Voici le coup de gueule du célèbre artiste camerounais établi à Atlanta dans l’Etat de Géorgie aux Etats Unis d’Amérique. Interview exclusive. Lisez.


Emile Kangue Bonjour, vous êtes un doyen de la musique camerounaise établi aux Etats Unis d’Amérique, quel est votre avis sur la situation actuelle du droit d’auteur au Cameroun ?
  Hahahahahaha vous voulez mon avis sur la situation  ou  la gangrène qui crée les querelles  et les conflits  sur les droits D’auteurs  au Cameroun ? Je vous répondrais que c’est vraiment déplorable  pour les Artistes camerounais. Mais pour ceux qui ne me connaissent pas bien, je suis auteur  compositeur  chanteur  bassiste, j’ai été, avec le Professeur Thomas Melone, l’auteur des statuts de la défunte Socinada.

\"Emile

L\’Artiste camerounais Emile Kangue.


Je suis membre de la SACEM depuis des longues dates , et membre de cette société des droits d’auteurs qui a existé au Cameroun  depuis les décennies  et mon numéro de membre est #  688987.Si vous entrez dans les archives de la SACEM  , je fais partis des premiers artistes  qui étaient inscris  sur le tableau  au Cameroun. En ma connaissance  la SACEM a toujours existé  et n’a jamais  changé  d\’appellation. Alors question : avez-vous entendu que la SACEM a changé de nom? je crois  pas du tout  et dans notre beau pays le Cameroun  après le départ de la SACEM  il y a eu déjà  si j’ai bonne mémoire,  plus de cinq sociétés des droits d’auteurs   j\’en cite :
 
   la    SOCADRA
    la    SACINADA
   La  CMC  1 Manu Dibango
   La CMC  2 Sam Mbende
   La    SOCAM     en fin qui est aujourd’hui, en   réalité  le problème physique .
Mais selon moi il s’agit d’un problème mental et de l\’ignorance,  puisque  tout le monde au Cameroun  peut être prophète   puis que chacun se levant au petit matin devient chanteur  et en deux jours  , une Star  comme ils le disent et le clament haut et fort certains de mes confrères  dont les chansons n\’ont pas encore  traversé  le pont du Wouri pour  que celles-ci soient dansées à Bonaberi    et , en se trouvant  dans une fosse aux lions. Or il y a  une loi  divine  capable  d\’ajuster immédiatement les circonstances. Nous devions  donc voir  où la divine loi  d\’ajustement produit ses effets. Alors voila donc l\’inconvénient  et la moralité des êtres humains que nous sommes, et lorsque dans notre faiblesse, nous nous  sentons incapables  de faire  quoi  que ce soit, par nous mêmes et que nous nous   adressons aux Dieux,Il me semble urgent et opportun d\’y voir  deux  méthodes pour résoudre un problème relatif  aux affaires  ou  à quelques activités  et cette décision repose sur la vérité  ou sur l\’erreur,    En réalité, le problème des droits  d’auteurs au Cameroun  n’est pas physique mais  purement  mental, en se noyant en pleine mer sans aucun secours humain .
     
Emile Kangue, au regard de votre riche expérience artistique et musicale, quelles solutions proposez-vous pour sortir de cette impasse ?

Ecoutez ma position est que ,
les candidats au poste  de  PCA  doivent  présenter  des documents bien précis, 
 je dirais  les dossiers  à composer et à présenter  par les candidats au poste de PCA  doivent être composés des éléments tels que :
  Une lettre de motivation  manuscrite 
 Un curriculum  vitae  détaillé et précis 
  Un  extrait  de cassier judiciaire  datant de trois mois 
 Les copies  certifiées conformes des   Diplômes  Obtenus 
  Une Licence en gestion, un BTS  en comptabilité, gestion et finance
avoir une bonne expérience administrative en économie et  planification  et ,
suivi en  évaluation  dans le contexte  , tout autre   certificats ou  documents  attestant de  bonnes  prestations  et avoir une bonne  capacité  de soutenir  ,et  développer des bonnes
 relations internes et internationales avec  d\’autres sociétés des droits d’auteurs. Ne pas postuler  pour enfin rejoindre le camps  des autres « pickpoketts »(voleurs ndlr) 
 qui ont  vidé les caisses  de la défunte socinada  et la cmc 1er  et qui continuent  à presser les boutons  pour revenir se remplir les poches encore  je dis à bats ces pick poketts  ceux la mêmes qui on induit Ama Tutu(Ministre des Arts et de la Culture, ndlr)  dans la fosse des lions  alors je dis non à ces imposteurs,  que je ne voudrais pas citer ici je sais qu\’il se reconnaissent.  Alors de la pitié  pour les pauvres enfants des artistes qui ont perdu leur vie, aux pauvres veuves  qui n\’ont  rien à manger pour leurs enfants.  Ces enfants ont-ils effectué une rentrée scolaire  en bonne et du forme?  Là est ma question. Où est passé l\’argent des droits d\’auteurs ?  Et une autre  question  (CPMC) mind wath ?, (veut dire quoi ? ndlr) Ce responsable(le Président de la CPMC, ndlr) est-il un auteur compositeur? Être Licencié en droit ne voudrait pas dire  que l\’on peut gérer le droit d’auteur. C’est une autre école, et même pour les candidats au poste  de PCA de la SOCAM. Quant à M. Raymond Tchengang, il est un  est un mélomane et n’est ni   auteur-compositeur  ni guitariste  ni chanteur  mais juste   un homme  d\’affaires qui fait des œuvres  de bien faisance dans le milieu artistique. Lui, il nourrit  des nombreuses familles des musiciens  et d\’autres mendiants qui, après lui avoir soutiré quelques billets de banques,  le poignardent par derrière dès qu’il tourne le dos
 ce n’est pas bon ça. Raymond Tchengang est un bienfaiteur, je le soutiens et je crois qu’il voit la souffrance des enfants de Dieu. Moi je ne cherche pas de poste, mais je peux vous dire que ces candidats, sont des truands qui viennent ternir l’image de marque du Ministre des Arts et de la Culture. Je demande donc aux « pickpoketts  » de se retirer et de laisser la place aux autres. Alors battez les pattes.


