Dans \ »ALLO DOCTA ! LA CHRONIQUE SANTE DU DR ARMAND\ » une émission web-radio, il aborde de façon mensuelle, les grands problèmes de Santé Publique qui ruinent notre société. Le thème traité lors de la dernière émission était l\’HTA, le Tueur Silencieux ! Comment l\’éviter ? La rédaction de yaoundeinfos.com qui souhaite jouer un rôle prépondérant dans l\’information et la sensibilisation de ses lecteurs sur ces problèmes de Santé Publique au Cameroun est une fois de plus allée à la rencontre de ce médecin camerounais teinté d\’humanisme et d\’un professionnalisme encourageant pour en savoir d\’avantage.Entretien.

\"ALLO

 

Bonjour Docteur, comment se porte votre Chronique Santé ALLO DOCTA ?

 Dr Armand NGHEMKAP : ALLO DOCTA ! LA CHRONIQUE SANTE DU DR ARMAND se porte très bien. Lors de son lancement en septembre 2013, il n\’ y avait que 20 000 auditeurs connectés. Aujourd\’hui, chaque diffusion est suivie par près de 500 000 fidèles auditeurs, ce qui est très encourageant pour toute l\’équipe de production et de réalisation. Ce qui témoigne également d\’un désir intense dans la société de s\’informer sur les problèmes de santé afin de mieux se prendre en main, afin de prendre sa santé plus au sérieux car la santé est le bien le plus précieux pour l\’homme et, être en bonne santé est le seul bien universel dans l\’humanité.

 

Votre dernière Chronique Santé était intitulée « HTA, LE TUEUR SILENCIEUX ! COMMENT L\’EVITER ? » Mais qu\’est-ce qu\’une HTA ?

Dr Armand NGHEMKAP : HTA ou Hypertension Artérielle est une maladie sournoise et silencieuse qui se définit par une élévation trop importante de la pression exercée par le sang sur la paroi des artères au-delà d\’un chiffre tensionnel supérieur à 14/9. Cette HTA décime actuellement la population Camerounaise car est devenue en très peu de temps la première cause de décès par Maladie Cardio-vasculaire au Cameroun à savoir les AVC et les Crises cardiaques. Le drame c\’est qu’elle touche près de 5 millions de Camerounais soit un quart de la population camerounaise adulte  mais près du tiers des personnes soit près de 2 millions de personnes dont une bonne proportion de sujets jeunes, ignorent qu\’elles en souffrent.  

 

Pourquoi cette qualification de «  Tueur Silencieux »?

Dr Armand NGHEMKAP : Comme je viens de le dire, l\’HTA est une maladie sournoise et très silencieuse qui reste trop souvent méconnue jusqu\’à la survenue d\’une de ses complications qui sont redoutables, foudroyantes et presque toujours mortelles.

 

 Docteur, quelles sont ces complications ?

Dr Armand NGHEMKAP : Elles sont diverses et variées mais la complication la plus redoutable est la survenue d\’un AVC. En effet, l\’HTA est la cause majeure et le principal facteur de risque de survenue des AVC au Cameroun car elle est responsable de plus de 80 % des AVC qui déciment les Camerounais. D\’autres complications peuvent également révéler une HTA inconnue et ignorée par son porteur. C\’est le cas des insuffisances cardiaques et des insuffisances rénales qui sont toujours foudroyantes en l\’absence d\’une prise en charge médicale adéquate.

 

Docteur, comment peut-on alors éviter ce Tueur Silencieux ?

Dr Armand NGHEMKAP : Dans un premier temps il faut se faire dépister précocement et la bonne nouvelle est que l\’HTA est une maladie très facile à diagnostiquer. Il suffit de surveiller tout simplement régulièrement sa Tension Artérielle ( TA ) en la faisant mesurer tous les 6 mois par un professionnel de la santé. Dans un deuxième temps, il faut savoir si on est à risque de développer une maladie hypertensive. C\’est le cas si on a dans sa famille des personnes qui souffrent déjà d\’une HTA. On doit également se considérer à risque si on consomme beaucoup de sel dans son alimentation, si on est diabétique ou si on a un excès de poids. Le manque d\’activité physique à savoir la sédentarité est également un facteur prédisposant à la survenue d\’une HTA. En résumé, pour lutter contre la survenue d\’une HTA, il faut apprécier son risque, éliminer les facteurs prédisposants et surveiller régulièrement sa TA par un contrôle de ses chiffres tensionnels tous les 6 mois. 

