Le Ministre de la Communication, porte parole du gouvernement a fait cette annonce au cours d’un point de presse le 14 août 2013 à Yaoundé.

 

La Péninsule de Bakassi est définitivement sous administration de la République du Cameroun depuis le 14 août 2013. Cette partie du territoire sera dorénavant administrée comme toutes les autres parties du pays. Le Ministre camerounais de la Communication, porte parole du gouvernement, Issa Tchiroma Bakary (ITB) qui était face à la presse le 14 août 2013 a indiqué que le Cameroun retrouve ainsi « toute sa souveraineté » sur la péninsule longtemps disputée avec le Nigeria voisin.

\"MinITB\"

Issa Tchiroma Bakary(ITB), Ministre Camerounais de

la Communication,Porte parole du Gouvernement.


Avec cette rétrocession définitive de la presqu’île de Bakassi à la République du Cameroun « Le différent frontalier entre le Cameroun et le Nigeria est définitivement clos » a déclaré le Ministre Camerounais de la Communication. Qui a déclaré avec fierté  que « Bakassi et Darack (une autre île) sont à jamais camerounaises ».

Cette péninsule située dans le département du Ndian, Région anglophone du Sud-Ouest, a une superficie de 665 km2 et regroupe les arrondissements de Isanguele, Kombo Abedimo et Idabato. La péninsule  de 12 km de petite taille sur 20 km de hauteur, est peuplée d’environ 300.000 personnes, en majorité des Nigérians. La Zone est riche en ressources halieutiques et possède près de 10% de réserves mondiales de gaz naturel.

En rappel, c’est le 29 mars 1994 que le Cameroun avait saisi la Cour Internationale de Justice (CIJ) de la Haye (Pays Bas), organisme judiciaire principal des Nations Unies, afin de trouver une solution juridique à ce différend avec le Nigeria. Le 10 octobre 2002, la CIJ tranche et  décide d’accorder la souveraineté de la Presqu’île de Bakassi au Cameroun. Le 25 novembre de la même année, une Commission mixte Cameroun-Nigeria, chargée de mettre en application la décision de la CIJ, est mise sur pied, suite à la rencontre entre les Présidents Paul Biya du Cameroun et Olusegun Obasanjo du Nigeria le 5 septembre 2005 à Paris en France, en présence du Secrétaire général des Nations Unies, Kofi Annan.

Cette rétrocession définitive de ce territoire au Cameroun, met donc automatiquement un terme  au « Régime spécial transitoire » de 5 ans sous lequel la presqu’île avait été placée le 14 out 2008 conformément aux accords de greentree. Dorénavant toute la Péninsule est camerounaise. Et c’est l’aboutissement d’un long processus qui aura duré plus d’une dizaine d’années. Le Ministre camerounais de la Communication, au cours de sa rencontre avec la presse nationale, a salué l’implication personnelle  du Président Paul Biya dans la résolution de cette affaire. Le Chef de l’Etat camerounais qui a choisi « la voie pacifique de la négociation ».Car Paul Biya a « su faire toutes les conciliations utiles » grâce  au « sens d’humanisme qui l’a toujours habité ».Voilà pourquoi le président Camerounais a opté pour un règlement « concerté, juste et équitable de ce différent » a dit Issa Tchiroma Bakary. Pour lui le Président Paul Biya a privilégié « la voie de la diplomatie, du dialogue plutôt que l’usage de la force ».

Mais il faut également noter l’implication de la Communauté internationale, dans le règlement de ce conflit. Les Etats-Unis d’Amérique, la France la Grande Bretagne, les Nations Unies ont ainsi joué un rôle majeur aux côtés des Chefs d’Etats du Cameroun et Nigeria pour la résolution de ce différent qui a endeuillé des familles de part et d’autres. L’ancien Secrétaire Général des Nations Unies Kofi Annan, qui a pesé de toit son poids  dans cette affaire et l’actuel Secrétaire général de l’ONU Ban Ki-Moon qui s’est engagé à respecter la mise en œuvre de la décision de la CIJ, sont également à féliciter.

Les ressortissants nigérians vivant à Bakassi auront à présent deux options: S’ils choisissent la nationalité Nigériane, ils seront considérés comme étrangers vivant au Cameroun et devront par conséquent se conformer aux règles, normes et lois camerounaises en matière d’obtention de titres de séjour. Ils peuvent aussi  solliciter l’obtention de la nationalité camerounaise.

Il faut dire que le Nigeria est actuellement le premier partenaire commercial du Cameroun.

Outre à Bakassi, des millions de Nigérians vivent paisiblement un peu partout au Cameroun.

Ericien Pascal Nguiamba.

 

ANNONCEURS,

Pour contacter Notre REDACTION

Tel: 00237 99.84.39.76.

email: yaoundeinfoscontact@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.