Voici en exclusivité des révélations, confidences,ambitions et projets de la star camerounaise basée en France.

 

Elle est une femme très matinale. Voilà pourquoi Clarice Alima a choisit de nous recevoir très tôt le matin à sa résidence de Bastos, le principal quartier chic de Yaoundé la capitale camerounaise. Naturelle, sympathique et parfois drôle, la chanteuse répond à nos préoccupations sans gène.

\"Clarice

La chanteuse Clarice Alima.Auteur compositeur.


De notre entretien, on apprendra qu’elle a été piquée par le virus de la musique depuis son bas âge. « J’ai commencé à chanter dans la chorale dès l’âge de 12 ans à l’église Marie Reine d’emombo », un quartier de Yaoundé. Très éveillée, la jeune Clarice, s’adonnait beaucoup plus à la danse et côtoyait déjà des artistes, qu’elle finit d’ailleurs par accompagner, en même temps qu’elle se met à composer ses propres chansons : « Mais la vie familiale ne me permettait pas de sortir un album. Mon père, Chef du village était très rude. » dit cette « Princesse » qui a eu pour modèles,les chanteurs Anne Marie Nzié, K-Tino, Ange Ebogo Emerant, Messi Ambroise, Aijo Mamadou, Eboué Chaleur.

L’année 2010 marquera une étape importante dans sa vie avec la sortie de son Single « Soutien à son Excellence Paul Biya » avec en featuring, le chanteur Josco l’inquiéteur. « Ce single que j’ai enregistré au Cameroun et finalisé en France, a été très bien accueilli par la diaspora car j’ai fait des spectacles lors des différentes manifestations en France. Je pense aux Camerounais de la diaspora et à la Communauté congolaise qui m’avait invité à chanter à Orléans ».L’artiste précise que ce single « n’était pas destiné à la vente. Il était distribué gratuitement ».

Dans ce single « j’essaye d’apporter ma voix pour dire ce dont nous avons besoin au niveau de la diaspora. Essayer de révéler les problèmes des camerounais de la diaspora ».

Au Cameroun la chanson est également très bien accueillie par le public. La soirée dédicace organisée en 2011 au cabaret Le bois d’ébène à Yaoundé avec le concours de Me Xavier Menye, a permis à la chanteuse Clarice Alima de mesurer sa côte de popularité. « J’ai su ce jour la que j’étais aimée. Car plusieurs artistes sont venus me soutenir, notamment Messi Ambroise, Eboué Chaleur, Veronik Fackture (de regretté mémoire), Patou Bass, Tonton Ebogo Latis Diva Josco, Racine Sagath etc. et de nombreux communicateurs» dit-elle. Avec ce single Clarice va prester dans des Régions du pays, faisant ainsi découvrir à ses fans et au public camerounais ses prouesses scéniques et vocales. Le 6 novembre 2011, à l’occasion, de la célébration du 29è anniversaire de l’accession du Président Paul Biya à la magistrature suprême, elle est invitée à prester dans la ville de Mfou près de Yaoundé. Clarice enflamme le public et impose sa voix et son nom.

2011 sera aussi l’année de sortie de son deuxième single baptisé « Le choix du peuple », enregistré au Cameroun. Un hommage au Chef de l’Etat qui venait d’être réélu à la tête du pays. Dans cette chanson, on retrouve des contributions vocales des artistes tels que Ange Ebogo, Messi Ambroise, Josco, Cabel, Bisso Solo, Amy Ebene, Elie Martial Dada.

C’est en février 2012  que Clarice Alima  va offrir à ses fans et au public son tout premier album intitulé « Commandant de bord ».Cet album a un message fort : « J’ai voulu mettre les femmes en valeur. Car les femmes ne sont pas faites uniquement pour la cuisine, elles ont de nombreuses autres capacités, compétences et potentialités » déclare la chanteuse qui dit avoir dépensé deux années d’énergie pour réaliser cette œuvre de 6 titres. Outre « Commandant de Bord » le titre éponyme de l’opus, on y retrouve aussi des chansons telles que « Seul ton regard », «Déboires de femme » \ »www.congossa\ », « Nkul Walong » et « la loi du mariage ».

Dans ses chansons Clarice Alima chante l’amour, le quotidien des humains. Elle sensibilise également « les parents irresponsables » qui abandonnent généralement le foyer et/ou les enfants. Mais Clarice parle aussi de la trahison et la mort qu’on ne peut pas acheter, dit-elle. Dans la chanson « Nkul Walong » par exemple, elle rend hommage aux disparus citant certaines personnalités politiques, des combattants de la lutte pour l’indépendance du Cameroun et des artistes. Le 8 mars 2012, reste pour Clarice l’une des dates importantes de sa jeune carrière : « J’ai fais mon tout premier spectacle ce jour là au Hilton de Yaoundé, devant la Première Dame du Cameroun, Madame Chantal Biya et plusieurs artistes de renom» lance la chanteuse avant d’ajouter que « C’est un honneur pour moi de commencer ainsi avec des grands noms de la chanson camerounaise tels que Ama Pierrot, Lady Ponce etc. ».

                                                         Loisirs

Cette femme qui a pour signe astral Scorpion, vit entre la France et le Cameroun et dit aimer « tout ce qui est lié à la culture ».Elle aime ainsi le cinéma, la lecture,le sport, les comptes,aller danser en boites de nuits, aller au champs. Faire du shopping, aller à l’église (pas uniquement le dimanche), s’occuper de son cadre de vie font également partie des loisirs de la « Princesse » qui, au plan professionnel, a reçu une formation de Secrétariat, de nettoyage industriel, et d’aide à domicile.

                                                       Humanisme.

Clarice Alima est d’abord une femme de cœur. A travers l’Association Cœurcla, qu’elle a fondée, Clarice œuvre en faveur des enfants défavorisés d’Afrique. Elle fait également des dons et apporte des appuis à d’autres associations. En 2012 par exemple, elle accompagné et soutenu l’association Relais Enfants, avec la remise des dons à la prison centrale de Kodengui-Yaoundé. Né le 29 octobre 1973 à Yaoundé d’un père polygame, Chef  des Emombo, décédé en juin 1996 et d’une mère qu’elle aime beaucoup, Clarice Alima impressionne ses visiteurs par sa simplicité, son humilité et son hospitalité. Avec le soutien des artistes comme Richard Amougou, Clarice est sur la bonne voie avec sa voix captivante qui sait accompagner ses prestations scéniques toujours festives. Alors que « Commandant de bord » son nouvel album est en promotion, elle pense déjà à son prochain album dont la sortie éventuelle est programmée pour 2014.Bon vent Clarice.

Ericien Pascal Nguiamba.


                                                           PUBLICITE

                                     Annonceurs,Faites votre publicité ICI

                                                     Contactez-Nous

                                                  Tel: 00237 99843976

                                          email:yaoundeinfoscontact@yahoo.fr

 

           

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.