La première Assemblée Générale de ce Réseau s\’est tenue au Centre des Nations Unies pour les Droits de l’Homme et la Démocratie en Afrique Centrale le 31 mai 2013.Lire.

 

Le Réseau des Institutions Nationales des Droits de l’Homme d’Afrique Centrale (RINDHAC) vient  de voir le jour à Yaoundé. La première Assemblée générale de ce Réseau tenue à la salle des Conférences du Centre des Nations Unies pour les Droits de l’Homme et la Démocratie en Afrique Centrale (CNUDHD-AC) a réunit les Institutions Nationales des Droits de l’Homme du Congo Brazzaville, du Gabon, du Tchad, du Burundi et du Cameroun.

\"Droits

Photo de famille à l\’issue de la Première Assemblée

Générale du nouveau Réseau.


Le Rwanda et la Guinée Equatoriale n’ont pas pu prendre part à cette Assemblée générale. Selon  le Président de la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés du Cameroun, Dr. Chemuta Divine Banda, la création de ce Réseau permettra  sans doute de  « Consolider notre coopération ainsi que nos liens d’amitié et de réfléchir ensemble à la manière dont nos Institutions doivent contribuer à la consolidation de l’Etat de droit, à travers les enjeux et les mesures concrètes favorisant la promotion et la protection des droits de l’homme dans notre espace géographique qu’est l’Afrique centrale ».Une position largement partagée par le Représentant Régional du CNUDHD-AC, Agbessi Ahowanou, tout comme Me Ndiku Masabo Sonia, Vice-présidente de la Commission Nationale des Droits de l’Homme du Burundi et de M.Ossete Eugène A, Vice-président de la Sous-commission des Questions Internationales de la Commission Nationale des Droits de l’Homme du Congo.

\"Dr.CHEMUTA

Dr.Chemuta Divine Banda,Président de la Commission

Nationale des Droits de l\’homme et des Libertés(CNDHL)

du Cameroun.Satisfait.


L’Assemblée générale de Yaoundé avait donc pour objectifs la validation et le paraphe des statuts du RINDHAC ; la mise en place des organes du Réseau ;l’adoption d’un plan d’action biennal ;l’examen des modalités de cotisations ;de recouvrement et de sécurisation des fonds.

Il faut dire que l’idée de création de ce Réseau est venue du Cameroun, lors de la tenue à Yaoundé du 27 au 29 juin 2011, de l’Atelier Sous Régional d’appui au renforcement des statuts et des capacités des Institutions Nationales des Droits de l’Homme (INDH).

Ericien Pascal Nguiamba

                                                             PUBLICITE

                            INSEREZ VOS ANNONCES A PETITS PRIX ICI

                                                       Contactez-Nous

                                                    Tel: 00237 99843976.

                                    email: yaoundeinfoscontact@yahoo.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.