\"CAMEROUN: LE MUSEE NATIONAL S'ENRICHIT DE L'UNE DES PLUS LONGUES TOILES AU MONDE.\"

Zoom sur cette œuvre picturale réalisée à Brazzaville au Congo par une dizaine d’artistes. Et offerte au Cameroun le 2 juin 2014.

C’est le Premier Ministre Chef du gouvernement, Philémon Yang, qui a reçu cet ouvrage d’art impressionnant(Notre photo) au nom du Président de la République, Paul Biya. C’était en présence du Ministre des Arts et de la Culture Madame Ama Tutu Muna, et d’autres membres du gouvernement.

Le 02 juin 2014 à Yaoundé. Le Musée National du Cameroun, qui servait de cadre à cette cérémonie, s’enrichit ainsi d’une toile très convoitée, qualifiée par les spécialistes comme l’une des plus longues Toiles au monde. C’est un Polyptique, c’est-à-dire un ensemble de tableaux peints, liés entre eux et comprenant des volets pour se replier sur une partie centrale. Baptisé « Hommage aux traditions : l’unité dans la diversité », ce Polyptique est une œuvre longue de 18 mètres, réalisée par les élèves de l’Ecole de peinture de Brazzaville au Congo qui ont répondu à la commande de deux italiens : Madame Idanna Pucci, petite-nièce et héritière de l’Explorateur Savorgnan de Brazza et son époux le Professeur Terence Ward. Ce sont eux qui ont décidé d’offrir cette gigantesque œuvre d’art au Musée National du Cameroun.

Inspirée par des évènements historiques propres aussi bien à leur environnement immédiat qu’à celui des peuples de l’Afrique centrale, sa composition est née d’une « vision de rêve ».Elle a été commandée en 2006 à ces élèves pour une exposition à Rome en Italie, en hommage aux traditions africaines. En 2009, sa flexibilité lui a permis d’être présentée à la « grand gallery » de New York. Il faut noter que ce polyptique est en réalité un hommage rendu aux traditions et à l’histoire des peuples bantous racontée par les peintres de la non moins prestigieuse Ecole de Poto Poto de Brazzaville. Son contenu sémantique raconte de manière artistique les traditions locales, le périple de Pietro Savorgnan de Brazza et son expérience en terre africaine, ses différentes rencontres avec les peuples bantous de la forêt équatoriale.

Cette impressionnante œuvre d’art qui célèbre l’unité dans la diversité, met en exergue certaines personnalités et figures historiques, notamment le Roi Makoko Iloo I Gardien des traditions ; l’Explorateur Italien Pierre Savorgnan de Brazza défenseur des valeurs de solidarité ; le Sénégalais Malamine défenseur de la terre de ses ancêtres et le français Pierre Lods qui symbolise le don de la vocation artistique.

Selon la Ministre des Arts et de la Culture, Ama Tutu Muna, « les élèves, étudiants, chercheurs, touristes et toutes les composantes de la société camerounaise, des pays voisins pourront visiter non seulement cette grande œuvre mais aussi dès son inauguration, l’ensemble des expositions du Musée National du Cameroun ».

Yaoundeinfos.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.