 

Docteur, quels conseils donneriez-vous à nos lecteurs qui souffrent déjà d\’une HTA ?

Dr Armand NGHEMKAP : Cette question est très intéressante et est également valable pour tous ceux qui souhaitent éviter une HTA car «  Prévenir vaut mieux que guérir ». Vos lecteurs doivent savoir que les personnes qui ont une saine hygiène de vie réduisent de plus de 80 % leur risque de survenue d\’une HTA. C\’est ainsi que dans le cadre de la préparation de ma Chronique santé ALLO DOCTA, j\’ai pu définir 10 actions que je conseille à vos lecteurs et que je définis comme les 10 commandements de l\’HTA qui sont :

 

            1- Mesurer tous les 6 mois sa Tension Artérielle.

 

            2- Modifier son mode de vie en luttant contre la sédentarité et la malbouffe                             (alimentation hypo-calorique, trop salée et trop grasse).

 

            3- Réduire sa consommation de sel à moins de 6 g d\’apport par jour.

 

            4- Avoir une alimentation variée et équilibrée, sans excès, à savoir normo-                                calorique, qui privilégie les fruits et légumes (5 fruits et légumes par jour ), et le poisson.

 

            5- Perdre du poids afin de limiter au maximum son excès de poids et ainsi                                 lutter contre une obésité naissante.

 

            6- Pratiquer une activité physique régulière et quotidienne qui peut être tout                simplement 30 mn de marche par jour afin de lutter contre la sédentarité.

 

            7- Réduire sa consommation d\’alcool et la limiter à un verre par repas.

 

            8- Eviter le tabagisme.

 

            9- Apprendre à gérer son stress tout en sachant que la pratique sportive est le meilleur anti-stress.

 

            10- Eviter de vivre seul car la solitude est un facteur aggravant en cas de                                  survenue d\’une complication.

 

Quelle est la date de la prochaine diffusion de ALLO DOCTA et quel thème sera abordé ?

Dr Armand NGHEMKAP : La prochaine diffusion de ALLO DOCTA ! LA CHRONIQUE SANTE DU DR ARMAND est prévue le samedi 15 mars prochain dès 19h00 et sera consacrée au DIABETE… L\’EPIDEMIE DU 21ème SIECLE !  J\’avais eu l\’immense honneur de recevoir Mr NDATA EDMOND, acteur de la diaspora camerounaise en France, dans ma chronique sur l\’HTA…LE TUEUR SILENCIEUX du Samedi 15 février dernier. Pour la Chronique du 15 mars prochain, j\’ aurai le plaisir de recevoir comme invité de ALLO DOCTA, Maître Jean-Robert NGAMWO qui est également un acteur majeur de la diaspora camerounaise et de la société civile en France car je pense que, mieux que le corps médical, la société civile a un rôle prédominant et non négligeable à jouer dans l\’information et la sensibilisation du Grand Public sur les problèmes de Santé Publique qui ruinent notre société.

 

Comment peut-on suivre votre Chronique Santé ALLO DOCTA ?

Dr Armand NGHEMKAP : Les auditeurs peuvent suivre ma Chronique Santé ALLO DOCTA où qu\’ils se trouvent dans le monde en se connectant tout simplement, dès 19H00 (heure de Paris) le samedi 15 mars prochain, sur le site www.radiofmmizik.com qui est la première radio afro-caraibéenne du web. ALLO DOCTA ! LA CHRONIQUE SANTE DU DR ARMAND est une chronique santé mensuelle diffusée tous les 3èmes samedis du mois dans l\’émission COULEUR PIMENT de MAX GRANIER.

 

Docteur, la rédaction de yaoundeinfos.com vous remercie une fois de plus pour votre disponibilité Docteur…

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.