\"CAMEROUN:DERNIERE HEURE: UN NOUVEAU SUICIDE POUR UNE HISTOIRE D'AMOUR A OBOKOE PRES DE YAOUNDE.\"

Voici le témoignage émouvant d’un journaliste originaire de la petite localité où a eu lieu ce suicide. Lire.

Alors que les habitants de Yaoundé commentent encore le double meurtre de l'officier de police 3è grade qui a froidement abattu sa compagne avant de se donner la mort avec sa propre arme, le 9 mai 2014 en plein cœur de la capitale, voilà qu’un autre suicide est signalé à Obokoé un petit village situé dans la Région du centre, près de Yaoundé samedi 10 mai.

C’est le journaliste Jean Charles Jérémie Eloundou, bien connu des auditeurs de la bande FM à Yaoundé qui rapporte les faits sur sa page facebook :

« Je me suis rendu dans mon village à Obokoé pendant le weekend. Pendant que je finissais avec les herbes en brousse, j'entends seulement les cris réservés aux morts au village. Quand je sors de la forêt dense, on me dit qu'il y a un mec là, un Makia de quelque part à l'Est(il se faisait appeler Mane Essinga, ou le chaton ndlr) qui sortait avec toutes les mamans du village…qui a décidé de mettre un terme à ses jours ».Selon notre confrère, « Il sortait aux dernières nouvelles avec une femme Tsinga, et la dame avait décidé de le quitter, parce qu'elle avait trouvé du bon sucre ailleurs. A cause de cette décision grave, le mec a pris son déjeuner avec les fongicides de cacao ».Le journaliste précise que cet homme « a fait appeler la dame pour lui dire qu'il avait rendez vous avec la mort samedi et pour lui demander pardon. Sans doute pour toutes les folies et le désordre sexuel orchestrés de son vivant à Obokoé ».Son corps se trouve actuellement à la morgue de l’hôpital de Ngoumou. Un mort de plus pour…une histoire d’amour. Quel gâchis !

Yaoundeinfos.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.