Un communiqué de presse du porte parole du Manidem parvenu à notre rédaction donne les raisons de ces interpellations.


Charles Nforgang, porte parole du MANIDEM, une formation politique que dirige Anicet Ekane, a informé la presse, nationale et internationale que le « 18 septembre 2013, peu après 13 heures, une escouade de policiers du Commissariat Central d’Akwa (à Douala ndlr) lourdement armée et en mission commandée a interpellé une vingtaine de militants du MANIDEM.

\"anicet

Anicet Ekane.Patron du MANIDEM.

Le groupe accompagné de nombreux journalistes venait d’achever une conférence de presse à son siège où le parti avait  présenté son programme, son opposition à la venue de M Biya à Douala et son intention de décoller les affiches du candidat Dooh Collins placardées sur les panneaux publicitaires au mépris de la loi qui l’interdit ».

Le porte parole de ce mouvement politique, par ailleurs journaliste, indique que c’est en se dirigeant vers ces affiches que le groupe a été violemment interpellé par les policiers et instruits pour la cause. Après l’intervention d’autres journalistes ayant échappé à la furie des policiers, leurs confrères interpellés ont été relâchés. Au moment où nous recevons ce communiqué, il était indiqué que certains membres de ce mouvement politique étaient encore détenus au commissariat central d’Akwa, à savoir  Anicet EKANE, Oscar BATAMAK, Moise DIBANGO, Clément DJOU,  Mariane EKANE, candidats du parti aux élections du 30 septembre. Les interpellés ont ainsi été entendus. Leurs enquêteurs disaient « attendre la conduite à tenir de leur hiérarchie, qui elle à son tour attend la décision de Yaoundé ».Ils ont par la suite été tous relâchés.

Des sources indiquent que ces interpellations seraient liées au  contenu du propos liminaire de la conférence de presse qui faisait des critiques à l’égard du pouvoir de Yaoundé et sur ELECAM.A quelques jours de la tenue du double scrutin législatif et municipal du 30 septembre 2013.

Perin Loire Nzindi.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.