Des révélations inédites. Des témoignages édifiants. Synthèse de l’enquête réalisée par le Journal Camerounais Le Soir. Lisez  et faites lire.

 

Le mensonge n’a pas de longues jambes car la vérité finit toujours par triompher. Au Cameroun, l’affaire du « Viol » des enfants du Docteur Clément Petsoko a largement fait les choux gras de la presse nationale. Clément Petsoko, principale victime n’avait alors que sa propre conscience pour supporter toutes ces accusations de « Viol » sur ses propres enfants. Accusations d’une femme qui visiblement s’était lancée dans une action visant, sinon à le briser, du moins à ternir son image.

\"Clement-Petsoko\"

Docteur Clément Petsoko.Qui veut

salir ce jeune camerounais dynamique?


Aujourd’hui la vérité est enfin « dehors » grâce à une enquête remarquable réalisée par le bi-hebdomaire camerounais Le Soir qui est allé à la rencontre  de la Nounou des enfants du Docteur Clément Petsoko, et a interrogé son ancien chauffeur, ainsi qu’une enseignante, voisine du Docteur Petsoko et promotrice d’un centre de formation et le Secrétaire de la Chefferie du quartier Messamendongo et voisin de l’accusé.

 

C’est d’abord la Nounou des enfants qui a brisé le silence pour laisser émerger la vérité. Philomène Clarisse Mbazoa est claire : « J’ai travaillé pour Monsieur Petsoko pendant deux ans environs. Tout le temps que j’ai passé à ses côtés je n’ai constaté rien d’anormal dans sa vie. Aujourd’hui on l’accuse d’avoir violé ses enfants. Connaissant l’homme, je peux dire que tout ce qu’on raconte est archi faux ».Pour cette femme de ménage « J’ai mal lorsque j’entends ce qu’on raconte à la télé et un peu partout sur le Docteur Clément Petsoko. Il n’a jamais violé ses enfants. Il est tout simplement victime d’un sabotage ».Elle déclare même avoir refusé de prendre les 300.000fcfa qu’on lui a proposé pour faire un faux témoignage contre le Docteur Clément Petsoko.

Madame Jeanne Awa voisine du Docteur Clément Petsoko, Enseignante et Promotrice d’un centre de formation  indique que le Docteur Clément Petsoko est « Un garçon exemplaire et ouvert à tous les habitants du coin. Tout le monde le trouve serviable et depuis son installation dans ce quartier, il n’a jamais contrarié ses voisins. Le Docteur a vécu ici au quartier Messamendongo avec sa femme et ses enfants dans l’harmonie. Chaque fin d’année en période de fête tout le monde allait se réjouir dans son domicile. » Quant à l’histoire du viol des enfants l’enseignante réagit promptement : « Je ne peux pas penser qu’un homme comme Petsoko ait violé ses propres enfants. Dans ce quartier jusqu’à présent personne ne croit qu’il y a eu viol. C’est inimaginable ce dont on accuse ce pauvre garçon. Pour moi le Docteur Petsoko est  victime d’un complot. Il ne s’est jamais intéressé à de telles pratiques que ce soit à l’endroit de ses enfants que des nôtres. On dit que sa femme a monté ce coup par ce qu’elle voulait se venger après la rupture ».Dominique Etienne Ebi, secrétaire à la chefferie du quartier et voisin du Docteur Petsoko donne sa version : « J’ai toujours trouvé le Docteur Petsoko sociable. Ce garçon a même milité dans une association à mes côtés. Clément Petsoko n’est pas différent des hommes qui ont compris qu’il faut travailler pour gagner sa vie. Il est tout le temps en train de travailler. Il va au sport et boit le vin de palme avec nous. Je ne vois rien de spécial dans sa façon de vivre. Nous n’avons décelé des signes d’appartenance aux cercles sataniques. Nul ne peut apporter la preuve que le Docteur Petsoko est en relation avec les forces du mal ».Martial Simo, l’ancien chauffeur du Docteur Clément Petsoko, s’est aussi confié au journal Le Soir : « Jusqu’à ce jour je ne pense pas que cette affaire de viol est fondée ».L’ancien chauffeur de Christelle, l’épouse de Clément Petsoko, indique que le Docteur est « un homme juste qui aime amplement ses enfants et ne peut se permettre une telle atrocité. Pendant ses ennuis judiciaires j’étais à ses côtés malgré ce qui se disait. Et si j’avais cru un instant que ce c’était vrai ce qu’on racontait, je l’aurai immédiatement abandonné au milieu de ce problème ».Et l’ancien chauffeur du couple de conclure : « Je ne crois pas que le Docteur Clément Petsoko ait abusé de ses enfants. Pour moi cette histoire est un tissu de mensonge». Des témoignages édifiants qui permettent aujourd’hui à l’opinion nationale et internationale de comprendre les véritables mobiles et motivations des accusations portées contre un homme qui s’est toujours consacré à son travail pour mieux encadrer sa famille. Il aurait été fragilisé par cette grosse campagne de dénigrement contre sa personne, mais Clément Petsoko a su rester moralement et psychologiquement fort, attendant que la vérité éclate au grand jour. Et aujourd’hui le Docteur Clément Petsoko est un homme en paix. Un homme fier de savoir qu’il a tout simplement été victime d’une cabale orchestrée par des individus aux intentions « diaboliques ».

Ericien Pascal Nguiamba.

 

                                                                PUBLICITE

                                INSEREZ VOTRE PUBLICITE A PETIT PRIX ICI

                                                          Contactez-nous

                                                      Tel: 00237 99843976

                                     email: yaoundeinfoscontact@yahoo.fr

 

 

 

2 Replies to “CAMEROUN:VIOL DES ENFANTS DU DOCTEUR CLEMENT PETSOKO:ENFIN LA VERITE.

  • jpeter
    jpeter
    Reply

    Bonjour
    Je réagi parce que j’ai lu des témoignages de la nounou, du chauffeur, de la voisine. Ces témoignages semblent innocenter le présumé coupable, que moi je n’accuse pas d’ailleurs.
    J’ai personnellement vécu un cas similaire ou le bourreau était doux, gentil, insoupçonnable de quoi que ce soit, pourtant pédophile hors échelle.
    Conclusion, en Afrique on dit il ne faut pas boire le cadi de quelqu’un. je ne peux jamais être sûr de ma mère, ni de mon père. Devons nous faire foi aux témoignages d’une simple nounou? Non le vrai justice est c’est d’abord la conscience du bourreau, ensuite la justice divine. La vérité dans cette affaire c’est l’enfant, c’est le père. Même la mère des enfants n’a rien vu donc ne peut pas affirmer. La conscience du père le jugera s’il a menti, celle des enfants en fera pareil s’ils ne disent pas la vérité.

  • jeff
    jeff
    Reply

    Vraiment c’est cela votre  enquete sur cette histoire ???? cas meme ne souillez aps le journalisme , vous allez vs renconcontrez deux sources concordantes et vs venez plaquez des conneries
    pareils,… Cher monsieur, en journalisme on confronte les sources, les preuves, et  on laisse le lectuer tirer sa propre conclusion… c’est cà qu’on fait dans ce metier.Du n’importe quoi!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.