\"Haman Mana, DP, du quotidien Le Jour.\"
Haman Mana, DP, du quotidien Le Jour.

Deux journalistes et un monteur ont été licenciés hier 4 août 2014 par le Directeur de Publication Haman Mana. Voici les premiers motifs de ces licenciements

Jeanne Ngo Nlend, Marie Mollo Olinga et Emmanuel Ngapouche ne font plus partie des effectifs du quotidien privé camerounais Le Jour, depuis hier lundi 4 aout 2014.Les deux journalistes et le monteur (qui assurait la partie technique du journal), ont été licenciés par le Directeur de Publication(DP) de ce journal, Haman Mana pour plusieurs raisons : Dans sa lettre de licenciement, par exemple, il est reproché à Jeanne Ngo Nlend de n’avoir pas atteint les objectifs fixés au départ. De même que le retard au travail, notamment à des conférences de rédaction.

Quant à Marie Mollo Olinga, le Directeur de Publication lui reproche l’absentéisme et le retard au travail. Le monteur Emmanuel Ngapouche, affectueusement appelé « Papa Emma », est licencié pour retard au travail et absentéisme.

Jointe au téléphone, par yaoundeinfos.com, Jeanne Ngo Nlend, responsable du service culture de Le Jour n’a pas souhaité commenter ce licenciement : « Je ne veux pas encore en parler. Il faut attendre. Je vous dirais tout le moment venu » a-t-elle simplement déclaré. Mais on sait tout de même que cette jeune journaliste, fraichement diplômée de l’Ecole Supérieure des Sciences et Techniques de l’Information et de la Communication(ESSTIC) a fait un stage au journal Le Jour de 2011 à 2012, alors qu'elle est encore à l'école.Et est recrutée par le patron du journal, Haman Mana en janvier 2013.Le monteur viré, était quant à lui employé dans ce journal depuis sa création en 2007.Un ancien. Selon une indiscrétion, les lettres de licenciement ont été remises aux trois employés par le gardien, pourtant l’entreprise a un responsable en charge des ressources humaines qui aurait joué ce rôle. Une autre source indique qu’hier après avoir signé ces lettres de licenciements, le patron du journal aurait immédiatement pris la route de Douala. Mais à présent, le problème auquel devra faire face le DP Haman Mana est sans doute celui relatif au paiement des droits de ces personnels licenciés.

On se souvient d’ailleurs que le journaliste Evariste Menounga qui officie actuellement au quotidien Mutations est toujours en procès avec le Journal Le Jour pour « Licenciement abusif ».Il réclamait alors un certain montant pour les droits que le journal refusait de lui payer…Il n’ya pas longtemps, c’est Arsène Nkonda, le Directeur marketing du journal Le Jour qui avait été licencié. Il serait actuellement entrain de mettre sur pied sa propre structure.

C’est le 17 septembre 2007 qu’Haman Mana lance le quotidien Le Jour. Après sa démission le 16 juillet 2007 de la South media Corporation, groupe qui édite le Quotidien Mutations. Mais son journal, qui a pourtant apporté une couleur et un visage nouveaux à la presse camerounaise, est secoué depuis quelques temps par des licenciements et autres démissions. Haman Mana devrait tout mettre en œuvre pour stopper, à temps, cette « hémorragie ».

Ericien Pascal Nguiamba.

3 Replies to “CAMEROUN: MEDIAS: LICENCIEMENTS AU QUOTIDIEN LE JOUR A YAOUNDE.

  • ded
    ded
    Reply

    Je viens malheureusement de tomber sur cet article. A propos des licenciements chez Haman, retenez simplement que ce type est un « monstre » qui broie simplement au fils du temps tous ceux qui l’aide dans son ascension. Essayez de faire une liste depuis Mutations : Azap Ndongo, Panpan « Jo Jo », Sabang, Diamoun, Bessala Manga … « l’orange pressée on … »

  • pmn
    pmn
    Reply

    bon article

  • deb
    deb
    Reply

    Esperons que ces licenciement soient légitimes car le journal le jour est accusé de critiquer le regime biya le jour et profiter de ses largesses la nuit!!!!!

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.