Aminata Touré a été nommée Premier ministre du Sénégal par le président Macky Sall, hier 1er septembre 2013. L’ancienne ministre de la Justice prend la tête du gouvernement sénégalais après le limogeage d’Abdoul Mbaye, annoncé plus tôt dans la journée. Elle doit faire connaître la formation de son gouvernement dans la journée.

C’est Aminata Touré elle-même qui a annoncé sa nomination, dimanche 1er septembre. Le président Macky Sall « m\’a fait l\’honneur de me proposer de diriger la nouvelle équipe gouvernementale (…) et j\’ai accepté ce poste avec beaucoup d\’humilité », a-t-elle déclaré à l’issue d’une consultation au Palais présidentiel à Dakar.

\"Aminata

Aminata Touré,Nouveau Premier Ministre du

Sénégal.

Elle a promis de marquer « ce nouveau défi sous le sceau de l’accélération des actions qui ont été entreprises depuis l’année dernière ». Saluant « le travail accompli » par son prédécesseur, elle a affirmé « reprendre le bâton pour continuer cette course, une course pour le développement et pour l’amélioration des conditions d’existence de nos concitoyens ».

A l’âge de 50 ans, Aminata Touré est la seconde femme à occuper le poste de Premier ministre au Sénégal, après Mame Madior Boye, qui avait dirigé le gouvernement sénégalais de mars 2001 à novembre 2002.

Aminata Touré, au cours de son passage au ministère de la Justice, avait notamment en charge le suivi des dossiers instruits par la Cour de répression de l’enrichissement illicite (Crei), dont l’affaire portant sur les accusations d’enrichissement illégal de Karim Wade, le fils de l’ancien chef d’Etat sénégalais.

Contexte de crise économique et sociale

Ce remaniement était déjà plus ou moins prévu, ce n’est pas une surprise. Selon le porte-parole de Macky Sall, le président sénégalais avait peaufiné cette nomination lors d’un voyage en Namibie, la semaine dernière.

Comme le souligne le nouveau premier ministre, la crise économique et sociale explique ce remaniement. Macky Sall voudrait, selon ses conseillers, apporter des correctifs, donner une nouvelle impulsion au gouvernement. Si il y a eu quelques améliorations, depuis un an, concernant la fourniture en électricité, la crise est toujours palpable.

Le prix des denrées n’a pas diminué, alors que c’était une promesse de Macky Sall. Le chômage des jeunes persiste, et il y a aussi la réforme universitaire qui est à mener.

Un Premier ministre plus politique

Il y aura très bientôt des élections locales au Sénégal. D’après de nombreux observateurs, il était également important pour l’Alliance pour la République (APR), le parti de Macky Sall, d’avoir quelqu’un de politique à ce poste. Or, Abdoul Mbaye était considéré comme un technicien, un banquier. A l’inverse, Aminata Touré fait partie des cadres de l’APR.

Source,rfi

*Le titre est de la Rédaction.


 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.