Son promoteur  René Ayina était face à la presse hier vendredi 04 novembre 2013 à Yaoundé. Pour dévoiler tous les contours de cet évènement.


La quinzième édition du Festi-Bikutsi se tiendra du 04 au 10 novembre 2013 dans deux sites  de la capitale camerounaise: Le Palais des congrès où se déroulera la cérémonie officielle d’ouverture, (le 08 novembre)  et  le camp Aes Sonel, traditionnel village de ce festival international des musiques bantoues.

\"René

René Ayina.Le Directeur du Festival.

René Ayina le Directeur du festival qui était face à la presse vendredi 04 octobre 2013 au siège de l’Association Irondel à Yaoundé, a indiqué que l’édition de cette année qui a pour thème « Langue et textes de la musique camerounaise », rendra hommage à l’artiste camerounais Nkodo Sitony, qui compte déjà ,à son actif plus de 30 ans de carrière musicale. Bien qu’absent à cette conférence de presse, l’artiste basé en France et qui se trouve actuellement  au Cameroun, viendra communier avec le public de la capitale en général et ses fans en particulier. Une quarantaine d’artistes confirmés et une quarantaine de jeunes artistes sont programmés pour  faire  vibrer  le Camp Aes Sonel tous les soirs. Autres temps forts du festival, des expositions, ateliers rencontres professionnelles, échanges, résidences de création artistique etc.

Selon ses organisateurs, Pour prendre part à la cérémonie d’ouverture officielle le 8 novembre du Festi Bikutsi, il faudra débourser 3000 FCFA et 5000 FCFA. Et 1500 FCFA pour l’accès au camp Aes Sonel. Mais les festivaliers peuvent également acheter des bracelets à 2000 FCFA. Pour avoir accès à toutes les soirées. Un partenariat signé avec un syndicat de taximen de la ville permettra au public de rallier le palais de congrès rapidement à partir du carrefour tsinga grâce aux taxis mis à la disposition du public par ce syndicat.

Un séminaire dont le thème  est axé sur « La gestion de la sécurité des spectateurs dans les manifestations publiques : le cas d’un festival », permettra à tous les acteurs, promoteurs et organisateurs d’évènements ainsi que les personnes intervenant dans le cadre de la sécurité lors d’évènements  de partager leurs expériences leurs savoirs et leurs savoir-faire. Mais pour René Ayina le rôle du Projet Festi-Bikutsi est , en fin de compte, celui de « la Promotion et du développement  de la musique bantoue ».

Ericien Pascal Nguiamba.


                                                                          PUBLICITE

                                                Insérez vos petites annonces ICI

                                                             Contactez Nous

                                                          Tel: 00237 99 84 39 76

                                            email: yaoundeinfoscontact@yahoo.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.