart Lipot caresse donc aujourd’hui le rêve de devenir député. Ou Maire. Et pour y arriver, il invite les jeunes en particulier et tous les camerounais en âge de voter, à s’inscrire massivement sur les listes électorales. Sa posture d’homme de média reconnu  sera sans doute un atout pour ce journaliste. « Je présume qu\’une certaine frange de la population peut s\’inscrire, s\’ils savent que je serai candidat, pour me voter » dit-il.


                                                  Parcours du journaliste…


Sosthène Médart Lipot est un journaliste émérite bien connu des auditeurs de la CRTV, une entreprise qu’il intègre en août 1992.Sur les antennes du Poste national (Radio nationale), il est le présentateur du talk-show « ICI AU CAMEROUN », débat radiophonique diffusé de 16h à 17h. « Je suis le seul et unique journaliste camerounais à avoir interviewé le Général Pierre Semengue en direct, une heure durant »nous confie l’ancien délégué du personnel à la CRTV qui dit avoir «contribué de manière  active, à l\’harmonisation des salaires. Les fonctionnaires y gagnaient avant 2 à 3 fois moins que les personnels directement recrutés par la Crtv » révèle Sosthène Médart Lipot. Qui dit aussi être membre fondateur de l\’Equipe de production de « Crtv m\’accompagne », une émission matinale diffusée de lundi à jeudi de 7h45 à 10h sur les antennes de  la Radio nationale.

En 2003, ce journaliste « intègre » quitte la CRTV, « Pour n’avoir pas accepté de fréquenter le « collège » de Mendo Ze (Ancien DG de la CRTV ndlr), c’est-à-dire aller chaque soir à son domicile \ »prier\ » et faire je ne sais quoi » dit-il. Froidement. Depuis l’arrivée d’un nouveau Directeur Général à la CRTV, les relations entre Sosthène Médart et cette entreprise que dirige maintenant Amadou Vamoulké, sont presqu’au beau fixe, car dit-il « je suis revenu depuis près de deux ans à la CRTV, mais sous une autre forme, en tant qu\’enseignant au CFPA (Centre de Formation Professionnel de l’Audiovisuel) avec contrat ».

Communicateur jusqu’au bout des ongles, Sosthène Médart Lipot a fondé en 2009, le Cabinet Conseil en Communication SML Consulting : communication des organisations, communication politique, stratégies de communication, management de la communication stratégique, media training (formation aux métiers de la communication).

En sa qualité de patron de la communication du MRC, il indique que « le nouveau pacte Républicain », notamment la modernisation de la vie politique passe par «une réforme de la Constitution. Il s\’agit d\’une réforme prioritaire qu\’il faudra engager, sans retard, d\’une part, pour donner une traduction constitutionnelle au nouveau « Pacte Républicain » d\’autre part pour élever le niveau de la gouvernance démocratique à hauteur des standards modernes observables dans des pays de niveau comparable à celui du Cameroun. Concrètement, il s\’agira de Réformer la Constitution, pour rechercher un équilibre des pouvoirs, régler des questions de nature constitutionnelle… ».Sosthène Médart Lipot, bientôt Député ou Maire? La réponse, à l’issue des prochaines élections législative et municipale annoncées en 2013 au Cameroun.

Ericien Pascal Nguiamba.


Pour Contacter notre Rédaction

Tel : 00237 99843976

Email : yaoundeinfoscontact@yahoo.fr

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.