\"CAMEROUN: DROITS DE L'HOMME: LA CNDHL INTERPELLE LE GOUVERNEMENT SUR L'INSECURITE TRANSFRONTALIERE GRANDISSANTE.\"

Voici le communiqué final de la 16è session ordinaire tenue le 13 mai 2014 au Palais des Congrès d Yaoundé.

Les membres de la Commission Nationale des Droits de l’Homme et des Libertés (CNDHL) se sont réunis dans le cadre de la 16ème session ordinaire le 13 mai 2014 au Palais des Congrès de Yaoundé, sous la présidence du Dr. Chemuta Divine BANDA(notre photo),Président de ladite institution.

Cette session a été marquée par le retour d’un membre de la Commission, Me Etienne Abessolo, condamné en juin 2009 et acquittéen avril 2014.

Dans son discours d’ouverture, le Président a présenté un récapitulatif des activités majeures menées pendant l’intersession ainsi qu’une esquisse de celles prévues au cours de cette année, notamment :

  • le renforcement des capacités du personnel sur la Convention sur l’élimination de toutes les formes de discrimination à l’égard des femmes ainsi que sur la Convention sur les personnes handicapées;
  • la visite de Mme Patrizianna SparacinoThiellay, Ambassadrice pour les droits de l’Homme au ministère français des affaires étrangères;
  • la visite de la prison centrale de Douala en prélude à celles des lieux de détention des autres régions ;
  • le suivi des recommandations issues de l’Examen Périodique Universel ;
  • l’élaboration du texte modificatif de la loi organique de la Commission, considérée comme une des conditions de la ré accréditation de l’institution au statut A en 2015.

Au cours des travaux, les membres ont exprimé leur préoccupation sur l’insécurité transfrontalière grandissante, marquée par des enlèvements de personnes, notamment les étrangers, et invitent les autorités compétentes à prendre des dispositions adéquates pour la sécurisation des frontières, afin de prévenir des incursions des éléments armés sur notre territoire.

La Commission invite instamment toutes les populations de bonne volonté à dénoncer les actes répréhensibles susceptibles de fragiliser la paix et l’harmonie si chères à notre pays.

Au terme des travaux, la CNDHL a adopté, entre autres, le rapport d’activités et le rapport sur l’état des droits de l’Homme au Cameroun en 2013.

Elle a résolu d’organiser la célébration du 10ème anniversaire de l’institution au mois de décembre 2014.

Le Secrétaire Général,

Barthelemy OBONGONO EYE’E

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.