L’envoi d’une lettre au Chef de l’Etat imminent. Critiques et déballage au cours de la conférence de presse organisée le 25 avril 2013 à Yaoundé. La colère des enseignants. Lisez.

 

Le CEFAN,Cameroon Education For All Network est monté au créneau hier 25 avril 2013 lors de la conférence de presse organisée à l’occasion de la Semaine Mondiale en Faveur d’une Education de qualité pour tous prévue du 21 au 27 avril 2013. Cet évènement se résume en une véritable campagne d’information de mobilisation et de sensibilisation visant à réaffirmer le plaidoyer pour des politiques publiques en matière de promotion de l’Education pour tous.

\"CEFAN2\"

De gauche à Droite:M.Mbassi Thobie Emmanuel, Président

du CEFAN,Mme Ngaba Zogo Salomé Présidente d\’honneur,

M.Beyala Martin(SIL),Jean-Marc Bikoko,Conseiller

Membre Conseil d\’Administration CEFAN,M.Baloma

Josué,Coordonnateur CEFAN,Pendant la conférence de

presse, le 25 avril 2013 à Yaoundé.


Et l’engagement du Réseau pour l’amélioration du système éducatif à travers l’influence des décisions politiques en faveur d’une éducation de qualité. La conférence de presse donnée au siège de la Centrale Syndicale du secteur Public (CSP) le 25 avril faisait donc partie des activités majeures inscrites au programme de la Semaine d’Action Mondiale en faveur d’une Education de qualité pour tous qui a pour thème « Chaque enfant a besoin d’un Enseignant ».

Cette semaine d’Action est organisée de concert avec la Campagne Mondiale pour l’Education (CME) et le Réseau Africain pour l’Education pour tous(ANCEFA) des organisations auxquelles  fait partie le CEFAN. Comme membre.

Pendant les échanges avec la presse nationale et internationale, le CEFAN a déballé  la triste condition des Enseignants au Cameroun. Selon le Président de ce Réseau M. Mbassi Thobie Emmanuel, il est urgent de « sensibiliser les dirigeants et toute la nation. L’Etat est interpellé pour l’amélioration des conditions de vie et de travail des enseignants ».Ces hommes et femmes qui sont souvent affectés dans des zones où ils font face aux problèmes d’eau d’électricité de logement et de santé. Jean-Marc Bikoko, le président de la CSP, Point focal du Réseau Dynamique Citoyenne et membre du Conseil d’Administration du CEFAN, a pour sa part souligné et soulevé le problème de « précarité » auquel font face les Enseignants au cameroun. Pour lui « Les enseignants sont à 97% analphabètes. Beaucoup  n’ont même pas une adresse électronique, ou ne savent pas allumer un ordinateur, ou encore ne l’ont jamais touché ».Pourtant cet outil est indispensable en matière de recherche lance le syndicaliste. Cet analphabétisme technologique est dû au manque des moyens auquel sont confrontés les enseignants dont la prime de recherche est « insignifiante » au Cameroun. Le Président Confédéral de la Central syndical du Secteur Public constate amèrement que  « les Enseignants sont abandonnés à eux-mêmes » et que « La condition de l’enseignant  au Cameroun est l’une des plus déplorable» dans la sous Région. Il faut donc selon la présidente d’honneur du CEFAN, Madame Ngaba Zogo Salomé que « Le gouvernement améliore les conditions de travail des enseignants » car dit-elle « Ce sont les enseignants qui forment la ressource humaine. C’est à l’école que l’on fabrique le citoyen de demain ».Tous ces intervenants y compris le Représentant de la SIL M.Beyala Martin Galland ou encore M. Baloma Josué, le Coordonnateur du CEFAN, ont soutenu, comme un seul homme, que la fonction de l’enseignant doit être valorisée. Il s’agit aussi de faire participer l’enseignant à la conception, l’élaboration des politiques publiques de développement. Mieux, faire de l’enseignant un acteur non pas à part, mais à part entière dans le processus de l’émergence du Cameroun à l’horizon 2035.Outre la conférence de presse, la table ronde radiodiffusée de Maroua et le débat télévisée  dans une chaîne locale, le CEFAN a,entre autres activités, décidé de faire parvenir au Président de la République Paul Biya,  le 29 avril 2013, « une lettre défendant la situation des Enseignants ».Car  un enseignant et de plus un enseignant de qualité est « un facteur essentiel pour le succès du système scolaire tout entier ».

Ericien Pascal Nguiamba.

 

                                                              PUBLICITE

                                           INSEREZ VOTRE PUBLICITE ICI

                                                         Contactez-nous

                                                     Tel: 00237 99843976.

                                      email: yaoundeinfoscontact@yahoo.fr

 

 

One Reply to “CAMEROUN:EDUCATION:LE RESEAU CEFAN INTERPELLE LE PRESIDENT PAUL BIYA ET SON GOUVERNEMENT.”

  • sarah
    sarah
    Reply

    Bonjour !
    Je travaille actuellement pour une organisation à but non lucratif University of the People. Il s’agit d’une université en ligne, dont les frais de scolarité sont gratuits, et qui au terme des années d’étude garantit un diplôme américain.
    L’idée de cette université en ligne est simple : garantir un accès à l’éducation à tous. C’est faire de l’enseignement supérieur une réalité pour tous, et pas seulement pour une frange minoritaire de la société.
    Ce discours est condensé dans une TED conférence, dont le porte-parole est Shai Reshef.
    Shai Reshef est le Fondateur et Président de l’organisation University of the People,c’est un entrepreneur spécialisé dans le domaine de l’éduation.Il est décrit comme l’homme qui peut changer le concept d’éducation, par le Huffington Post. Voici le lien de la conférence visionnée par plus de 1 millions de personnes !! Je vous la recommande: https://www.ted.com/talks/shai_reshef_a_tuition_free_college_degree?language=fr
    Agissons pour plus d’égalité sociale et d’innovation sociétale !

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.