Le Ministre de la communication s’est à nouveau prononcé sur la détention de l’ancien Ministre d’Etat.

 

Les journaliste ont  à nouveau poussé Issa Tchiroma Bakary, le Ministre Camerounais de la communication et porte parole du gouvernement à parler de Marafa Hamidou Yaya,l’ancien Ministre d’Etat chargé de l’Administration territoriale et de la Décentralisation(Minatd) incarcéré à Yaoundé.

\"Issa

Issa Tchiroma Bakary.Ministre de la Communication.


Sa conférence de presse du 29 août 2013 au sujet des élections des députés à l’Assemblée Nationale et des Conseillers Municipaux du 30 septembre 2013, avait pourtant pour objectif de faire le point sur la phase préparatoire de ce  double scrutin. Notamment la participation des partis politiques dont 29 seront en lice pour l’élection des députés à l’Assemblée Nationale et 32 pour celles des Conseillers Municipaux. Le Porte parole du gouvernement s’est aussi prononcé sur la récurrente des attaques « toutes aussi injustifiées les unes que les autres » dirigées contre le Cameroun à  partir des thématiques diverses telles que l’homosexualité, la liberté du culte, le déficit démocratique, l’instrumentalisation du pouvoir judiciaire, ou la liberté de la presse.

Mais les journalistes ont poussé le Ministre de la communication à réagir à nouveau sur « l’influence » de l’ancien  Ministre d’Etat Marafa Hamidou Yaya actuellement en détention à Yaoundé sur les élections à venir. Les journalistes ont voulu savoir si l’incarcération de ce cadre du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais (RDPC) au pouvoir pourrait avoir un impact négatif sur les résultats du RDPC dans la  partie septentrionale, Région nationale de l’ancien Minatd. Selon le Ministre de la Communication, il n’y a aucun doute, et aucune crainte à se faire quant à la victoire du Rassemblement Démocratique du Peuple Camerounais dans cette partie du pays dont est également originaire le Président du Front pour le Salut National du Cameroun(FSNC).Selon lui les leaders des partis politiques du « grand nord » sont « tous des soutiens et alliés du RDPC » car « tout le septentrion reste acquis au Président de la Répiublique» Paul Biya. Par conséquent « Marafa ne représente aucune menace pour Paul Biya. Il n’a jamais été une menace et probablement ne le sera jamais » affirme Issa Tchiroma Bakary.

Ericien Pascal Nguiamba.

Contact de notre Rédaction.

Tel: 00237 99843976.

email:yaoundeinfoscontact@yahoo.gfr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.