Jean-Marie Aboganena le Président du bureau  exécutif du CAPEC a présenté cette association au public le 8 décembre 2013 à Yaoundé.


« Pour un changement radical des comportements », c’est le slogan du Conseil Panafricain pour l’Ethique et la Citoyenneté(CAPEC).Cette nouvelle association ainsi que ses objectifs ont été présentés au public et à la presse le dimanche 8 décembre 2013 à l’hôtel Jouvence 2000 de Yaoundé.

\"Aboganena\"

Jean-Marie Aboganena(au centre) lors de la

présentation du CAPEC le 8 décembre 2013 à

Yaoundé.


Selon le Président du bureau exécutif, Jean-Marie Aboganena, le CAPEC a pour  objectifs  d’identifier et dénoncer tous les comportements déviants ou non éthiques ; éduquer au civisme et réhabiliter le sens moral ; dénoncer et combattre toutes formes d’injustices dont seraient victimes tout citoyen, groupe ou communauté. Le CAPEC s’engage aussi à susciter et raviver la flamme  patriotique en chaque camerounais et ou africain ; rechercher, entretenir et impulser l’esprit de solidarité d’entraide, valoriser l’amour du prochain, le développement du don de soi pour l’intérêt général. Jean-Marie Aboganena, à travers le CAPEC, compte aussi conscientiser éduquer et vulgarise les valeurs éthiques et la citoyenneté dans tous les domaines de la vie à travers l’information, la communication la formation et la sensibilisation. Il s’agira aussi pour cette nouvelle Association de promouvoir le sens de l’intérêt général chez tous les citoyens  et de vulgariser l’éthique dans les affaires et le respect de la déontologie en milieu professionnel. Le CAPEDC a aussi été présenté comme une Association qui compte valoriser le don de soi, le désintéressement, condamner la prévarication et l’indifférence à la souffrance d’autrui, impulser la solidarité et le partage, valeurs africaines par excellence. Il sera en outre question de promouvoir le bon service dans tous les secteurs d’activités de la vie nationale et internationale et surtout être au service de la République. Un vaste programme.

Pour mener ses activités, le CAPEC entend organiser des campagnes de sensibilisation. D’abord dans le secteur des transports, ensuite dans celui de la santé, puis dans le secteur de l’enseignement (secondaire et supérieur) etc. Jean-Marie Aboganena estime que de telles actions permettront aux camerounais d’être dans « un pays où il fait bon vivre loin des déviances et de l’indiscipline ».Il compte donc sensibiliser tous les acteurs de la vie nationale pour que l’action du CAPEC donne de meilleures résultats. Car « le CAPEC est la solution idoine qui peut changer nos mentalités » dit-il.

EPN.

                                        PUBLICITES ET ANNONCES

                                                    Nos contacts

                                              Tel:00237 99843976

                                 email: yaoundeinfoscontact@yahoo.fr

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.