Bloqués depuis trois ans, ces dossiers concernent  les sociétés, CRTV,  CNPS, PMUC, CAMPOST, CAMTEL, ASECNA, CAMRAIL etc. Des Révélations troublantes du Président de l’Union Générale des Travailleurs du Cameroun (UGTC) Isaac Bissala.

 

Yaoundé, capitale du Cameroun a abrité un Conseil syndical le 7 septembre 2013.Sur le thème relatif au « climat social au Cameroun ».Une initiative de l’Union Générale des Travailleurs du Cameroun (UGTC) que dirige le syndicaliste Isaac Bissala.

\"Bissala

Isaac Bissala.Président confédéral de l\’UGTC

Au cours de ce Conseil Confédéral (instance syndicale) les participants, Membres de l’UGTC, venus des différentes Régions du pays, ont essayé de « passer en revue les dossiers qui sont sur la table du gouvernement depuis trois ans aujourd’hui et qui n’arrivent  pas à trouver des solutions » a déclaré Isaac Bissala, Président de l’UGTC, à la presse. « Nous allons donc prendre des mesures pour pouvoir essayer de faire une action syndicale pour amener le gouvernement à trouver réellement des solutions favorables à ces dossiers » a-t-il ajouté.

              Les Grands Dossiers en instance sur la table du gouvernement

 

C’est la CNPS La Caisse Nationale de Prévoyance sociale qui arrive en tête du hit parade. Avec une série de casseroles. Il y a d’abord le Licenciement abusif de Ndongo Essola, Délégué du personnel ; les Retenues abusives sur les salaires de Foe Amogo, Retenue abusives sur les salaires de certains personnels objets des permissions d’absence,et la mise à pied abusive de Oumarou Woundang,Délégué du personnel. La CNPS est aussi épinglée par l’UGTC au sujet du refus de versement des salaires aux personnels licenciés abusivement et repris au travail ; discrimination dans le reclassement de certains personnels admis au test, traduction des délégués du personnel au Conseil de discipline et au tribunal et affectation des responsables syndicaux.

Le PMUC pour sa part est interpellée sur la situation sociale des vendeurs et de tous les personnels.La CAMRAIL est interpellée sur les licenciements des conducteurs de train et responsables syndicaux. Les ex employés de CPPC-EDEA eux sont confrontés au refus de paiement de leurs droits sociaux. Idem pour Camtel où on parle du refus de paiement des droits sociaux des pigistes et le refus d’intégration d’un délégué du personnel. La CRTV, l’office de Radio diffusion et télévision nationale est accusée de refus de paiement des droits sociaux. Pareil pour la Campost où se pose le problème de paiement des droits sociaux des ex employés des ex CEP et SONAPOSTE.

Le Président de l’UGTC, a aussi cité les sociétés de gardiennage où l’on évoque le refus d’application de la convention collective et la violation de la liberté syndicale. En outre Isaac Bissala a cité le cas de l’ASECNA où il a fait observer la discrimination dans l’emploi, le refus d’embauche des femmes sapeurs pompiers ; et les églises réveillées où on note des licenciements des adeptes pour insubordination et pour l’improductivité des adeptes.

D’autres problèmes comme le déplafonnement des cotisations sociales, ou encore le refus d’augmentation des salaires des fonctionnaires et l’harmonisation de l’âge de la retraite, ont également été abordés au cours de ce conseil confédéral de l’UGTC. Tous ces dossiers sont en instance sur la table du gouvernement révèle l’UGTC qui dit avoir mené entre autres actions syndicale, la saisine de la commission des Experts et du Comité de Liberté de l’OIT, la saisine de la Commission d’application des normes de l’OIT. L’UGTC promet dans quelques jours, des « manifestations syndicales…pour résoudre les problèmes des travailleurs ».Car « nous avons mené le dialogue social, et avons fait des réunions avec le ministre du travail,mais à chaque fois nous n’avons pas de solutions, et puis les travailleurs en ont marre. Quelque part, il faudrait donc que nous puisions faire des actions fortes » face au « manque de volonté politique » observé au Cameroun dit le Président de l’UGTC. Ces actions syndicales, précise Isaac Bissala, ont pour finalité, l’amélioration du niveau de  vie des camerounais.

Ericien Pascal Nguiamba.


                                                      PUBLICITE

                                               VOS ANNONCES ICI

                                                   Contactez-Nous

                                               Tel: 00237 99843976

                               email: yaoundeinfoscontact@yahoo.fr



 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.