Des statistiques et chiffres inquiétants. Des populations meurtries par la famine. Le gouvernement fortement interpellé. Lire.

L’insécurité alimentaire a atteint le seuil de l’intolérable dans la Région de l’Extrême-Nord Cameroun. Les populations de cette partie septentrionale du pays ne savent plus à quel saint se vouer au regard des conséquences engendrées par la famine qui y sévit. Les statistiques communiquées à la presse  par le Réseau de Lutte contre la Faim(RELUFA) au cours de la journée d’information  organisée  à son siège à Yaoundé le 29 mai 2013, indiquent que le taux d’insécurité alimentaire le plus élevé provient de la Région de l’Extrême-Nord, avec 17,9%. Suivi du Nord 14,6%, l’Est 10,3%, l’Ouest 7,3% l’Adamaoua 7,1% et le Sud 6%.

\"RELUFA

JAFF Napoléon.B, Coordonnateur du RELUFA.

La Région de l’Extrême-Nord Cameroun est donc la plus touchée et devrait être prioritaire pour des interventions. L’exposé de Madame Sandrine Bikele, Assistant de Programme RELUFA, a permis aux journalistes de comprendre que 46,5% des ménages de l’Extrême-Nord Cameroun consomment des aliments moins préférés et que le taux de malnutrition le plus élevé provient également de cette partie du Cameroun soit 8,1%. Par ailleurs,les plus mauvais indicateurs en terme de pauvreté(santé, éducation,eau) proviennent de la Région de l’Extrême- Nord, indique le RELUFA.

                                     Les Causes de la situation

Selon le RELUFA, même si cette insécurité alimentaire provient des causes naturelles, notamment la pauvreté des sols,les invasions d’insectes,les conditions climatiques et les aléas climatiques récurrentes à savoir la sécheresse et les inondations, il existe surtout les causes structurelles notamment la mauvaise gestion des récoltes par les paysans eux-mêmes ;les spéculateurs, les exportations vers les pays voisins ;la croissance démographique ;les difficultés d’accès aux marchés et aux intrants agricoles ;les techniques de production archaïques, avec en prime,l’inexistence d’un organisme compétent pour suivre la situation alimentaire.

\"RELUFA\"

Les journalistes, suivant un exposé.

En montant au créneau pour dévoiler au goût du jour cette situation alarmante, le RELUFA, tire ainsi la sonnette d’alarme et interpelle les pouvoirs publics et autres partenaires au développement pour que des actions concertées, efficaces et efficientes soient mises en œuvre en vue de sortir l’extreme-Nord Cameroun de cette situation. Une descente sur le terrain est d’ailleurs envisagée pour toucher du doigt les réalités de l’insécurité alimentaire dans cette partie, très peuplée, du territoire camerounais.

Le RELUFA qui a pour Coordonnateur M. JAFF Napoléon B, est une plateforme d’acteurs de la Société Civile et des Communautés de base ayant pour objectif de combattre les problèmes systémiques générateurs de la pauvreté, de la faim et des injustices économiques, sociales et environnementales au Cameroun. Cette Plateforme, qui a acquis son statut légal en 2001, est non partisane et à but non lucratif.

Ericien Pascal Nguiamba.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.