Emile Kangue je reviens sur votre propre actualité, alors à quand votre prochain album ?
 Mon prochain  album  se travaille tout doucement, puis que le dernier album marche encore  et en passant  je ne fais pas les sorties tous les trois mois  voyons.  Qu\’allez- vous server a vos fans ?   Il est prêt et le moment venu je vous injecterais. Il sera intitulé Muyebi.
 
 A quant un concert au Cameroun ou en Afrique ?

(rires)  je crois que vous n\’êtes pas sans savoir que les promoteurs, on en compte peu au Cameroun et même les sociétés  de la place préfèrent les étrangers  que toi le camerounais.  Alors mon cher Ericien Pascal, si tu trouves un bon sponsor ou un bon promoteur,  je viendrais au Cameroun.  Entre autre je fais des spectacles  aux USA  et je suis vraiment à mon aise.


Quels sont les projets d’Emile Kangue ?

Mes projets ?   Je crois que là c’est la vie privée  d\’un être humain. C’est comme si tu me demandais  de te dire quelle est la couleur    du jupon que porte mon épouse.  Beh en bref j\’ai  pleins des choses en perspective  tout dépend de l\’être suprême.
  
 Quel regard jettes-tu sur le makossa aujourd’hui ?

Le Makossa se porte bien  sauf ses petites entorses  et la piraterie  que notre gouvernement  ne combat pas avec assez  de rigueur  mais en ma connaissance   le makossa est là et le constat  est que  nous avons des jeunes  qui se défendent pas mal  même  avec la petite baisse de forme  nous tenons le coup. Le  Bikutsi  de même. Je demande aux mélomanes de consommer camerounais.
 

Où vit exactement Emile Kangue aux Etats Unis ?

Je vis dans l\’Etat de la Géorgie  où se trouve la Direction  de coca cola Je suis dans la ville d’Atlanta, je travaille  dans une société  de la place, Dollar General  INc, où j’occupe le poste de  district manager. Je fais dans le REAL Stats  et je suis aussi informaticien  dans le domaine de l\’ingénierie. Je combine ces trois fonctions afin de vivre et de soutenir ma petite famille,  moi-même etc.
 
Un mot de fin…

Avant de conclure notre entretien qui me va droit au cœur,   je suis très conscient  des impératifs historiques moraux  et matériels  qui unissent la tendance de mes  confrères artistes décidés  à poursuivre  leurs œuvres pour la réalisation de notre unité. Comme je le disais plus haut,  que les brebis galeuses  quittent  et se mettent à l\’écart  et que madame la Ministre des Arts et de la Culture évite d\’absorber les gros mensonges  qui visent à ternir son image de marque sur la scène internationale, puisque ces « pickpoketts » sont là pour  arrondir leurs fins de mois sur son dos  avec les plateaux de mensonges. Moi je veux rester artiste.  Alors pourquoi ne pas redonner l\’agrément à la CMC qui est la seule société  reconnue  dans les instances  internationales.
Je remercie la rédaction de  Yaoundeinfos.com pour cet entretient  espérant qu’il servira de leçon à tant d’autres  confrères.   Que Dieu nous garde tous.

Entretien avec Ericien Pascal N.

 

Pour contacter notre Rédaction:

Tel:00237 99843976

email: yaoundeinfoscontact@yahoo.fr

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.