\"CAMEROUN:DROITS DE L'HOMME: DES FEMMES SENSIBILISEES SUR LEURS DROITS A YAOUNDE.\"

Voici l’objectif de cette initiative de la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés.

La Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés(CNDHL) a choisi la célébration de la 29è édition de la journée internationale de la femme pour sensibiliser toutes les femmes sur les droits de l’homme en général et sur les droits de la femme en particulier.

La CNDHL a donc consacré la semaine du 1er au 8 mars à la femme avec pour thème « La Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés pour l’accélération des progrès vers l’atteinte des Objectifs du Millénaire pour le Développement en faveur des femmes et des filles ».

Durant la foire exposition organisée au boulevard du 20 mai en partenariat avec le Ministère de la Promotion de la femme et de la famille, la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés qui considère la femme comme « une cible majeure », a ouvert ses portes aux femmes. « Il était justement question de faire beaucoup de sensibilisation sur les droits des femmes pour amener les femmes à connaitre leurs droits mais aussi et surtout à dénoncer les cas de violation des droits dont elles auraient connaissance ou dont elles sont victimes au quotidien » a dit M.Botiba cadre à la CNDHL avant d’ajouter qu’« à côté de cette sensibilisation, nous avons installé des « Cliniques juridiques » pour écouter et conseiller les femmes et leur apporter assistance dans le cadre de toutes les plaintes qu’elles auraient posé et vous savez que la Commission accompagne tout individu dans les procédures judiciaires et c’est l’occasion pour ces femmes de dénoncer, de faire des plaintes qui seront traitées sous forme de requêtes et qui feront l’objet d’un suivi. J’invite donc les femmes à venir auprès de la Commission pour s’enquérir de ce que nous faisons mais aussi à se rapprocher de la commission à notre siège à Yaoundé pour toutes autres informations ».

La participation de la Commission à cette foire était tout simplement une action de communication de proximité de masse question de mieux faire connaitre l’Institution aux femmes dont la plupart ignorait même son existence. Des centaines de femmes qui ont été reçues au stand de la Commission ont ainsi été édifiées sur les droits de l’homme notamment les droits à la succession et les droits à la terre. Il fallait donc écouter toutes ces femmes puis trouver des solutions à leurs problèmes en leur rappelant à chaque fois, l’objectif principal de la Commission à savoir promouvoir et protéger les droits de l’homme.

EPN.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.