\"CAMEROUN:DERNIERE HEURE:LES CENTRALES SYNDICALES DEPOSENT UN NOUVEAU PREAVIS DE GREVE CHEZ LE PREMIER MINISTRE.\"

Selon le porte- parole Jean-Marie Zambo Amougou qui était face à la presse ce 10 juillet 2014 à Yaoundé, ce préavis de grève sera à nouveau remis au Chef du gouvernement ce vendredi 11 juillet. Le Président de la République, Paul Biya déjà saisi. Des actions syndicales annoncées au cas où…Lire.

Les confédérations Syndicales du Cameroun haussent à nouveau le ton. Leur porte parole, Jean- Marie Zambo Amougou, par ailleurs Président de la Confédération Syndicale des Travailleurs du Cameroun(CSTC), (notre photo) a annoncé à la presse cet après midi, une rencontre entre toutes les 12 Centrales Syndicales du Cameroun et le Premier Ministre Chef du gouvernement, Philémon Yang.

Ce sera ce vendredi 11 juillet 2014 à la Primature. Les 12 Centrales Syndicales maintiennent leurs deux principales revendications à savoir : Rapporter le Communiqué du 30 juin 2014 sur les augmentations des prix des hydrocarbures, et Mettre en place un cadre de négociation de haut niveau entre le gouvernement et les Confédérations Syndicales des Travailleurs. « Nous allons remettre officiellement à nouveau au Chef du gouvernement, un document de préavis de grève. Nous sommes actuellement entrain de mobiliser nos bases sur l’étendue du territoire national » a –t-il déclaré au cours de la rencontre avec la presse qui a eu à la Bourse du travail de Messa, un quartier de la capitale, Yaoundé.

Jean Marie Zambo Amougou a annoncé à la presse qu’après la concertation de toutes les Centrales Syndicales, elles ont saisi le Chef de l’Etat, Paul Biya .Et dans la correspondance adressée au Président de la République, le 02 juillet 2014, relative à leur préavis de grève « suite à l’augmentation unilatérale des prix des carburants et du gaz domestique au mépris du tripartisme de rigueur en de telles circonstances », ces Centrales réitèrent que « leur préavis de grève reste maintenu et se réservent le droit de recourir à toutes formes d’actions syndicales ».

La rencontre de ce vendredi sera donc déterminante car les 12 Centrales Syndicales du pays ont déjà mobilisé leurs troupes pour mener des actions qui risquent de créer des troubles au Cameroun. Le Premier Ministre doit donc impérativement désamorcer la bombe lors de la rencontre de ce vendredi 11 juillet 2014 à la Primature.

Yaoundeinfos.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.