\"Les femmes Maires.Sensibiliser d'avantage les familles.\"
Les femmes Maires.Sensibiliser d\’avantage les familles.

Voici pourquoi l’Organisation Mondiale de la Santé(OMS) a sollicité le concours des Femmes Maires pour accentuer la sensibilisation des familles sur la nécessité de faire vacciner leurs enfants.

Le constat est triste. Au Cameroun, plusieurs familles hésitent ou refusent de faire vacciner leurs enfants. Pourtant la vaccination au reste gratuite pour les enfants. Et malgré les campagnes de vaccination organisées sur l’ensemble du territoire national, la couverture vaccinale est toujours médiocre.

Actuellement la couverture vaccinale du pays est à 84% alors que l’Organisation Mondiale de la Santé(OMS) recommande l’atteinte d’un seuil de couverture vaccinale de 95% voir de 100%.

C’est pour y remédier que l’Organisation Mondiale de la Santé(OMS) a sollicité le concours des Femmes Maires pour accentuer la sensibilisation des populations de leurs communes respectives. Surtout au regard de l’influence que ces Femmes Maires ont dans ces Communes. Une réunion de plaidoyer avec les femmes Maires du Cameroun s’est ainsi tenue à cet effet le 7 août 2014 à Yaoundé en présence des responsables du Ministère camerounais de la santé publique et du Représentant de l’OMS au Cameroun Dr. Charlotte Faty Ndiaye. Cette initiative est donc un important plaidoyer dans le cadre de la vaccination. « Nous interpellons les femmes maires qui sont d’abord des femmes à promouvoir la vaccination, c’et- à dire, demander aux autres femmes d’amener les enfants à la vaccination » indique le Dr. Charlotte Faty Ndiaye. Aujourd’hui le constat à l’échèle internationale, montre qu’au Cameroun la couverture vaccinale est nécessaire à cause de l’épidémie de poliomyélite. « Nous avons besoin de l’attention de tous, de l’engagement des politiques que sont ces femmes maires et de la communauté, voilà pourquoi nous venons demander aux femmes maires de dérouler un plan d’action pour que nous arrivions à atteindre les résultats escomptés. Vous savez que l’épidémie de poliomyélite continue puisque nous avons deux nouveaux cas dans la Région de l’Est au niveau des refugiés centrafricains cela veut dire que la polio est encore présente au Cameroun et qu’elle a circulé, qu’elle est passée de l’Ouest au Centre au Littoral et maintenant à l’Est. Donc il faut faire des efforts. Il n’ya pas de raisons que le Cameroun n’arrive pas à atteindre les résultats qui sont demandés par la communauté internationale » déclare le Représentant de l’OMS au Cameroun. Le Dr. Charlotte Faty Ndiaye souhaite donc une véritable sensibilisation des populations afin d’éradiquer cette maladie grave infectieuse et mortelle qu’est la poliomyélite.

Ericien Pascal Nguiamba.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.