\"CAMEROUN:LA JOURNEE MONDIALE DU LIVRE ET DU DROIT D'AUTEUR CELEBREE A YAOUNDE.\"

Voici les principales articulations du message de la Ministre des Arts et de la Culture, Ama Tutu Muna qui présidait la cérémonie de commémoration hier 23 avril 2014.

Le Cameroun de concert avec la communauté internationale a célébré le 23 avril 2014 la Journée Mondiale du livre et du droit d’auteur. C’était à la Centrale de Lecture Publique de Yaoundé.

L’édition de cette année était particulière puisqu’elle s’est déroulée sous le sceau d’un partenariat entre le Ministère des Arts et de la Culture(MINAC) et le Bureau Régional de l’UNESCO pour l’Afrique Centrale à Yaoundé qui ont mutualisé leurs efforts afin de rehausser l’éclat de cette célébration.

Selon la Ministre des Arts et de la Culture Ama Tutu Muna(Photo pendant la visite des stands) cette édition qui vise à « valoriser et à promouvoir le livre et le droit d’auteur » était « portée vers la jeunesse en vue de la transmission du flambeau de la littérature entre différentes générations ».Surtout que, dira la Ministre des Arts et de la Culture, « Le livre défini comme moyen de conservation et de transfert de connaissances est aussi un dépositaire des valeurs patrimoniales indispensables à l’épanouissement de l’individu, il apparait de ce fait comme un instrument de développement de la conscience artistique et spirituelle, entre autres ».Madame Ama Tutu Muna a quasiment célébré le livre et l’ensemble des acteurs de la chaîne de création, de production et de diffusion du livre qui sont selon elle,« de véritables artisans de la paix sociale, des dynamiques de développement intégral de l’homme et d’émergence économique de notre pays ».Elle a donc jugé nécessaire de « rendre homme à tous ces hommes et femmes qui donnent de leur génie, de leur temps et de leur ressources matérielles et financières pour que vive le livre et la lecture au Cameroun ». La Ministre des Arts et de la Culture a invité tous les partenaires et acteurs de l’industrie du livre notamment l’UNESCO, le Centre Régional de Promotion du Livre en Afrique au Sud du Sahara(CREPLA) et l’ensemble des associations professionnelles du secteur du livre et de la lecture, les organismes de gestion collective du droit d’auteur à « continuer d’œuvrer en vue du rayonnement de notre industrie du livre, afin qu’elle conserve sa notoriété, mais bien plus, qu’elle puisse atteindre les sommets du monde littéraire ».

Bon à savoir, cette commémoration de la Journée Mondiale du livre et du droit d’auteur, a également été marquée par la lecture du message de la Directrice Générale de l’UNESCO, Irina Bokova, d’une communication de l’OAPI sur le thème « politique générale sur la propriété intellectuelle et le droit d’auteur »,un intermède théâtral des Lycées et collèges , et surtout la remise des prix aux lauréats du concours d’écriture, organisé par le MINAC et le CREPLA et destiné aux jeunes camerounais âgés de 14 à 25 ans. Ils devaient présenter une courte histoire originale sur le thème de l’identité culturelle. Des 91 postulants ayant concouru, 10 lauréats ont été retenus en raison de la pertinence et de la grande qualité littéraire de leurs textes. Pour la Ministre Ama Tutu Muna « Le gouvernement ne ménagera aucun effort en vue du soutien à la création littéraire et à la diffusion du livre ».La Ministre des Arts et de la Culture annonce même que « de nombreux projets actuellement en étude dans les services techniques compétents de mon département ministériel permettront à terme, de galvaniser cette industrie qui de notre avis, constitue l’un des fleurons de l’industrie culturelle et créative en vue de sa contribution à l’émergence de notre pays ».

Ericien Pascal Nguiamba.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.