Annonces exclusives, déclarations inédites. Et définition de nouveaux axes de la coopération entre le Cameroun et le Nigeria.

 

La ministre fédérale des Ressources hydrauliques  du Nigeria Sarah Reng Ochekpe a séjourné au Cameroun du 23 au 26 juillet 2013.A l’invitation du gouvernement de la Républiquedu Cameroun. C’était dans le cadre des questions liées aux ressources hydrauliques dans le bassin frontalier de la Bénoué.

\"Ministre

Sarah Reng Ochekpe,face à la presse à

Yaoundé.

 

Outre sa rencontre avec le Premier Ministre camerounais, Philémon Yang, la Ministre Fédéraledu Nigeria a plus passé le temps avec son  homologue Dr. Basile  Atangana Kouna, Ministre camerounais en charge de l’Eau et de l’Energie. Ensemble, ils ont visité le 25 juillet, le barrage  hydroélectrique de Lagdo. Des échanges des deux délégations sur le terrain, l’on a appris qu’il y a eu des échanges d’informations sur les mesures prises de part et d’autre pour limiter les dégâts susceptibles d’êtres causés par les inondations. L’on a aussi appris que le Cameroun et le Nigeria ont pris l’engagement de renforcer les mécanismes de communication, d’échanges d’informations et d’alertes rapide dans la gestion des questions liées aux ressources hydrauliques et de la mise en place d’un cadre juridique y relatif.

Dans le communiqué conjoint rendu public au terme de cette visite, il est indiqué que les deux pays ont reconnu la nécessité de mettre en place un cadre de coopération pour les échanges d’information sur la gestion des réservoirs et des lâchers du barrage de Lagdo au Cameroun et des structures similaires sur l’ensemble du bassin de la Bénoué. L’on parle aussi de la nécessité de l’organisation conjointe des visites techniques d’études et de recherches ainsi que de la mise en place d’un mécanisme d’alerte rapide de notification et de riposte en cas d’urgence au niveau dudit bassin. A cela s’ajoute la nécessite d’accélérer les négociations en vue de la signature d’un protocole d’accord sur les échanges d’information sur la gestion dudit bassin, pour une meilleure planification et le développement durable des deux pays.

Il faut noter que le Cameroun et le Nigeria ont convenu du principe de la désignation des points focaux pour faciliter davantage la communication entre experts et le mécanisme d’alerte en cours de mise en place, en plus de l’information par les canaux diplomatiques.

Une réunion conjointe des experts est prévue à  cet effet Abuja au Nigeria ce mois d’août 2013. Dans le but de finaliser ce protocole d’accord.

Ericien Pascal Nguiamba.

 

                                                   PUBLICITE

                            VOS ANNONCES A PETITS PRIX ICI

                                          Contactez-Nous

                                         Tel:00237 99843976

                           email:yaoundeinfoscontact@yahoo.fr

 

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.