\"Bernard Messengue Avom, veut gérer le football...\"
Bernard Messengue Avom, veut gérer le football…

Comme lui, plusieurs autres candidats se bousculent déjà pour succéder à Iya Mohammed. Des révélations de nos confrères de Mboafootball.com.Lire.

Même en l’absence des textes qui vont guider les prochaines élections à la Fecafoot, plusieurs Camerounais caressent le doux rêve de remplacer Iya Mohammed. Quatre mois nous séparent de la date de la fin du mandat du comité de normalisation.

La succession d’Iya Mohammed est véritablement ouverte. Sans avoir les textes qui vont guider les élections, plusieurs de nos compatriotes se préparent à affronter ces épreuves et surtout décrocher ce strapontin laissé par Iya Mohammed. Le chronogramme des élections rendu public par le président du comité de normalisation fait état de ce que les textes seront vulgarisés à partir de ce lundi. Les candidats se recrutent dans tous les milieux. D’abord dans le camp de ceux qu’on a appelé à un moment donné les « pros Iya Mohammed », même si ce camp a volé en éclats après son incarcération. On recrute également les candidats dans les milieux politiques, chez les anciens footballeurs, dans la société civile et chez ceux-là qui adorent simplement le football.

Notre confrère Eboa Elame Mikado est le premier à avoir déclaré sur les antennes qu’il est candidat au poste de président de la Fecafoot. L’actuel président de Manewang FC veut donc ranger les micros pour le costume de président. Njoussou, gendarme à la retraite et secrétaire général de Manewang FC de Manjo à une époque, veut aussi remplacer Iya Mohammed. Il a d’ailleurs adressé une lettre à Joseph Owona dans laquelle il informe le président du comité de normalisation qu’il souhaite être candidat au très convoité poste de président de la Fecafoot. Bernard Messengue Avom, l’ancien ministre des Travaux public lorgne lui aussi sur le fauteuil laissé par l’homme de Garoua. Le natif du département de la Haute-Sanaga a d’ailleurs pris la tête de Soleil FC de Minta il y a quelques mois, ceci dans le but de se frayer déjà un chemin dans le milieu du football camerounais. Ses partisans disent qu’il a un trésor de guerre suffisamment important pour briguer le poste.

Francis Mveng Ela, ancien vice-président de la Fecafoot depuis trois mois ne vit qu’au rythme des prochaines élections à Tsinga. Il a recruté une équipe de 15 personnes pour rédiger sa profession de foi et son plan de campagne. Il se dit dans son état major que Joseph Owona qui souhaite laisser un fils du Sud à la tête de la Fecafoot a jeté son dévolu sur ce pharmacien de profession, qui a crée dans la foulée l’équipe Berakha Maxwell Académie d’Ebolowa juste pour les prochaines joutes électorales à la Fecafoot. Francis Mveng tente depuis quelque temps de convaincre certains membres du clan Iya de rallier sa candidature.

Luc Assamba, le président de la ligue de football du Centre sera sur la ligne de départ pour ses élections à la Fecafoot. Sa candidature choque d’ailleurs ses anciens amis qui pensent qu’il manipule les clubs de la région du centre à des fins électoralistes. Mais toujours est-il que le Maire de Yaoundé II n’a jamais caché ses ambitions et que sa candidature fait peur car il est réputé être un véritable Lion quand il s’agit de rallier des personnes à sa cause. Abbo Mohamadou, le président de la commission de la Coupe du Cameroun est également annoncé comme candidat. Il est du clan Iya Mohammed mais il ne s’est jamais affiché et ne traine pas de casseroles. L’on pense qu’il peut faire l’affaire. Tombi A Roko Sidiki, l’actuel Secrétaire général de la Fecafoot est présenté par tout le monde comme candidat même s’il n’a jamais déclaré sa candidature. Dans son entourage, l’on pense qu’il faut faire chaque chose en son temps et que pour le moment ce n’est pas à l’ordre du jour. Seidou Njoya, le fils du sultan roi des Bamouns veut revenir à la charge alors qu’il avait démissionné quelques jours seulement après qu’il ait remplacé Iya Mohammed au cours d’une assemblée générale. Joseph Feutcheu, le président de la ligue de football de l’Ouest, connu comme un véritable mécène, est aussi candidat au perchoir de la Fecafoot. Sa candidature est prise très au sérieux par les autres membres du clan Iya Mohammed. On dit de lui qu’il est prêt à tout pour atteindre ses objectifs.

Comme on le voit, les élections à la Fecafoot s’annoncent rudes et tous les coups seront permis.

Source: Mboafootball.com

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.