Invité par Benjamin Lekoua pour un spectacle au Platinium Club, il a dévoilé ses projets à nos lecteurs le 17 février 2014 à Yaoundé.


Christian Shengen bonsoir, dans quelques heures tu vas prendre le vol pour regagner ton pays la République Démocratique du Congo(RDC), ton séjour a été… ?

\"Christian2\"

Christian Shengen quelques heures avant son

départ pour Kinshasa

Bonsoir à vous Ericien Pascal et à tous les lecteurs de yaoundeinfos.com, Je suis bel et bien  Christian Shengen, Chef d’orchestre du Quartier latin et surtout le fils de Koffi Olomide. J’ai passé un séjour agréable ici à Yaoundé. Et je remercie beaucoup Monsieur Benjamin Lekoua le promoteur de X net phone, et patron du Platinium Club, qui m’a invité. Je suis arrivé au Cameroun pour faire la promotion de mon album qui sort bientôt et pour féliciter  le peuple camerounais d’avoir eu un géant comme Benjamin Lekoua qui a créé le premier téléphone camerounais et africain, X net phone.

Si on parlait de cet album à venir…qui sera produit par qui ?

Oui cet album s’appellera KATI qui signifie « Intérieur » en Lingala (Une langue parlée en RDC).Il sort incessamment et aura moins de 20 chansons. C’est un album qui a été béni par mon père Koffi Olomidé. Il m’a dit de travailler sur un album. Donc je travaille  avec son système. Actuellement je travaille sur beaucoup de chanson et ensuite, avec mon staff on va choisir les meilleures on sort cet album. En fait à travers cet album je veux sortir « l’intérieur » de Christian Shengen. Tous les premiers travaux ont déjà été achevés. Monsieur Benjamin Lekoua a écouté l’album, l’a beaucoup apprécié, et y a même beaucoup participé… la suite ce sera la surprise…

\"Christian3\"

Pendant l\’entretien…

Quels seront les principaux rythmes de cet album ?

L’album kati, c’est l’intérieur de Christian Shengen, et Christian Shengen est un arrangeur, c’est quelqu’un qui bosse sur des rythmes. Donc, il y aura un métissage de rythmes « of course », il y aura du Dombolo, ça ne peut pas manquer car c’est mon identité, j’ai pris ça de mon père, on ne peut jamais changer d’identité, c’est comme Koffi Olomide, quand il sort des albums, il ya toujours un métissage mais la base c’est le Congo, c’est du dombolo.

Comment s’est faite la rencontre avec monsieur Benjamin Lekoua ?

Monsieur Benjamin Lekoua est un grand mécène de la musique camerounaise et africaine en général.je l’ai connu quand on est arrivé au Cameroun  grâce à Koffi Olomide en 2010 lorsque nous sommes venus faire un concert à l’invitation de Jean Claude Bekolo. Benjamin était dans l’organisation, il chapeautait vraiment l’organisation et j’ai vu que c’était un gars qui savait vraiment ce qu’il faisait, et depuis, on a gardé  de bonnes relations…

Quels sont tes rapports avec Koffi Olomide et comment intègres-tu son Orchestre le Quartier Latin ?

Koffi Olomide c’est mon père on a toujours eu des rapports de père et fils, je rappelle encore que cet album est une bénédiction de lui. Il m’a dit « mon fils tu dois faire un album, j’ai confiance en toi je sais que tu vas faire quelque chose de bien ».Et aujourd’hui je suis sur cet album. Pour mes débuts dans le Quartier Latin, tout a commencé en Angleterre. Koffi Olomide était venu faire deux concerts pour le compte du Quartier Latin mais il ya eu un problème de visa, alors c’est comme ça que j’ai été sollicité pour l’accompagner et c’est là qu’il a découvert mes talents et j’ai intégré par la suite son orchestre.

\"Christian1\"

Avec Benjamin Lekoua(à droite)et son collaborateur…


Tu étais en spectacle le 15 février 2014 au Platinium Club. Un bon moment de communion avec le public de Yaoundé…

Effectivement, J’ai fais un concert samedi 15 février au Platinium Club, l’une des boites les plus chics de la capitale camerounaise. La majorité des fans, c’était des femmes, des filles. C’était vraiment super. Le Cameroun est comme chez moi, je pense qu’un jour je pourrai changer de nationalité (rires).

Un mot de fin à l’endroit du public camerounais, congolais et africain  et à tous nos lecteurs à travers le monde…

Je suis très content de me retrouver au Cameroun, malheureusement comme on dit les bonnes choses ne durent pas, je suis entrain de retourner ce soir au Congo. C’est grâce à Benjamin Lekoua que je suis là. Je reviendrai encore car on a beaucoup de trucs à faire ensemble. Je ne peux que dire un gros merci à l’équipe x net phone, pour tout ce soutien énorme, cet accueil chaleureux. Le spectacle que j’ai donné était super bien, je suis entrain de partir en pleurant, si ça ne dépendait que moi, j’allais rester ici et prendre ma nationalité et commencer à habiter ici (sourire), mais je suis obligé de partir, je reviens incessamment. A tout le peuple camerounais, je vous dis merci. Je suis votre ami, votre frère, je reviendrai bientôt.je vous aime.

Entretien avec Ericien Pascal

à Yaoundé

 

 

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.