Une nuit de l’intégrité, des distinctions honorifiques et la lutte contre la corruption font partie des activités majeures d\’Action Contre la Corruption (A2C).

 

C’est en 2001 qu’a été créée l’Association Action Contre la Corruption (A2C) conformément à la loi relative à la liberté d’association au Cameroun. Cette Association s’est ainsi donnée pour mission principale de contribuer à l’éradication de la corruption sous toutes ses formes et dans toutes les couches sociales du Cameroun.

\"Fofie\"

Ives Alain Fofie, le Coordonnateur national d\’A2C


« Aujourd’hui, malgré le fait que la corruption résiste, nous ne pouvons pas cacher notre satisfaction pour des avancées faites dans la politique nationale de lutte contre la corruption au Cameroun, bien que beaucoup reste à faire » indique le Coordonnateur de l’A2C, Yves Fofié. Pour lui le Cameroun a besoin aujourd’hui des acteurs sociaux intègres pour « faire reculer les mentalités irresponsables qui animent malheureusement encore beaucoup de nos concitoyens » lance Ives Alain Fofié au reporter de yaoundeinfos.com. C’est dans cette optique d’assainir la corruption au Cameroun que l’A2C travaille en étroite collaboration avec la Commission Nationale Anti-Corruption (CONAC), une Institution créé par le Président de la République, Paul Biya, pour éradiquer le phénomène de la corruption dans le pays.

Le 10 mars 2013, l’A2C a organisé une grande cérémonie de remise des distinctions : La Nuit de l’intégrité africaine. Une cérémonie qui coïncidait avec la célébration des 13 ans de cette Association. Ives Alain Fofié explique que ce projet « consiste d’une part à servir la nation avec amour et désintérêt et d’autre part à encourager, soutenir et accompagner l’excellence et la méritocratie dans toutes les initiatives et projets en rapport avec l’intérêt général dans notre pays au-delà ».

 

L’A2C en collaboration avec l’Observatoire de l’Economie Africaine et en partenariat avec le projet African Good Governance Price, a donc en 2012 mis sur pied un concept ayant pour objectif de soutenir, d’accompagner et d’encourager tout projet et toute initiative en rapport avec la bonne gouvernance, l’excellence et la méritocratie. Ce projet regroupe aujourd’hui :D’abord : «la distinction d’excellence »  qui est aujourd’hui élargi à plusieurs secteurs d’activités à savoir : le management, la santé, l’éducation, la formation, la culture, le sport, les medias, la politique et les associations ;Ensuite«  la distinction de l’intégrité et du meilleur artisan de la bonne gouvernance » institué en 2012 par un jury pourencourager les personnes physiques et morales qui s’érigent en modèle et repère d’intégrité durant l’exercice de leurs mission et enfin« la distinction du meilleur artisan du développement » pour saluer les attitudes, les comportements et les engagements des personnes morales et physiques dans le processus du développement du Cameroun et au-delà. « Pour ce qui est des activités à mener en 2013. Elles auront les mêmes traits et similitudes que celles de 2012 à quelques exceptions prêts et en fonction des variables et autres urgences qui se présenterons devant nous » affirme le Coordonnateur de l’A2C.

Voici en rappel quelques  prix décernés aux acteurs du développement le 10 mars 2013 à Yaoundé.

 African Good Governance Price 2012.

S.E MACKY SALL (Président de la République Sénégalaise)

Prix de l’intégrité 2012 : Madame DESIREE ETEKI (Directeur des ressources humaines MINFI) ; HEUTCHOU FELICIEN (Officier de police en service au poste de police de Cradat, Yaoundé) ; HADDISON ISAAC  (Comandant de compagnie de gendarmerie de Yaoundé II)

                                         Prix de l’excellence politique 2012

ADJESSA MELINGUI JEANCLAUDE (maire de la commune de Yaoundé 6)

 Prix du Meilleur Artisan du développement 2012

 NYA NORBERT (Opérateur économique)

DEBA FRANCOIS (Opérateur économique)

Prix de l’excellence 2012

Cabinet de soins saint Etienne de Yaoundé.

Les médias,Ltm Tv, Stv et Le Soir avait également été primés.

La Rédaction.

One Reply to “CAMEROUN:A2C:UNE ASSOCIATION QUI PRIME LES ACTEURS DE LA BONNE GOUVERNANCE.”

  • nguiamba jean jacques
    nguiamba jean jacques
    Reply

    svp je souhaiterais votre aide ; je subis une injustice dans le département de l’océan par les autorités de la place

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.