\"CAMEROUN:LE PAYS SE DOTE D'UN QUATRIEME AEROPORT INTERNATIONAL.\"

Un arrêté signé le 16 avril 2014 par le Ministre des transports Robert Nkili, fait désormais de Maroua-Salak un aéroport international. Sur du papier. Voici pourquoi.

L’arrêté n°0011 portant transformation de l’aéroport de Maroua-Salak, dans la Région de l’Extrême-nord, en Aéroport international, a été signé le 16 avril 2014 par le Ministre des transports, le Pr.Robert Nkili.

Toutefois, l’article 2 de cet arrêté précise que « L’ouverture au trafic aérien intercontinental serra constatée par un texte particulier à l’issue des opérations de mise aux normes de l’aéroport de Maroua-Salak ». Le Directeur Général de l’Autorité Aéronautique « chargé de l’application du présent arrêté », devra donc mettre tout en œuvre pour que Maroua-Salak devienne un aéroport international, non plus sur du papier, mais concrètement.

Selon le responsable de la communication de l’Autorité Aéronautique, Joël Wadem « depuis quelques années, de nombreuses compagnies aériennes étrangères sollicitent effectuer des vols sur Maroua. Mais, il fallait au préalable une mise aux normes de cet aéroport. La piste d’atterrissage a ainsi été entièrement refaite en 2007. Un balisage lumineux pour permettre l'atterrissage des avions de jour comme de nuit a été installé. Toujours au niveau de la sécurité de la navigation aérienne un VOR, un instrument permettant de localiser la position de l'aéronef ou de l'aéroport par rapport au sol est en cours d'installation à Maroua ».
Il indique qu’il est aussi prévu « l'installation cette année d'un Ils, un équipement permettant à l'avion d'atterrir en tout temps. L'Autorité Aéronautique a en outre engagé la réhabilitation de la centrale électrique de cet Aéroport avec l'installation de deux groupes électrogènes d'une puissance de 250 KVA chacun. Enfin il est prévu d'allonger la piste de Maroua actuellement de 2100 m à 2800 m pour accueillir les avions de type Boeing 747 ou ‎Airbus A340 ».Il faut noter qu’en mars 2013 déjà l’Autorité Aéronautique a acquis deux véhicules incendie de moyenne puissance (capacités de 6000 litres d’eau avec de l'émulsion) toujours pour Maroua-Salak. Avec donc toutes ces réalisations l'aéroport de Maroua-Salak qui était un aérodrome national de catégorie B, sera ainsi porté à la catégorie A pour devenir un aéroport ‎ international. Les compagnies aériennes nationales et étrangères ainsi que de nombreux voyageurs attendent voir se matérialiser cette décision courageuse du Ministre Camerounais des transports qui fait de Maroua-Salak, un Aéroport international.

Ericien Pascal Nguiamba.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.